Mon bilan après un an / After one year on the road: my conclusion

img_6167

The first step to getting what you want is having the courage to get rid of what you don’t

L’année que je viens de vivre a assurément été l’une des plus riches de mes -presque- 36 ans de vie. C’est donc maintenant l’heure de mon bilan:

>> Ce que j’ai le plus apprécié durant cette année:
– ma liberté: le fait de pouvoir faire ce que je voulais, quand je voulais et sans contrainte de temps
– le mélange de rythme: aller rendre visite à des amis, partager des moments avec les amis/la famille venus me rendre visite, et passer aussi des moments seule
– mes rencontres avec tant de personnes d’horizons (culture, milieu, idées…) si différents: mes meilleurs souvenirs sont assurément ceux partagés avec les gens
– la -quasi- absence de contraintes: j’ai eu le sentiment que mon année n’a été composée que de samedis et de dimanches, et c’était bien agréable 😉

>> Mes expériences les plus “extraordinaires”:
– Monter à cheval en Bolivie et faire du galop! (Inimaginable pour moi)
– Grimper à 5100m, (plus haut que le Mont Blanc!), au Pérou, à la Rainbow Mountain
– Marcher à 86 mètres sous le niveau de la mer, dans la Vallée de la Mort, aux États-Unis
– Assister au Nouvel An Aymara sur le lac Titicaca en Bolivie
Voler dans le cockpit d’un avion en Polynésie
Remonter le temps et vivre 2 fois la même journée en prenant l’avion le lundi matin à Auckland en Nouvelle Zélande et en atterrissant le dimanche après-midi à Papeete, Tahiti
– Mais surtout rencontrer tous ces gens (trop nombreux pour les énumérer) merveilleux et partager tous ces moments uniques avec ces personnes, ainsi que mes amis et ma famille vus en route.

>> Ce que j’ai appris sur moi:
– Être patiente et prendre le temps
– Me détacher du matériel qui n’a, au fond, que peu d’importance. Le fait de me dire que ma vie tient presque -si je mets de côté les quelques valises stockées chez mes parents- dans un sac de 60 litres participe aussi à mon sentiment de liberté
– Apprécier les bonheurs simples de la vie
– Relativiser/dédramatiser par rapport aux différentes situations. Quand quelque chose me fait peur, j’imagine le pire scénario, ce qui me permet de relativiser et trouver une solution. Et puis, j’ai compris qu’avec mon passeport et une carte bancaire, je m’en sortirai toujours
– Surmonter certaines de mes peurs. Je maîtrise beaucoup mieux ma phobie des chiens, même si tous ceux d’Amérique latine venaient systématiquement se coller à moi et me suivaient pendant des heures (en Bolivie, au Pérou)
– Rien n’est impossible à partir du moment où je crois vraiment en ce que je veux et où je me donne les moyens de le faire
– Si quelque chose ne me plait pas et que je ne me sens pas heureuse, il ne tient qu’à moi de changer le cours de ma vie.
– Je n’ai pas besoin des autres pour être heureuse

>> Ce que j’ai appris sur “le monde” / Les enseignements que je tire de ce voyage:
– Plus on est pauvre, plus on est généreux
– Plus on vit simplement, plus on est heureux
– Basé sur mon étude de ces 12 derniers mois à travers différents pays et continents, le monde est composé de 5 à 10% de cons, qui vivent partout (ce n’est pas lié à une culture, une nationalité ou une religion…). Mais je retiens surtout qu’il y a des gens extraordi-naires partout dans le monde: j’ai rencontré bon nombre d’entre eux qui m’ont aidée, accueillie, nourrie, et avec lesquels j’ai partagé un bon moment alors que je ne les connaissais pas.

>> En résumé:
J’ai récemment découvert Kwal, un chanteur angevin, et notamment, sa chanson “Le Monde, Mon École” qui résume parfaitement mon état d’esprit. D’ailleurs, durant notre road trip de 2 semaines aux États-Unis avec les Gourm’ Trotters, les enfants réclamaient chaque matin cette chanson. Quelques extraits des paroles:
“L’appel grandissant de la curiosité”
“Remplis toi du monde, ne le consomme pas”
“Mes plus beaux moments, c’est auprès des gens toujours”.
“Les habitants du monde me fascinent”
“J’ai le souvenir de ce rire comme un langage commun, à cet instant je me sens juste humain”
“Je m’sens d’une famille de 7 milliards d’enfants […], partout d’une seule et même espèce”
“Fallait partir loin pour réaliser qu’il y a dans l’ordinaire aussi plein de joies à explorer”
“Voyager pour qu’à la fin rien d’humain ne nous reste étranger”

>> Comment je vois l’avenir:
J’ai confiance en l’Homme: j’ai rencontré tellement de gens adorables et généreux dans chaque pays.
En revanche, j’ai peur pour la Planète… Je suis choquée de voir la pollution, notamment dans les pays en voie de développement, mais pas seulement. La consommation à outrance a des effets terribles sur notre planète: je le savais déjà mais visualiser ce problème en voyageant mais réellement ouvert les yeux sur l’ampleur du désastre… Alors, à ma petite échelle, j’ai décidé de prendre de bonnes résolutions.

>> Mon mot de la fin:
Au cas où l’aventure vous tente, dites vous que le plus dur est de prendre la décision. Le reste, ce n’est que du bonheur.
Et rappelez-vous qu’il n’y a pas UNE façon de voyager. Certains m’ont trouvé courageuse. Sincèrement, je ne trouve pas: après mes quelques mésaventures du début au Sri Lanka, j’ai voulu jouer la sûreté et réservais quasi toujours mes hébergements en avance par exemple.
Pour moi, le vrai courage, c’était par exemple cette Française rencontrée au Pérou, dans le Canyon del Colca. Elle campait, seule, portait tout son matériel de camping sur son dos. Ça, je trouve que c’est très courageux: moi j’aurais trop peur de faire ça seule.

Mais encore une fois, j’ai voyagé à ma manière et c’est aussi pour cela que je me suis sentie si épanouie. Si, au tout début de mon voyage, je voulais essayer de “rentrer dans le moule Backpacker” en m’imaginant devoir être roots, je me suis vite aperçue que ce n’était pas pour moi. Alors certes, j’ai parfois dormi dans des auberges à la propreté douteuse (mes tongs et drap de soie m’ont sauvés plus d’une fois).
Mais en Inde, où je ne me sentais pas très à l’aise du fait des nombreuses mises en garde lues ou entendues ici et là, et aussi de par le regard des hommes, et bien j’ai compris que je n’avais rien à prouver à personne et que si je ne me sentais pas à l’aise, rien ni personne ne m’obligeait à rester.
Et c’est à partir de ce moment-là, où je me suis dit que ce qui importait, ce n’était pas ce que les gens pensaient de moi, mais surtout ce que moi je voulais, que j’ai vraiment apprécié mon voyage.

>> Merci!
Merci à toutes celles et ceux qui m’ont soutenue dans mon aventure.
Merci aux 18 amis qui m’ont accueillie chez eux durant mon voyage.
Merci aux 16 personnes qui sont venues me rejoindre à un moment ou un autre durant mon voyage. Palme d’or pour Laura qui aura voyagé durant 27 heures pour rejoindre le Sénégal à la Bolivie.
Merci aussi à toutes celles et ceux qui ont eu une oreille attentive quand j’en avais besoin, lorsque j’avais quelques moments de blues (il y en a eu peu, mais tout de même)
Merci à tous les gens rencontrés en route, avec qui j’ai partagé un thé, une bière, une chambre pour réduire les coûts, un bout de chemin le temps d’une rando ou bien durant plusieurs jours.

À bientôt, quelque part sur la planète.

 

The year I spent traveling around the world has been one of the -if not THE- richest of my life. So, here is my conclusion to this past year:

>> What I liked the most:
– my freedom: I was able to do what I wanted whenever I wanted, without being pressured by the time
– the balance in my rhythm: I enjoyed visiting friends, sharing moments with family and friends who met me on the road, and also spending time by myself
– all the people (from diverse culture, background, country…) I met with: my best memories are the ones I shared with people
– the fact that I had -almost- 0 constraint/obligation: I felt like my whole year was only made of Saturdays and Sundays

 My most “extraordinary” experiences:
– Horseback riding in Bolivia, and even galloping: I never thought I would ever do it
– Hiking at 16,730 feet, on top of the Rainbow Mountain in Peru
– Walking 282 feet below sea level at Badwatwer, in the Death Valley, USA
Attending Aymara New Year celebrations in Bolivia
– Flying above French Polynesia in the cockpit
– Going back in the time and live twice the day of April 9 (once in New Zealand and once in Tahiti)
– And also meeting all these people from any horizon and sharing incredible moments with them

>> What I have learned about myself:
– Being patient and taking the time
– Being detached from the “materialistic world”. Thinking that my life is now -almost, if I don’t take into consideration the couple of suitcases stocked at my parents’- contained in my 60L backpack makes me feel free
– Enjoying the simple moments in life
– Not worrying too much when there is an issue. When I am afraid of something, I picture the worst case scenario and then I can find a solution more easily. And I have realized that with my passport and a credit card, I will always be safe anywhere
– Overcoming some of my worst fears. I am doing way better with dogs now, (even if the ones in Latin America would always stick with me for hours)
– Nothing is impossible if I really believe in what I want and I do my utmost possible to achieve it
– If something does not make me happy, I am the one who can change things
– I don’t need the others to be happy

>> What I have learned about “the world” / What do I get out of this experience:
– The poorer people are, the more generous they are
– The simpler people live, the happier they are
– Based on my 12-month study across different countries and continents, the world is composed of 5-10% assholes and they live everywhere (this is not related to any culture, nationality or religion). But what I will remember are all these extraordinary people around the world: I have met lots of them who helped me, hosted me, fed me and who I shared a great moment with even though I did not know them.

>> To sum up:
I recently discovered a French singer “Kwal”, and his song “Le Monde, Mon École” sums up my state of mind very well. And, during our 2-week road trip with the Gourm’Trotters, the children would ask for this song every morning. Below some of the lyrics that resonate with me:
“I feel like I belong to a family of 7 billion children”
” I needed to travel far away to realize that there are also many things to explore nearby”
” I travel so that nothing human remains unknown to me”

>> How I see the future:
I trust the mankind as I have met SO many nice and generous people in every country.
However, I fear for the planet. I am shocked to see the pollution, especially in developing countries, but not only. Over consumption has had terrible consequences on our planet. I already knew it, but witnessing it with my own eyes made me realize how big the issue is… So, I have made good resolutions (this may be only to my own scale, but still better than nothing).

>> My conclusion:
If you are tempted by the adventure, keep in mind that the hardest part is to make the decision, the rest is easy and so worth it! And bear also in mind that there is not only ONE way of traveling.
I was told sometimes that I was courageous, but I do not really think so. 
After a few misadventures in Sri Lanka, I always played the safe card and would almost always book my accommodation in advance. To me, the real courage was for instance this French girl I met in Peru, in the Colca Canyon. She was traveling by herself, carrying her own camping gear on her back. To me, this is courage: I would never have done that by myself: I am a whimp.
But, once again, I traveled the way I felt comfortable, and I guess this is the reason why I felt so happy.
If, at the very begining of my travels, I was trying to fit in the “backpackers’type”, I soon realized this was not for me. So, of course I slept in shady hostels, not always clean (my flipflops and silk sheet saved my life a couple of times). But in India, when I did not feel comfortable due to the numerous warnings I had received/read, I understood that I had nothing to prove to anyone and that if I did not feel like it, no one nor nothing was forcing me to stay.
And the moment when I realized that, what mattered to me was not what the others thought of me, but truly what I really wanted, is the moment when I truly started to appreciate my experience.

>> Thanks!
Thanks to all of you who supported me in my adventure.
Thanks to my 18 friends who hosted me at their placeduring my travel.

Thanks to the 16 people who joined me at some point on the road. And the award of the most courageous one goes to Laura who traveled 27 hours to meet me in Bolivia, coming from Senegal.
Thanks also to all the people who were there when I needed support or help.
Thanks to all the people I met on the way, sharing a tea or a beer with them, or a room to split costs, part of a walk or a few days together.

See you soon somewhere on the planet!

Advertisements

Bilan chiffré après 8 mois de voyage / After traveling for 8+ months

Voici un petit bilan chiffré de ces 251 derniers jours, qui regroupe Asie et Océanie:

HÉBERGEMENT

– J’ai dormi dans 115 lits différents, dont 38 dortoirs, et 19 campings
– J’ai aussi passé 4 nuits dans un avion, 1 nuit dans un bateau et 6 nuits dans un bus

TRANSPORT
– J’ai pris 31 avions, 40 bateaux, 12 trains et 40 bus (longs trajets) différents pour le moment
– J’ai loué 13 vélos, 10 scooters, 3 kayaks et 4 voitures/vans
– J’ai décollé ou atterri de 40 aéroports différents

PASSEPORT
– J’ai 27 nouveaux tampons dans mon passeport et aussi 4 visas (Inde, Laos, Cambodge, Birmanie)
– Et j’ai 1 passeport tout neuf refait en Australie (l’ancien était plein)

ARGENT
– J’ai utilisé 13 monnaies différentes: Euro, British pound, Singapore dollar, Malay ringgit, Sri Lankan ruppie, Indian ruppie, Thai bath, US dollar, Cambodian riel, Myanmar kyat, Australian Dollar, Franc Pacifique, New Zealand dollar

OBJETS TROUVÉS
– J’ai perdu choses depuis mon départ: 1 sweat, 2 paires de lunettes de soleil et 1 mini doudoune Uniqlo, 1 short

ACTIVITÉS
– Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai fait des sorties palmes et tuba, activité quasi quotidienne à Tahiti et Nouvelle Calédonie
– Et j’ai aussi envoyé 221 cartes postales

AMITIÉS
29, c’est le nombre d’amis que j’ai vus en route/ qui sont venus me rejoindre
– J’ai aussi bien sûr rencontré des 10aines de gens, d’horizons, pays, cultures, âge, classe sociale très divers et variés. Avec certains, j’ai simplement partagé un thé, une bière, échangé des bons plans sur les destinations déjà explorées ou à venir. Avec d’autres personnes, j’ai partagé bien plus que ça, et même si c’est parfois dur d’en quitter certains, je me réjouis de revoir tôt ou tard ces personnes, et aussi d’en rencontrer d’autres.
Below you will find a few key figures from these last 251 days:

ACCOMMODATION:
– I slept in 115 different beds, including 38 dorms and 19 campsites
– I spent 4 nights in a plane, 6 nights in a bus and 1 night on a boat

TRANSPORTATION
– I have taken 31 flights, 40 boats, 12 trains and 40 buses so far
– I have rented 13 bicycles and 10 scooters, 3 kayaks and 4 cars/campervans

– I have landed/taken of from/to 40 different airports

PASSPORT
– I have 27 new stamps and 4 visas (India, Laos, Cambodia, Myanmar) in my passport
– And I also have 1 brand new passport (made in Australia) as the latter was full

MONEY
– I have used 13 different currencies so far: Euro, British pound, Singaporian dollar, Malay ringgit, Sri Lankan ruppie, Indian ruppie, Thai bath, US dollar, Cambodian riel, Myanmar kyat, Australian dollar, Pacific franc, New Zealand dollar

LOST AND FOUND
I have only lost items so far (1 hoodie, 2 pairs of sunglasses, 1 Uniqlo light jacket and 1 pair of shorts)

ACTIVITIES
– I stopped counting the snorkeling sessions as it was a daily activity in Tahiti, and also a bit in New Caledonia
– I have sent 221 postcards so far


FRIENDSHIP
29: the number of friends/relatives I saw on the road / who joined me at some point
– I also met dozens of people from different countries, cultures, age, social classes… I shared a beer or a tea, or tips on future destinations with some of them. With others, I shared a lot more than that, and even if it was a bit hard to say goodbye to them, I look forward to seeing them again one day, and in the meantime, to meet other people

Birmanie: mes adresses / My suggestions in Myanmar

La grand-mère qui fait la meilleure Shan Noodle Soup / The famous lady who cooked the Shan Noodle Soup in Hsipaw


Voici ci-dessous les adresses que j’ai bien aimées en Birmanie / Below you will find the places I liked in Myanmar:

YANGON:
Shopping à but social / handicraft stores run by NGOs (fairtrade)
Pomelo: pleins d’objets/bijoux à tous les prix.
Hla Day: juste à côté de Rangoon Tea House: hladaymyanmar.org: très sympa aussi. Next to Rangoon Coffee House
Hostels:
Backpackers Bed & Breakfast: $12, avec petit-déjeuner. Super rooftop, très bon breakfast, lit très confortable. Great rooftop, very clean and comfortable bedroom
21 hostel and cafe: auberge capsule, $12 la nuit, avec petit-déjeuner. Super douche avec de la pression. Très correct si j’oublie le rat qui se promenait dans la café. Capsule hostel, amazing shower: very good hostel if I don’t think about the rat that was in the coffee shop/lobby

BAGAN:
– New Bagan: Ostello Bello: très confortable, et visite gratuite des temples avec Christopher (guide génial). Very comfortable hostel and free tour with Christopher. $23 a night
– Nyiang U: View Point Inn. Très bien situé et confort tout à fait correct pour le prix ($45 pour une chambre triple). Well located hostel and very decent prices
Sanon Restaurant: fait partie de Tree Alliance, chaine de restaurants qui forme et emploie des jeunes en difficulté. Plats préférés: aubergine/champignon entrée et tilapia fish. Part of the Tree Alliance chain, this restaurant employs young people who lived in the streets and trains them. Very good food.
– Old Bagan: Yar Pyi Vegetarian Restaurant: le meilleur guacamole du monde! The best guacamole in the world

MANDALAY:
Man Shwe Li: hôtel tout à fait correct, petit-déjeuner ok. Simple but very decent hotel, including breakfast.
– Resto: Indian Street Food Corner (sur maps.me). Stand de rue faisant de délicieux naans! Street food with amazing naans

HSIPAW:
Red Dragon Hotel: hôtel simple mais très propre. Petit-déjeuner très copieux sur le rooftop. Simple and clean hostel, great breakfast served on the rooftop.
Mrs PopCorn’s garden: délicieux jus de fruits frais ou thé gingembre/miel/citron: kt1,000. Very good fresh juices and teas $0.75
– Shan noodle soup at the Noodles Factory. Mon meilleur souvenir culinaire en Birmanie. Ask to go and visit the Noodle factory and ask to try the Shan Noodle Soup: my best culinary memory in Myanmar
Yuan-Yuan  Mr Shake: Oreo/Coconut milk shake délicieux!

NYAUNGSHWE (Inle Lake):
Gypsy Inn: super petit-déjeuner très copieux avec de délicieuses Shan noodle soup, crêpes… Mais peut-être un peu bruyant car face au point de départ des bateaux pour le lac Inle. Amazing breakfast, but noisy room (next to the jetty…). Very nice staff
– Htett Lin: rue principale, proche du marché, délicieux curry aux aubergines. Amazing eggplant curry
– Pannathar restaurant: rue principale, face à la piste de patins à roulettes. Soupe de potiron avec oignons grillés et gingembre: un régal. Et wifi qui fonctionne assez bien (fait rare en Birmanie). I can only recommend the pumpkin/ginger soup! 

KALAW:
Sprouting Seeds: glaces maisons délicieuses, chaises longues dans le jardin. Home made ice creams and cakes, you can enjoy your food in the garden (fairtrade place as well)

GOLDEN ROCK:
Pas d’adresses à recommander, mais plutôt à éviter: Sea Sar hotel: ne pas prendre la chambre double avec sdb à $15: c’était tout sale. Mais se renseigner sur leurs bungalows qui paraissaient mieux. Nothing specific to recommend, but try to avoid Sea Sar Hotel, or at least refuse the $15 double room with bathroom: it is disgusting. If no other choice, ask for the bungalows that looked much nicer.

HPA-AN:
Soe Brothers 2 Guesthouse: chambre simple avec sdb à $15: très propre. Very clean double room with bathroom for $15. 
A éviter: Soe Brothers Guesthouse (proche de la Clock Tower). Les gens sont très sympas mais confort très rudimentaire et sanitaires assez cracra. If possible, avoid Soe Brothers Guesthouse, close to the clock tower. The people are nice there but it is extremly simple and quite dirty (the place was so packed when we went there!)

MAWLAMYINE:
Cinderella hostel: $15 pour un lit en dortoir de 8 personnes. Mais un peu de luxe après 4 nuits dans des endroits un peu douteux, ça n’a pas de prix. $15 for a bunk bed in a 8 pax dorm. But a bit of luxury after 4 shady nights is priceless

DAWEI:
Guesthouse Sein Shwe Moe: Kt 27,00 pour une chambre triple avec sdb partagée. Confort rudimentaire mais proprio très sympa et sdb propre. $20 for a triple room with shared bathroom. Very simple but clean and the lady was very nice
Tavoy Kitchen: très bons plats. Very good dishes

Mes photos de Birmanie / My Myanmar pictures

Thailande: mes adresses / My suggestions in Thailand

Suneta Hostel Khao San, Bangkok


J’ai mis du temps, mais mieux vaut tard que jamais. Donc, ci-dessous, les adresses que j’ai bien aimées en Thailande: Below you will find the spots that I liked / my suggestions for Thailand:

BANGKOK:

Hébergement/Accommodation
De Talak Hostel: très propre et glace maison à la noix de coco gratuite et à volonté!!! 240 bath la nuit ($6.90) Very clean and unlimited home made coconut ice-cream for free. Close to the subway but not much around though
Suneta Hostel Khao San: ambiance indochine à 2 pas de Khao San Road mais calme et très propre. Seul hic: pas de lumière du jour. Indochina atmosphere, very close to Khao San Road but still very quiet and clean. Only downside: no natural daylight 
Love Hostel: $5. Proche de Khao San Road, propre et pas cher. Close to Khao San Road, clean and very cheap
Seven luck hostel: confort digne d’un hôtel 4*. Very comfortable: feels like a 4* hotel with a hostel decor, well located
Everyday Bangkok Hostel: très propre, moderne et classe. $8 la nuit. Very clean, modern, convenient and design, close to Silom. The best address for your money: $8 a night in a 6-bed dorm

Restos/Cafés:
Giant Swing: “brasserie” thai traditionnelle depuis 1959. Très beaux décor et ambiance. Super pour un petit-déjeuner avec des oeufs crus le matin. Thai coffee place, opened in 1959. Great breakfast with raw eggs
Namsaah Bottling Trust: resto assez intime et avec une histoire, déco intime très sympa: pour une occasion car c’est cher. Great intimate atmosphere, thisplace  also has a story behind its walls. Divine dessert. Great place for a special occasion (it is expensive)
Madame Musur:atmosphère sympa dans le quartier de koh san road. Chilled atmosphere in the Khao San Road area
Slow: restaurant italien et thai. Et tres bonne musique. Dans quartier de Khao San Road mais un peu éloigné quand même. Thai/Italian restaurant with very good music. Close to Khao San Road but far away from the noise

Divers:
Passport Bookshop: une mini librairie qui a installé 3 tables entre les piles de livres et une machine à café. Ambiance très tranquille avec de la musique douce. A small bookstore with a few coffee tables. Very relaxed atmosphere 

CHIANG MAI:
Old City Inn: resto parfait pr le sunday night market avec de la viande délicieuse (filet mignon hyper tendre). Great restaurant with very good meat, ideal spot for the Sunday night market
Anoma 2 Bed & Breakfast: dans la ville fortifiée, au sud ouest, simple mais très correct. In the South West of the fortified city, a simple but very correct address

PAI:
Countryside Resort: un peu en dehors de la ville, au milieu des rizières: ambiance très calme. Right outside of town (10′ walk) but very chilled atmosphere, among the rice paddies with good breakfast
Hôtel des Artists : bar très sympa, superbe déco, dans l’angle de la rue principale, donc parfait pour voir ce qui se passe mais suffisamment tranquille. Very nice decor and chilled atmosphere in this bar, which is ideally located in a corner to watch people :-).

Bilan après l’Asie – en chiffres / After 5+ months in Asia, part 2

Après le bilan en lettres, voici un petit bilan chiffré de ces 169 derniers jours:
HÉBERGEMENT
– J’ai dormi dans 92 lits différents, dont 30 dortoirs
– J’ai aussi passé 3 nuits dans un avion et 6 nuits dans un bus
$1.55: la nuit la moins chère que j’ai payée: au Laos, à Tadlo, Bolaven Plateau, chez Mamapap Homestay (le confort allait avec le prix: on était 40 personnes à dormir dans le même dortoir)
TRANSPORT
– J’ai pris 16 avions, 21 bâteaux, 10 trains et 37 bus (longs trajets) différents pour le moment
– J’ai loué 9 vélos, 8 scooters
– J’ai décollé ou atterri de 17 aéroports différents
PASSEPORT
– J’ai 24 nouveaux tampons dans mon passeport et aussi 4 visas (Inde, Laos, Cambodge, Birmanie)
ARGENT
– J’ai utilisé 10 monnaies différentes: Euro, British pound, Singapore dollar, Malay ringgit, Sri Lankan ruppie, Indian ruppie, Thai bath, US dollar, Cambodian riel, Myanmar kyat
SANTÉ
– J’ai été malade 2 fois (mon estomac est plus résistant que je ne le pensais)
– Je me suis sentie seule 2 fois (lors de ma 1ère semaine en solo au Sri Lanka)
OBJETS TROUVÉS
– J’ai perdu 1 seule chose depuis mon départ: un sweat, que j’ai remplacé par un autre à $1.50 à Mandalay
ACTIVITÉS
– Je me suis fait plaisir avec 9 massages et 3 sorties palmes et tuba
– Et j’ai aussi envoyé 159 cartes postales, quasi 1 par jour. Si vous n’en avez pas encore reçue, c’est soit parce que la poste est lente, soit parce que je n’ai pas votre adresse. Donc vous savez ce qu’il vous reste à faire
AMITIÉS
13, c’est le nombre d’amis que j’ai vus en route/ qui sont venus me rejoindre
– J’ai aussi bien sûr rencontré des 10aines de gens, d’horizons, pays, cultures, âge, classe sociale très divers et variés. Avec certains, j’ai simplement partagé un thé, une bière, échangé des bons plans sur les destinations déjà explorées ou à venir. Avec d’autres personnes, j’ai partagé bien plus que ça, et même si c’est parfois dur d’en quitter certains, je me réjouis de revoir tôt ou tard ces personnes, et aussi d’en rencontrer d’autres.

Below you will find a few key figures from these last 169 days:
ACCOMMODATION:
– I slept in 92 different beds, including 30 dorms
– I spent 3 nights in a plane and 6 nights in a bus
$1.55: The cheapest hotel I stayed at in Laos, in Tadlo, Bolaven Plateau, at Mamapap Guesthouse. The comfort was quite simple, and 40 people were sleeping in the same dorm
TRANSPORTATION
– I have taken 16 flights, 21 boats, 10 trains and 37 buses so far
– I have rented 9 bicycles and 8 scooters
– I have landed/taken from/to 17 different airports
PASSPORT
– I have 24 new stamps and 4 visas (India, Laos, Cambodia, Myanmar) in my passport
MONEY
– I have used 10 different currencies so far: Euro, British pound, Singaporian dollar, Malay ringgit, Sri Lankan ruppie, Indian ruppie, Thai bath, US dollar, Cambodian riel, Myanmar kyat
HEALTH
– I got sick only twice so far (my stomach is quite strong I guess)
– and I only felt lonely 2 times (this happened in Sri Lanka, the 1st week when I was traveling by myself)
LOST AND FOUND 
I have only lost 1 item so far (a hoodie that I replaced by another one in Mandalay: $1.50)
ACTIVITIES
3 snorkeling sessions and 9 massages
– I have sent 159 postcards so far. If you have not received any, make sure I have your mail address or just be patient
FRIENDSHIP
13: the number of friends/relatives I saw on the road / who joined me at some point
– I also met dozens of people from different countries, cultures, age, social classes… I shared a beer or a tea, or tips on future destinations with some of them. With others, I shared a lot more than that, and even if it was a bit hard to say goodbye to them, I look forward to seeing them again one day, and in the meantime, to meet other people

Bilan après l’Asie – en lettres / After 5+ months in Asia, part 1

Dans l’avion entre Bangkok et Sydney, j’ai eu le temps de réfléchir à ces 5,5 mois écoulés depuis mon départ… Au-delà des très nombreuses découvertes que j’ai pu faire sur l’Asie (je partais de loin), j’ai aussi appris sur moi-même et je crois avoir changé. Maintenant:
– je mange des bananes
– j’apprécie les petits plaisirs à leur juste valeur: un bon plat de temps en temps, une douche avec de la pression, un lit qui n’est pas une planche de bois
– je suis moins chochotte, et j’ai rabaissé mon niveau de confort
– j’ai drastiquement stoppé ma consommation et ne m’en porte pas plus mal
– je prends le temps de faire et d’apprécier les choses: je ne suis plus autant pressée qu’avant
– je me sens libre et ne ressens plus aucune pression ni contrainte
– je m’intéresse plus aux gens, aux choses autour de moi et me sens moins cloîtrée dans mon propre univers
– j’ai compris que mon bonheur ne dépend pas des autres mais de moi-même
– chaque jour je savoure ce bonheur et cette liberté

During the Bangkok/Sydney flight, I had time to think about these past 5.5 months spent in Asia. Beyond everything I have learned and discovered about Asian culture, I have also learned a lot about myself and I think I have changed, since now:
– I eat bananas
– I enjoy all the more the small pleasures: a hot shower, a mattress softer than a piece of wood
– I am not so much a sissy anymore and I have adjusted to a new comfort level
– I stopped buying things all the time and I feel very good about it
– I take the time to do and enjoy things: I am not as speed as I used to
– I feel free without any obligation
– I am more interested in people and things around me: I have opened my mind/horizon
– I understood that my happiness does not depend on others, and that being in a couple is not necessarily what will make me happy
– Everyday I realize how lucky I am to be happy and free

Malaisie: ma dernière escale asiatique / Malaysia: last stop in Asia


J’ai terminé mon voyage en Asie par le pays où j’ai commencé avec Blanche: la Malaisie (enfin, sans compter Singapour)
5.5 mois, ça me parait super court et très long à la fois car j’ai fait plein de choses.
Donc, ma dernière escale, c’était Georgetown, ville située sur l’ile de Penang, au Nord Ouest de la Malaisie. Classée à l’Unesco et connue pour être l’une des -si ce n’est LA- capitale gastronomique d’Asie du Sud-Est, Georgetown est aussi réputée pour son street art. Du coup, durant les 5 jours passés sur place, je me suis baladée, ai beaucoup flâné dans les rues, goûté de nombreuses spécialités locales: c’était bien sympa! Des délicieux naan de Little India aux lanternes rouges de Chinatown pour célébrer le Nouvel An Chinois, j’ai tout aimé à Georgetown!
Et en repartant vers Kuala Lumpur, je me suis arrêtée une nuit à Ipoh, ville située à mi-chemin entre Georgetown et Kuala Lumpur: une pause bien sympa, malgré les seaux d’eaux qui nous tombaient dessus le soir. Mais le délicieux poulet, la salade de méduses (un régal) et les pâtisseries du Nouvel An Chinois valaient le détour!
Le lendemain, j’ai repris le chemin de Kuala Lumpur: c’était bizarre de repasser par les endroits que j’ai découverts en août… Et je me suis envolée pour Bangkok, pour passer une dernière journée avec Sandra, rencontrée au Laos puis retrouvée en Birmanie. Demain vendredi, je prends mon vol pour Sydney (via Singapour) pour une nouvelle aventure, en Océanie: j’ai hâte!

Mes photos de Malaisie

I finished my trip in Asia in the country where I started (if I exclude Singapore) with Blanche 5.5 months ago. It seems to me like it was a short and a very long time ago at the same time.
So, my last stop was Georgetown, located on Penang island, North West of Malaysia. Georgetown, listed on the Unesco, is also very well known for its street art and its food: it is supposed one of the, if not THE, food capital of South-East Asia. So, during the 5 days I spent there, I just wandered in the streets, discovering the street art, stopping to eat new things. From the big area of ´Little India’ to the the Chinatown area, enlightened with red colors everywhere to celebrate Chinese New Year, I truly enjoyed the atmosphere of the city.
And, on my way to Kuala Lumpur, I stopped in Ipoh (half way) for 1 night: despite the rain showers, it was a nice break. The delicious chicken, jellyfish salad and pastries for Chinese New Year were really worth it!
The following day, I took the bus to Kuala Lumpur: it felt weird to go back to the places I discovered in August… And from there, I flew to Bangkok to spend one last day with Sandra, that I met in Laos and again in Myanmar. Tomorrow I will fly to Sydney (via Singapore) for a new adventure in Oceania: I look forward to it!

My pictures of Malaysia

Birmanie: j’ai aimé / What I liked in Myanmar 

La Birmanie est le pays que j’ai préféré en Asie, et ce, pour plein de raisons. En voici quelques-unes. J’ai aimé, à:
Yangon:
– prendre le train circulaire et s’arrêter au marché de Danyingson
– diner dans la 19th street (street food) et goûter les stands de barbecue
– me poser au bord du fleuve et regarder les bateaux, les enfants jouer, les gens travailler
– découvrir les petits magasins d’artisanat, et notamment ceux gérés par des ONG (donc achat pour une bonne cause)
Bagan:
– aller voir le lever du soleil directement en sortant du bus et voir apparaitre au fur et à mesure les nombreuses pagodes, puis le lent ballet des montgolfières. Meilleur spot: lowka ou shang/ lawkashang
– se balader dans le désert et voir les pagodas et stupas apparaitre peu à peu
– les moments passés avec notre adorable guide/chauffeur de taxi Kopa
Mandalay:
– prendre le bateau à 5am de Bagan, admirer le lever du soleil et profiter de la quiétude du fleuve Ywarraddy entre Bagan et Mandalay
– découvrir le pont U Bein (le plus long pont en teck du monde) et son ambiance si particulière au petit matin
Hsipaw:
– prendre le train à 4am et admirer les paysages entre Mandalay et Hsipaw
– déguster la Shan Noodle Soup de la grand mère de la Noodle Factory (j’ai encore le goût en tête)
– Le trek de 2 jours avec notre guide Swammy
– Faire une pause et boire des jus de fruits frais dans le jardin de Mme Popcorn (c’est son nom)
Nyaung Shwe (Lac Inle)
– Se balader à vélo autour de Nyaung Shwe et retraverser le lac en bateau et faire une pause dans la vignoble pour déguster du vin
– Prendre le temps de flâner dans le marché, dans les rues et les villages alentours avec mon vélo
– Être invitée par notre conducteur de bateau à prendre un thé chez lui, dans sa maison flottante et rencontrer sa famille
Kalaw:
– Randonner, seule tout au long du chemin (ma fierté personnelle) durant 2h30 pour aller voir la Ma’Nor’A’Hla pagoda en haut d’une montagne: superbe point de vue rien que pour moi
– Passer l’après-midi dans le jardin de Sprouting Seeds, à manger de la glace et du gâteau au chocolat faits maison
Golden Rock
– découvrir l’ambiance religieuse en haut du Rocher
Hpa-An
– Traverser la Sadan cave à pied et revenir en bateau (15′): magique
– Dormir en haut du mont Zwegabin dans le monastère
– Prendre un bateau pirogue pour aller à Mawlamyine
Mawlamyine:
– Passer la journée sur l’ile des Ogres, à découvrir des métiers / savoir faire incongrus: comment on fait des élastiques, de la corde, des ardoises…
Dawei:
– Profiter de kilomètres de plages de sable blanc et mer bleue azur sans voir personne à l’horizon
Et aussi:
– voyager avec Sandra, que j’avais rencontrée au Laos et que j’ai retrouvée à Yangon
– faire aussi un bout de chemin avec Kate, Australienne rencontrée dans le nord du pays, revoir Naiara, Brésilienne rencontrée au Sri Lanka, passer quelques jours avec Valérie
– Manger de délicieuses salades d’avocats, des shan noodle soup matin midi et soir, boire des jus de fruits frais

Mes photos de Birmanie

Myanmar is my favorite country in Asia. There are so many things I loved about the country, so below you will find a few:
Yangon:
– taking the 3-hour circular train and stopping at the Danyingson market
– having street food in the 19th street (Chinatown)
– watching the activity by the river: children playing with beer caps, people carrying heavy things to transport on boats
– buying souvenirs in the handicraft shops run by NGOs
Bagan:
– straight from the night bus, going to watch the sunrise and admiring hot air balloons in the sky while discovering dozens of pagodas while the sun light is coming in
– spending time with our amazing tour guide/driver Kopa
Mandalay
– walking on the U Bein Bridge, the longest teak bridge in the world and enjoying the early morning atmosphere
Hsipaw:
– Eating the best Shan Noodle soup ever, home made by the grandmother whose family runs the local noodle factory
– Hiking for 2 days through the Shan countryside with our great guide Swammy
– Take a break and enjoying the peaceful garden and delicious fresh juices of Mrs Popcorn (that is her name…)
Nyaung Shwe, Inle Lake:
– Riding my bicycle around the countryside, crossing the lake and stop at the winery for aa wine tasting
– Taking the time to wander in the market
– Stopping at our boat driver’s floating house, seeing where he lives, meeting his family and sharing a tea and pastries with him
Kalaw:
– Hiking, by myself all along the way (quite proud of this) for 3 hours to reach the Manorahla Pagoda and enjoying the great view point over Kalaw
– Spending the afternoon at Sprouting Seeds, a restaurant run by former orphanage children, chilling in the garden and eating home made ice cream and chocolate cake
Golden Rock:
– discovering this mystic Rock and the religious atmosphere around it
Mawlamyine:
– spending the day on Oger’s island and learn new unexpected things: how to make rubber bands, ropes, slates…
Dawei:
– Seeing kilometers of white sand beaches totally empty
And also:
– traveling with Sandra, that I had met in Laos and met again in Yangon, and also with Kate, Valerie, and seeing again Naiara (a Brazilian girl I had met in Sri Lanka)

My Myanmar pictures

Birmanie: j’ai moins aimé / What I did not like in Myanmar

Voici ce qui m’a moins plu en Birmanie:
– La pollution partout dans le pays. Voir le serveur prendre le plateau de déchets et le jeter par dessus le pont, directement dans la rivière, ça m’a bien choquée
– Voir des gens mendier et manger nos restes de nourriture, laissés volontairement de côté car avariés…
– Voir tout l’argent dépensé par les locaux pour la religion (feuilles d’or pour Bouddha) alors que certains n’ont pas de quoi s’acheter à manger
– Se faire cracher du betel sur les pieds
– Le trafic incessant à Mandalay (c’était assez similaire à Yangon, mais ça m’a plus dérangé à Mandalay)
– Le réseau wifi peu développé, qui ne m’a pas facilité la tâche pour sauvegarder mes photos
– La clim à fond et les vidéos de feuilletons à l’eau de rose ou prières à fond dans les bus de nuit
– Les singes vraiment agressifs à Hpa-An dans les grottes ou lors de l’ascension du Mont Zwegabin
– La nourriture dans le sud: beaucoup moins variée et plus huileuse/grasse que dans le Nord
– Le confort parfois très rudimentaire des hébergements bon marché

Mes photos de Birmanie

Below you will find what I did not really liked/ liked less in Myanmar:
– The pollution everywhere in the country: I was shocked when I saw the waiter throwing in the river the tray full of trash.
– Seeing some people begging and starving so ready to eat our food that we left because it was not fresh
– Seeing the -insane- amount of money spent by the locals to buy golden leaves for Buddha, while they sometimes barely have enough money to buy food
– Having someone spit the red betel on my feet
– The insane traffic in Mandalay (it may have been the same in Yangon, but it did not bother me as much)
– The AC that was way too cold in the night buses. And the TV volume (whether it was a soap opera or chantings) was also way too high for me
– The very agressive monkeys in the caves of Hpa-An or when climbing to the Zwegabin mount
– The food in the South of the country. To me, it was not as diverse and way more greasy/oily as in the North (no more Shan noodle soup)
– The lack of comfort of some affordable accommodation
– The very low wifi reception, that did not help me back up my pictures

My Myanmar pictures

Birmanie: itinéraire / My itinerary in Myanmar

Je suis restée 28 jours en Birmanie, soit toute la durée de mon visa. Voici mon itinéraire:
– Yangon, ancienne capitale, marché, pagodes: 2 nuits
– de Yangon à Bagan: 1 nuit dans le bus
– Bagan, temples, levers et couchers de soleil: 3 nuits
– Mandalay, grande ville, pont U Bein: 3 nuits
– Hsipaw, Nord, nature: 1 nuit
– Trekking: homestay: 1 nuit
– Hsipaw, nature: 1 nuit
– de Hsipaw au Lac Inle: 1 nuit dans le bus
– Nyaung Shwe, lac Inle: 5 nuits
– Kalaw, nature: 1 nuit
– de Kalaw à Kipun (Golden Rock): 1 nuit dans le bus
– Kipun, Golden Rock: 1 nuit
– Hpa-An, Sud, nature, grottes et temples: 2 nuits
– Monastère Mont Zwegabin: 1 nuit
– Mawlamyine, grande ville, artisanat: 1 nuit
– de Mawlamyine à Dawei: 1 nuit dans le bus
– Dawei, plage: 2 nuits

Mes photos de Birmanie

I spent 28 days in Myanmar, ie until my visa expired. Below you will find my itinerary:
– Yangon, former capital city, market, pagodas: 2 nights
– from Yangon to Bagan: 1 night in the bus
– Bagan, temples, sunrises and sunsets: 3 nights
– Mandalay, big city, U Bein bridge: 3 nights
– Hsipaw, North, nature: 1 night
– Trekking: homestay: 1 night
– Hsipaw, nature: 1 night
– from Hsipaw to Inle lake: 1 night in the bus
– Nyaung Shwe, Inle lake: 5 nights
– Kalaw, nature: 1 night
– from Kalaw to Kipun (Golden Rock): 1 night in the bus
– Kipun, Golden Rock: 1 night
– Hpa-An, South, nature, caves and temples: 2 nights
– Mont Zwegabin Monastery: 1 night
– Mawlamyine, big city, handicraft: 1 night
– from Mawlamyine to Dawei: 1 night in the bus
– Dawei, beach: 2 nights

My pictures of Myanmar