Nouvelle Zélande: j’ai aimé / What I liked in New Zealand

Roy’s Peak, 1st viewpoint

En haut du Roy’s Peak

Voici ce qui m’a plu durant ces 26 jours en Nouvelle Zélande:

Ile du Nord
– Proche de Warkworth: Anchor Bay Beach, plage très reculée, quasi déserte, avec une balade très sympa au bord de l’eau
– ** Paihia et la Baie des Iles, avec la charmante Russell
– La forêt de Waipoua avec ses palmiers fougères et ses Kauri, arbres géants endémiques
– Raglan et ses plages de sable noir, et ses surfeurs (très nombreux dans l’eau, mais aucune vague à l’horizon)
– Waikite Valley, au sud de Rotorua et ses sources chaudes
– ** le Parc du Tongariro et sa randonnée Alpine Crossing
Wellington:
– ** le musée Te Papa qui a répondu à de nombreuses questions que je me posais sur la Nouvelle Zélande sur la culture maori, l’immigration…
– Arpenter les docks, refaits à neuf, de la ville et Cuba Street avec ses nombreux restaurants
– Voir la nature totalement intégrée dans la ville
Auckland:
– Découvrir le port et le quartier de Wynyard, récemment aménagés
– Passer la journée sur l’ile de Waiheke (même si, à vélo, il faut être costaud car c’est très vallonné)

Ile du Sud:
– ** Me balader en voiture le long des fjords de Marlborough Sands
– Me poser au bord de la rivière du Pelorus Bridge
– Goûter le vin de Moutere (au lieu de faire la randonnée de 25km dans le Parc Abel Tasman): la pluie a parfois du bon
– *** Westport: regarder les phoques, observer les étoiles filantes et marcher le long du sentier côtier du phare
– ** Punakaiki: Randonner au bord de la rivière Pororari, puis continuer sur une plaine et un sentier, en croisant seulement 3 personnes. Puis aller observer ces fameux “Pancake Rocks”, rochers bizarres qui ressemblent à des mille-feuilles
– Aux glaciers Franz Josef et Fox: me balader autour du lac Matheson, proche de Fox Glacier
– *** À Wanaka, faire l’Ascension du Roy’s Peak et admirer les paysages magiques à 360 degrés
– *** Survoler Queenstown et les fjords de Milford Sound National Park en avion de 6 places
– ** Faire une croisière en bateau dans Milford Sound pour admirer le fjord d’en bas
– Queenstown: me balader dans le jardins
– Dunedin: revoir Lisa (connue à New York, vue à Londres en août dernier au début de mon voyage) et apprécier les cafés sympas de la ville
– Découvrir la presqu’île d’Otago et admirer les albatros
– Voir une autre curiosité naturelle: les Moeraki Boulders, rochers ronds sur la plage, sur la route entre Dunedin et Christchurch
– S’arrêter à Oamaru, découvrir le déjanté musée Steampunk HQ et se balader dans les rues Victoriennes
Et aussi:
– Profiter de la quiétude de certains campings en pleine nature et quasi déserts
– Mesurer ma chance quant à la météo: bien qu’au début de l’automne, on n’a eu que très peu de pluie et de températures froides
– Partager tous ces moments avec Rémi: c’est très sympa de voyager à 2 aussi
** J’ai vraiment beaucoup aimé
*** J’ai adoré

Mes photos de Nouvelle Zélande

Here is what I liked during my 26 days in New Zealand:

Northland:
– Close to Warkworth: the Anchor Bay beach, a very remote and quiet beach where you can for a great walk
– ** Paihia and the Bay of Islands, with the charming Russel village in the peninsula
– The Waipoua Forest and its fern trees and kauris (giant endemic trees)
– Raglan and its black sand beaches and its surfers’ vibe
– Waikite Valley, south of Rotorua and its hot sources and natural pools
– ** Tongariro National Park and its Alpine Crossing hike
Wellington:
– ** Te Papa museum that answered lots of the questions I had about NZ (immigration, maori culture…)
– The walk along the brand new refurbished docks and in Cuba street
– Seeing the nature right in the middle of the city
Auckland:
– Walking in the Harbour and Wynyard districts, 2 parts of the city that were recently redone
– Spending the day in Waiheke island (even if it is very hilly so not ideal with a bicycle)

Southland:
– ** Driving along the fjords in Marlborough Sands
– Enjoying the quietness of the river at Pelorus Bridge
– Tasting the wine in Moutere (instead of hiking 25km in Abel Tasman Park): sometimes, rain has good perks
– ** Westport: watching the seals, spotting shooting stars and walking along the coast trail
– ** Punakaiki: hiking along the Pororari river, on the plain and back in a track, and then admiring these weird Pancake Rocks
– Franz Josef and Flox Glaciers: walking around the Matheson lake
– *** Wanaka: hiking to Roy’s Peak and admiring the magic 360 views
– *** Flying over Queenstown and the Milford Sounds National Park in a Cesna 185 (6-seat plane)
– ** Cruising in Milford Sound to admire the fjord from the bottom
– Going for a walk in Queenstown’s gardens
– Dunedin: seeing Lisa (I met her in New York and saw her in London last August, when I started traveling) and discovering the nice cafes in the city
– Driving along the Otago Peninsula and observing the albatros
– Seeing another weird natural things: the round Moeraki Boulders
– Stopping at Oamaru, a charming village with very nice Victorian streets and a very weird Steampunk HQ museum
And also:
– Enjoying the quietness of some campsites, located in the middle of nowhere, without any client
– Feeling very lucky with the weather: although at the end of the summer, we had sun and good temperatures most of the time
– Sharing all these moments with my friend Rémi: it is fun to travel with someone else
** I really likes these places
*** my favorites places/moments


My pictures of New Zealand

Étonnante Nouvelle Zélande / Surprising New Zealand

Dans le rues de Clyde / Clyde Town

Voici ce qui m’a étonné durant mes 26 jours en Nouvelle Zélande:
– La diversité des paysages: on regarde à droite vers des plaines vertes, parsemées de moutons, on tourne la tête à gauche et on découvre un ancien volcan, sur lequel la végétation n’arrive pas à s’accrocher. Et quelques minutes plus tard, on tombe sur des fjords qui se jettent dans la mer
– Le nombre de routes en travaux, que ce soit sur l’ile du Nord ou celle du Sud, et les nombreux ponts à une seule voie, obligeant les gens à ralentir et céder le passage
– Le nombre d’animaux morts (principalement des opossums) sur la route
– La sensation, de nombreuses fois, que le végétal prend le pas sur le minéral tellement la mousse pousse partout.
– Les nombreux moments “Truman Show” où l’on avait l’impression d’être dans la peau de Jim Carrey: l’arc en ciel qui arrive au bon moment, l’oiseau qui vient se poser sur la branche que l’on veut prendre en photo.
– Le cerf qui a croisé notre route quand on allait vers Franz Josef Glacier: il s’est arrêté quelques secondes, aussi surpris que nous, avant de repartir s’enfoncer dans la forêt
– Les élevages de lama (ou peut-être alpagas) croisés sur la route
– Le peu de culture céréalière comparé aux cheptels de moutons et vaches si nombreux et impressionnants en terme de taille
– Cromwell, Clyde, ou encore Arrowtown: ces villes qui se sont développées au moment de la ruée vers l’or et qui ont gardé leur architecture (et atmosphère) de Western
– Les petites niches en libre service sur le bord des routes et qui proposent des oeufs, fruits et légumes frais en échange de 2 ou 5 dollars
Mes photos de Nouvelle Zélande

Here is what surprised me during my stay in New Zealand:
– The huge diversity of landscapes: on your right, you have green plains with white sheeps, on your left you see a volcano. And a few minutes later, you arrive on fjords jumping in the sea.
– The number of road works, whether in Northland or Southland and number of one lane bridges, forcing drivers to slow down and give way
– The number of dead animals (mostly possums) on the road
– The feeling that vegetation is taking over minerals, covering, in some parts, every single piece of rock with moss
– All these “Truman Show moments”, feeling like Jim Carrey in the movie, ie when we looked up and there was a rainbow, when we were about to take a picture and a beautiful bird just landed in front of us
– The impressive deer that we saw on the road to Franz Josef Glacier. It stopped a few seconds on the road, as surprised as us, before jumping in the forest
– The lamas (or alpagas) we saw on the road
– I saw very few fields where they grow cereals, compared to cattle fields where I saw hundreds of cows or sheeps
– Cromwell, Clyde or Arrowtown: those villages grew during the Gold Rush and they still have a “feels-like-in-a-Western-movie-atmosphere”
– those little boxes along the road where you can help yourself and buy eggs, fruits… putting your money in a tiny box
My pictures of New Zealand

Nouvelle Zélande: j’ai moins aimé/ What I did not like in New Zealand

Voici ce que j’ai moins aimé en Nouvelle Zélande:
– les moustiques et surtout mouches de sable qui m’ont très violemment attaquée : ils ont surtout adoré mes pieds et chevilles
– rencontrer moins de gens que dans les autres pays (le mode de voyage en campervan n’aide pas trop pour cela)
– et du coup, ne pas trop avoir discuté avec les locaux pour mieux comprendre leur mode de vie
– la pluie qui nous a empêché de faire une rando qui, a priori, était superbe, dans le parc national Abel Tasman
Mes photos de Nouvelle Zélande 

Below you will find what I did not like in New Zealand:
– mosquitoes and sandflies who apparently loved me, especially my feet and ankles…
– meeting fewer people than in other countries (traveling in a campervan did not really help)
– and neither speaking with lots of locals to understand better their way of life
– the rain that prevented us from hiking in Abel Tasman National Park
My pictures of New Zealand 

Nouvelle Zélande: mon itinéraire / My itinerary in New Zealand

Avec Rémi (que j’avais retouvé en Nouvelle Calédonie), on a passé 26 jours en Nouvelle Zélande. Évidemment, on est très très loin d’avoir vu tout le pays, car c’est grand et il y a tellement d’endroits à découvrir. Idéalement, j’aurais aimé pouvoir passer 2 mois pour avoir le temps de mieux découvrir le pays, mais bon, je ne me plains pas non plus… On n’avait aucun trajet spécifique en tête avant le départ, on s’est donc arrêtés dans les lieux qui nous plaisaient.
Mais on aura tout de même eu un bon aperçu des 2 iles. Voici notre itinéraire en campervan:

Ile du Nord:
– Orewa, bord de mer, nord d’Auckland: 1 nuit
– Paihia, Baie des Iles: bord de mer, tranquille: 1 nuit
– Waipoua Forest, nord Ouest: bord de rivière, forêt, seuls au monde: 1 nuit
– Warkworth: forêt, proche route: 1 nuit
– Waikite valley, proche de Rotorua, piscines naturelles: 1 nuit
– Tongariro National Park: volcan, randonnée Alpine Crossing, rencontre avec Catherine et Jean-Michel (Montréal) et Léa (Strasbourg): 2 nuits
– Wellington: bons restos, musée, capitale (et oui…): 2 nuits

Ile du Sud:
– Havelock, Wakamarina, Marlborough Sounds, campagne, fjords: 1 nuit
– Mapua: bord de mer, face à l’ile des lapins, camping nudiste (et oui, mais il faisait 10 degrés ce soir là): 1 nuit
– Marahau: bord de mer, canards, Abel Tasman Park, pluie, moustiques et mouches de sable: 1 nuit
– Westport: plage, phoques, balades côtières, soleil, étoiles filantes: 2 nuits
– Punakaiki: superbe rando le longde la rivière, Pancake Rocks : 1 nuit
– Franz Josef Glacier: 1 nuit
– Lake Hawea, proche Wanaka: 1 nuit
– Lake Wanaka, rando Roy’s peak, Glendu Bay Lakeside camping: 1 nuit
– Arrowtown, proche Queenstown, ville western: 1 nuit
– Glenorchy, lac Wakatipu, proche Queenstown: 1 nuit
– Roxburgh, rivière, campagne: 1 nuit
– Dunedin, Péninsule Otago, très bons restos, soirée avec Lisa: 1 nuit
– Ashburton, route vers Christchurch: 1 nuit

Ile du Nord:
– Auckland, ville, port, ile de Waiheke: 3 nuits

Au total, 3 943km parcourus en campervan.

Mes photos de Nouvelle Zélande 

I spent 26 days in New Zealand with Rémi (my friend from Paris who met me in New Caledonia).
Of course, we have not seen “everything” because the country is quite big. I feel like 2 months in Kiwi Land would have enabled us to discover most parts. But I’m not complaining as we got a very good glimpse of both islands. Here is our itinerary we did with our campervan (we played it by ear and stopped whenever we felt like it)

Northland:
– Orewa, seaside, North of Auckland: 1 night
– Paihia, Bay of Islands: seaside, quietness: 1 night
– Waipoua Forest, North West: river, forest, no one else: 1 night
– Warkworth: forest, close to a main road: 1 night
– Waikite Valley, close to Rotorua, natural pools: 1 night
– Tongariro National Park: volcano, Alpine Crossing hiking, evening with Catherine and Jean-Michel (Montreal) and Léa (Strasbourg): 2 nights
– Wellington: capital city (I thought it was Auckland), great restaurants, Te Papa museum: 2 nights

Southland:
– Havelock, Wakamarina, Marlborough Sounds, countryside, fjords: 1 night
– Mapua: seaside, opposite Rabbit’s island, nudist campsite (but it was very very cold so, no need to follow the rules): 1 night
– Marahau: seaside, ducks, Abel Tasman Park, rain, mosquitoes and sandflies: 1 night
– Westport: beach, seals, seaside walks, shooting stars: 2 nights
– Punakaiki: great river hike, Pancake Rocks : 1 night
– Franz Josef Glacier: 1 night
– Lake Hawea, close to Wanaka: 1 night
– Lake Wanaka, Roy’s peak hike, Glendu Bay Lakeside campsite: 1 night
– Arrowtown, close to Queenstown, goldrush city: 1 nuit
– Glenorchy, lake Wakatipu, close to Queenstown: 1 night
– Roxburgh, river, countryside: 1 night
– Dunedin, Otago Peninsula, great restaurants, evening with Lisa: 1 night
– Ashburton, on the way to Christchurch: 1 night

Northland:
– Auckland, major city, harbour district, Waiheke island: 3 nights

In total, we drove 3,943km with the campervan.


My pictures of New Zealand

Nouvelle Zélande: j’ai vu 1 étoile filante/ I saw shooting stars in New Zealand!!

Tongariro Alpine Crossing


“Quoi? Tu n’as encore jamais vu d’étoiles filantes?” Et bien non, à mon âge, je n’avais encore jamais vu d’étoiles filantes… Mais cette période est révolue: hier soir, j’en ai vu une, enfin même 3 pour être plus exacte! Il faut dire qu’ici en Nouvelle Zélande, il y a très très peu de pollution visuelle, ce qui permet devoir très distinctement le ciel étoilé et la Voie lactée. Cela fera en tous cas partie de ces petits moments qui resteront dans ma mémoire.
Et depuis quelques temps, la tête, je ne la lève pas seulement pour regarder les étoiles briller, mais aussi pour observer et profiter de la nature qui m’entoure.
Et je dois dire que pour ça, la Nouvelle Zélande est le pays idéal: les paysages sont tellement magiques et divers! On passe très rapidement de paysages côtiers déchiquetés par les rochers aux forêts tropicales avec des arbres fougères qui feraient de parfaits parasols ou aux immenses kauri (arbres endémiques), ou aux volcans éteints à gravir, desquels s’échappent des fumerolles de soufre, en passant par les rivières qui ont creusé d’immenses gorges dans les falaises de calcaire.
Et il n’y a pas que les paysages qui varient très rapidement ici: le temps change aussi souvent. Hier matin, c’était:
– réveil sous la pluie (pas terrible en camping) qui nous a empêchés d’aller randonner dans un parc national,
– suivi d’une fin de matinée ensoleillée à 20km du point de départ, à observer les coquillages et étoiles de mer sur la plage,
– puis un rapide déjeuner qui s’est soldé dans la voiture, essayant d’échapper à la pluie, au vent et aux milliers de moucherons qui nous ont attaqués,
– avant de terminer sur la côte Ouest de l’ile du sud, et d’aller admirer les phoques se prélasser dans les rochers et les vagues.
Bref, en très peu de temps, c’est très varié! Et le fait de prendre le temps de lever la tête et regarder autour de moi durant ce voyage me fait prendre un peu plus conscience de l’environnement et de voir à quel point il est fragile, (même s’il est bien protégé ici en Nouvelle Zélande) et m’amène à me poser des questions quant à mon impact sur cette nature.

Mes photos de Nouvelle Zélande 

“What? You have never ever seen a shooting star?!” Well, no. Despite my age, I have never seen a shooting star. Actually I had. Because yesterday night, I saw one, well actually 3 shooting stars. I must say that it is quite easy here in New Zealand to see stars and the milky way as there is no visual pollution. So this is a nice moment that will stick in my mind.
And since I started traveling, I have looked up more and more, and not only to watch stars, but also to observe the nature surrounding me.
And I must say that New Zealand is an ideal playground for such an activity: the landscapes are so diverse, and magical!
You can go easily from rocky coastal cliffs to tropical forests with fern palm trees and giant kauris (endemic trees), to volcanoes with sulfur smokes, or rivers digging gorges in limestone cliffs.
And landscape is not the only thing that varies quickly here in Kiwi land: the weather changes very fast too. Yesterday:
– we started the day with the rain (great wake up when you are camping…) so we had to cancel our hike in the National park. Temperature: 15 Celsius
– we then drove about 20′ and went sunbathing on a beach, observing seashells and starfishes. Temperature: 25 Celsius
– we had a very quick lunch in our car, avoiding the wind, cold, rain and thousands of flies surrounding us. Temperature: 10 Celsius
– and we finished the day on the West Coast of the South Island, watching the seals playing hide and seek in the rocks and waves. Temperature: 20 Celsius
So, all seasons and landscapes in one day!
And taking the time to look around me has risen my awareness about how fragile the environment can be (even though it is very well protected here in New Zealand) and I am questioning myself about how much my lifestyle weighs on nature.

My pictures of New Zealand 

Nouvelle Zélande: un quotidien de camping / New Zealand: a new camping life

Notre cuisine / The back of our campervan


Même si cela fait maintenant plus de 7 mois que je suis sur la route, les jours ne se ressemblent pas:
1- les paysages, pays, gens rencontrés sont différents et cette variété continue de m’épater au quotidien
2- mes “façons de voyager” varient aussi.
Et pour la Nouvelle Zélande, j’expérimente le camping.
Cela fait un peu plus d’une semaine que je suis arrivée en Nouvelle Zélande avec Rémi (copain de Paris qui m’a retrouvée en Nouvelle Calédonie). On a loué un campervan -le mode de voyage par excellence ici- pour visiter la Nouvelle Zélande du Nord au Sud.
Du coup, un quotidien s’est peu à peu installé et chaque jour, on a un peu le même rituel:
– pendant que Rémi conduit (oui, car je n’ai pas développé d’amour soudain pour la conduite, surtout qu’ici aussi, les gens roulent à gauche), et bien moi, je guide. Comprenez par là: je m’assure que le GPS sur le téléphone est bien lancé et je feuillette le Lonely Planet pour en découvrir un peu plus sur les endroits traversés. Et quand une route semble sympa, et bien c’est parti, on bifurque. Je gère aussi les playlists musicales, donc je ne suis pas si cool que ça
– on essaie de trouver un camping le plus agréable possible, au calme, dans un endroit encore plus incroyable que la veille. Malheureusement, ça ne va pas toujours crescendo, donc parfois, on dort aussi dans des campings un peu moins idylliques, mais bon…
– on s’installe ensuite pour la nuit: on retourne les sièges, déplie le matelas et on cuisine à l’arrière de notre van. Enfin, pour être très honnête, je sors les ingrédients et j’assiste le chef Rémi. Et oui, comme il adore cuisiner, moi ça me va bien de manger de bons petits plats!
– suivant le temps, on dine ensuite à la lampe frontale sur l’herbe ou sur une table près du campervan, ou bien dans l’espace abrité.
– et c’est là que je trouve un vrai charme à l’ambiance de camping et que je retrouve un peu l’ambiance conviviale des auberges de jeunesse en Asie. Emprunter le sel ou le liquide vaisselle permet de briser la glace rapidement avec ses voisins. Il devient alors très facile de discuter avec les uns et les autres, s’échanger les bons plans pour les jours à venir, partager nos expériences, un verre de vin ou un paquet de Tim Tam (ils ne sont pas vendus qu’en Australie, mais en Nouvelle Zélande aussi -et en Nouvelle Calédonie aussi d’ailleurs-!)
– et le matin, quel bonheur que de se réveiller en admirant un super paysage et en se réchauffant avec un thé. Bon, quand il pleut, ça perd de son charme, mais pour le moment, ça n’est arrivé qu’une seule fois.
– on replie ensuite le matelas, tourne les sièges, range le bazar qui s’accumule sous le lit, on case la vaisselle mal essuyée dans les tiroirs et c’est reparti! Nouvelle étape en van, randonnée, visite du village ou d’un musée, la journée s’annonce encore très bonne.
Voilà donc à quoi ressemble mon quotidien -pas du tout routinier- néo-zélandais, et j’adore!
Mes photos de Nouvelle Zélande 

I started traveling more than 7 months ago, but I haven’t been bored at all since my daily life varies quite a lot, because of:
1- the landscapes, countries I have visited and the people I have met are different and this is what I like
2- my way of traveling varies as well. And for New Zealand, I am in a “camping mode”.
It has now been 10 days since we arrived in New Zealand with Rémi (a friend from Paris who joined me in New Caledonia). We rented a campervan -as every traveler does in New Zealand- to explore the country from North to South.
Therefore, in our day-to-day life, we have some “rituals”:
– Rémi drives (nope, I still haven’t tried to drive on the left side and I don’t intend to) and I give the directions. I mean: I make sure the GPS is on, I give some tourist details from the Lonely Planet, and I handle the music playlists
– we try to find the nicest campsite possible, ie a quiet place with an amazing setting. Unfortunately, sometimes, we have no choice but to sleep in regular campsites, without any charm
– we settle for the night: we turn back the seats, unfold the mattress and start cooking in the back of our van. I mean, to be precise: I display the ingredients and I help Rémi, chopping the vegetables. Rémi loves cooking, so I would not want to offend him
– depending on the weather, we have dinner in the grass/ on a table close to our van, or in the campsite shelter
– and this is where I really enjoy the camping life: I really like the interaction with the other campers (similar feeling to the hostels in Asia). Borrowing salt or soap for the dishes is a good way to start a conversation. And soon it gets very easy to chat with other travelers about tips for the next few days, our past experiences and share a glass of wine or a pack of Tim Tam cookies (they are not only sold in Australia!)
– and in the morning, it is such a delight to wake up, admiring a new and amazing landscape while sipping hot tea. Of course, when it is raining, it is not as charming. But so far it has happened only once, so we’ve been very lucky
– then we fold the mattress, turn back the seats, hide away all the stuff below the bed and off we go! Whether we hit the road again, go hiking, go and explore the village or visit a museum, another great day is starting.
This is my new daily life in New Zealand and I really like as there is no routine.
My pictures of New Zealand