Mon bilan après un an / After one year on the road: my conclusion

img_6167

The first step to getting what you want is having the courage to get rid of what you don’t

L’année que je viens de vivre a assurément été l’une des plus riches de mes -presque- 36 ans de vie. C’est donc maintenant l’heure de mon bilan:

>> Ce que j’ai le plus apprécié durant cette année:
– ma liberté: le fait de pouvoir faire ce que je voulais, quand je voulais et sans contrainte de temps
– le mélange de rythme: aller rendre visite à des amis, partager des moments avec les amis/la famille venus me rendre visite, et passer aussi des moments seule
– mes rencontres avec tant de personnes d’horizons (culture, milieu, idées…) si différents: mes meilleurs souvenirs sont assurément ceux partagés avec les gens
– la -quasi- absence de contraintes: j’ai eu le sentiment que mon année n’a été composée que de samedis et de dimanches, et c’était bien agréable 😉

>> Mes expériences les plus “extraordinaires”:
– Monter à cheval en Bolivie et faire du galop! (Inimaginable pour moi)
– Grimper à 5100m, (plus haut que le Mont Blanc!), au Pérou, à la Rainbow Mountain
– Marcher à 86 mètres sous le niveau de la mer, dans la Vallée de la Mort, aux États-Unis
– Assister au Nouvel An Aymara sur le lac Titicaca en Bolivie
Voler dans le cockpit d’un avion en Polynésie
Remonter le temps et vivre 2 fois la même journée en prenant l’avion le lundi matin à Auckland en Nouvelle Zélande et en atterrissant le dimanche après-midi à Papeete, Tahiti
– Mais surtout rencontrer tous ces gens (trop nombreux pour les énumérer) merveilleux et partager tous ces moments uniques avec ces personnes, ainsi que mes amis et ma famille vus en route.

>> Ce que j’ai appris sur moi:
– Être patiente et prendre le temps
– Me détacher du matériel qui n’a, au fond, que peu d’importance. Le fait de me dire que ma vie tient presque -si je mets de côté les quelques valises stockées chez mes parents- dans un sac de 60 litres participe aussi à mon sentiment de liberté
– Apprécier les bonheurs simples de la vie
– Relativiser/dédramatiser par rapport aux différentes situations. Quand quelque chose me fait peur, j’imagine le pire scénario, ce qui me permet de relativiser et trouver une solution. Et puis, j’ai compris qu’avec mon passeport et une carte bancaire, je m’en sortirai toujours
– Surmonter certaines de mes peurs. Je maîtrise beaucoup mieux ma phobie des chiens, même si tous ceux d’Amérique latine venaient systématiquement se coller à moi et me suivaient pendant des heures (en Bolivie, au Pérou)
– Rien n’est impossible à partir du moment où je crois vraiment en ce que je veux et où je me donne les moyens de le faire
– Si quelque chose ne me plait pas et que je ne me sens pas heureuse, il ne tient qu’à moi de changer le cours de ma vie.
– Je n’ai pas besoin des autres pour être heureuse

>> Ce que j’ai appris sur “le monde” / Les enseignements que je tire de ce voyage:
– Plus on est pauvre, plus on est généreux
– Plus on vit simplement, plus on est heureux
– Basé sur mon étude de ces 12 derniers mois à travers différents pays et continents, le monde est composé de 5 à 10% de cons, qui vivent partout (ce n’est pas lié à une culture, une nationalité ou une religion…). Mais je retiens surtout qu’il y a des gens extraordi-naires partout dans le monde: j’ai rencontré bon nombre d’entre eux qui m’ont aidée, accueillie, nourrie, et avec lesquels j’ai partagé un bon moment alors que je ne les connaissais pas.

>> En résumé:
J’ai récemment découvert Kwal, un chanteur angevin, et notamment, sa chanson “Le Monde, Mon École” qui résume parfaitement mon état d’esprit. D’ailleurs, durant notre road trip de 2 semaines aux États-Unis avec les Gourm’ Trotters, les enfants réclamaient chaque matin cette chanson. Quelques extraits des paroles:
“L’appel grandissant de la curiosité”
“Remplis toi du monde, ne le consomme pas”
“Mes plus beaux moments, c’est auprès des gens toujours”.
“Les habitants du monde me fascinent”
“J’ai le souvenir de ce rire comme un langage commun, à cet instant je me sens juste humain”
“Je m’sens d’une famille de 7 milliards d’enfants […], partout d’une seule et même espèce”
“Fallait partir loin pour réaliser qu’il y a dans l’ordinaire aussi plein de joies à explorer”
“Voyager pour qu’à la fin rien d’humain ne nous reste étranger”

>> Comment je vois l’avenir:
J’ai confiance en l’Homme: j’ai rencontré tellement de gens adorables et généreux dans chaque pays.
En revanche, j’ai peur pour la Planète… Je suis choquée de voir la pollution, notamment dans les pays en voie de développement, mais pas seulement. La consommation à outrance a des effets terribles sur notre planète: je le savais déjà mais visualiser ce problème en voyageant mais réellement ouvert les yeux sur l’ampleur du désastre… Alors, à ma petite échelle, j’ai décidé de prendre de bonnes résolutions.

>> Mon mot de la fin:
Au cas où l’aventure vous tente, dites vous que le plus dur est de prendre la décision. Le reste, ce n’est que du bonheur.
Et rappelez-vous qu’il n’y a pas UNE façon de voyager. Certains m’ont trouvé courageuse. Sincèrement, je ne trouve pas: après mes quelques mésaventures du début au Sri Lanka, j’ai voulu jouer la sûreté et réservais quasi toujours mes hébergements en avance par exemple.
Pour moi, le vrai courage, c’était par exemple cette Française rencontrée au Pérou, dans le Canyon del Colca. Elle campait, seule, portait tout son matériel de camping sur son dos. Ça, je trouve que c’est très courageux: moi j’aurais trop peur de faire ça seule.

Mais encore une fois, j’ai voyagé à ma manière et c’est aussi pour cela que je me suis sentie si épanouie. Si, au tout début de mon voyage, je voulais essayer de “rentrer dans le moule Backpacker” en m’imaginant devoir être roots, je me suis vite aperçue que ce n’était pas pour moi. Alors certes, j’ai parfois dormi dans des auberges à la propreté douteuse (mes tongs et drap de soie m’ont sauvés plus d’une fois).
Mais en Inde, où je ne me sentais pas très à l’aise du fait des nombreuses mises en garde lues ou entendues ici et là, et aussi de par le regard des hommes, et bien j’ai compris que je n’avais rien à prouver à personne et que si je ne me sentais pas à l’aise, rien ni personne ne m’obligeait à rester.
Et c’est à partir de ce moment-là, où je me suis dit que ce qui importait, ce n’était pas ce que les gens pensaient de moi, mais surtout ce que moi je voulais, que j’ai vraiment apprécié mon voyage.

>> Merci!
Merci à toutes celles et ceux qui m’ont soutenue dans mon aventure.
Merci aux 18 amis qui m’ont accueillie chez eux durant mon voyage.
Merci aux 16 personnes qui sont venues me rejoindre à un moment ou un autre durant mon voyage. Palme d’or pour Laura qui aura voyagé durant 27 heures pour rejoindre le Sénégal à la Bolivie.
Merci aussi à toutes celles et ceux qui ont eu une oreille attentive quand j’en avais besoin, lorsque j’avais quelques moments de blues (il y en a eu peu, mais tout de même)
Merci à tous les gens rencontrés en route, avec qui j’ai partagé un thé, une bière, une chambre pour réduire les coûts, un bout de chemin le temps d’une rando ou bien durant plusieurs jours.

À bientôt, quelque part sur la planète.

 

The year I spent traveling around the world has been one of the -if not THE- richest of my life. So, here is my conclusion to this past year:

>> What I liked the most:
– my freedom: I was able to do what I wanted whenever I wanted, without being pressured by the time
– the balance in my rhythm: I enjoyed visiting friends, sharing moments with family and friends who met me on the road, and also spending time by myself
– all the people (from diverse culture, background, country…) I met with: my best memories are the ones I shared with people
– the fact that I had -almost- 0 constraint/obligation: I felt like my whole year was only made of Saturdays and Sundays

 My most “extraordinary” experiences:
– Horseback riding in Bolivia, and even galloping: I never thought I would ever do it
– Hiking at 16,730 feet, on top of the Rainbow Mountain in Peru
– Walking 282 feet below sea level at Badwatwer, in the Death Valley, USA
Attending Aymara New Year celebrations in Bolivia
– Flying above French Polynesia in the cockpit
– Going back in the time and live twice the day of April 9 (once in New Zealand and once in Tahiti)
– And also meeting all these people from any horizon and sharing incredible moments with them

>> What I have learned about myself:
– Being patient and taking the time
– Being detached from the “materialistic world”. Thinking that my life is now -almost, if I don’t take into consideration the couple of suitcases stocked at my parents’- contained in my 60L backpack makes me feel free
– Enjoying the simple moments in life
– Not worrying too much when there is an issue. When I am afraid of something, I picture the worst case scenario and then I can find a solution more easily. And I have realized that with my passport and a credit card, I will always be safe anywhere
– Overcoming some of my worst fears. I am doing way better with dogs now, (even if the ones in Latin America would always stick with me for hours)
– Nothing is impossible if I really believe in what I want and I do my utmost possible to achieve it
– If something does not make me happy, I am the one who can change things
– I don’t need the others to be happy

>> What I have learned about “the world” / What do I get out of this experience:
– The poorer people are, the more generous they are
– The simpler people live, the happier they are
– Based on my 12-month study across different countries and continents, the world is composed of 5-10% assholes and they live everywhere (this is not related to any culture, nationality or religion). But what I will remember are all these extraordinary people around the world: I have met lots of them who helped me, hosted me, fed me and who I shared a great moment with even though I did not know them.

>> To sum up:
I recently discovered a French singer “Kwal”, and his song “Le Monde, Mon École” sums up my state of mind very well. And, during our 2-week road trip with the Gourm’Trotters, the children would ask for this song every morning. Below some of the lyrics that resonate with me:
“I feel like I belong to a family of 7 billion children”
” I needed to travel far away to realize that there are also many things to explore nearby”
” I travel so that nothing human remains unknown to me”

>> How I see the future:
I trust the mankind as I have met SO many nice and generous people in every country.
However, I fear for the planet. I am shocked to see the pollution, especially in developing countries, but not only. Over consumption has had terrible consequences on our planet. I already knew it, but witnessing it with my own eyes made me realize how big the issue is… So, I have made good resolutions (this may be only to my own scale, but still better than nothing).

>> My conclusion:
If you are tempted by the adventure, keep in mind that the hardest part is to make the decision, the rest is easy and so worth it! And bear also in mind that there is not only ONE way of traveling.
I was told sometimes that I was courageous, but I do not really think so. 
After a few misadventures in Sri Lanka, I always played the safe card and would almost always book my accommodation in advance. To me, the real courage was for instance this French girl I met in Peru, in the Colca Canyon. She was traveling by herself, carrying her own camping gear on her back. To me, this is courage: I would never have done that by myself: I am a whimp.
But, once again, I traveled the way I felt comfortable, and I guess this is the reason why I felt so happy.
If, at the very begining of my travels, I was trying to fit in the “backpackers’type”, I soon realized this was not for me. So, of course I slept in shady hostels, not always clean (my flipflops and silk sheet saved my life a couple of times). But in India, when I did not feel comfortable due to the numerous warnings I had received/read, I understood that I had nothing to prove to anyone and that if I did not feel like it, no one nor nothing was forcing me to stay.
And the moment when I realized that, what mattered to me was not what the others thought of me, but truly what I really wanted, is the moment when I truly started to appreciate my experience.

>> Thanks!
Thanks to all of you who supported me in my adventure.
Thanks to my 18 friends who hosted me at their placeduring my travel.

Thanks to the 16 people who joined me at some point on the road. And the award of the most courageous one goes to Laura who traveled 27 hours to meet me in Bolivia, coming from Senegal.
Thanks also to all the people who were there when I needed support or help.
Thanks to all the people I met on the way, sharing a tea or a beer with them, or a room to split costs, part of a walk or a few days together.

See you soon somewhere on the planet!

Advertisements

États-Unis: mes adresses / My suggestions in the USA

IMG_5194

Avec Alice à New York, bagels de Russ & Daughters

Et voici mes adresses pour les Etats-Unis. And below you will find my suggestions for the United States:

New York:
Russ and Daughters: Dans Lower East Side, l’un des meilleurs bagkes mangés à New York: choix incroyable de saumons! One of the best bagels I have ever eaten in New York (great choice of salmon)
Diviera Drive: brunch très sympa à Williamsburg. In Williamburg, great indoor/outdoor place for brunch, very relaxed atmosphere

Road trip:
Beatty, Nevada:
Atomic Inn: simple, déco un peu kitsch sur le thème des extraterrestres (zone 51 oblige), mais très propre et à un prix tout à fait décent. Simple but clean motel, UFO / Zone 51 decor, very decent price

Mount Carmel Junction:
Best Western: très pratique et déco sympa, avec le terrain de golf pour jardin. Very nice and clean hotel, with the golf course as a backyard

Page:
Big John Texas bbq: Ancienne station essence reconvertie en bbq, avec le groupe de musique texan, et les coques de cacahuètes jetées par terre: ambiance très conviviale. Former gaz station converted in a Texan bbq place, with the cowboy live band and huge peanut buckets (shells on the ground)

Flagstaff:
Macy’s : café qui fait des sandwiches végétariens très bons. Hipster coffee place that serves yummy veggie sandwiches 
Ski Lift Lodge & Cabins: hébergement un peu kitsch, mais très confortable et petit-déjeuner typique américain très bon: bacon croustillant et pas gras du tout. Old fashioned wooden cabins, and yet very comfortable, with an amazing home made American breakafst. The staff is very friendly

Los Angeles:
Studio City Courtyard Hotel: pratique pour aller à Los Angeles en transports en commun, et supermarché juste en face. Very well located to go to dowtown LA/ Hollywood with public transports, and there is a supermarket right accross the stree

Mes photos des États-Unis / My pictures of the USA

États-Unis: j’ai aimé / What I liked in the USA

Voici ce qui m’a plu durant mon séjour aux États-Unis:

Patrick’s Point State Park, nord de la Californie:
– camper et faire des barbecues pour l’anniversaire de Fabien
– randonner parmi ces arbres redwood géants, et profiter de la quiétude du parc

San Francisco:
– retrouver le luxe de me sentir “comme à la maison” chez Fabien
– me balader dans les rues de San Francisco et découvrir les quartiers de Potrero Hill et de Dogpatch

New York:
– voir la skyline de Manhattan par le hublot en arrivant à JFK, et admirer la vue sur NYC le soir dans le taxi
– observer la réaction de mes amis et des mes collègues lorsqu’ils m’ont vus au bureau et au mariage de Charlotte et Xavier
– passer du temps avec chacun (même si c’était très rapide)

Coulterville/Yosemite:
– apprécier la baignade dans le lac McClure, sans personne aux alentours
– imaginer des formes / têtes dans les nuages/falaises du Yosemite avec les enfants

Vallée de la Mort:
– découvrir ces paysages de Western

Zion National Park:
– admirer ces falaises toutes colorées de rouge, vert, jaunes et striées

Page:
– nous baigner dans le lac Powell en admirant les paysages de rêve autour

Monument Valley:
– imaginer les formes des rochers: un buste de Marianne ou un morse qui est en fait un hibou
– traverser ces paysages sortis tout droit de Lucky Luke

Grand Canyon:
– découvrir l’immensité de ce canyon qui, bien que 2 fois moins profond que le Cañon del Colca au Pérou, reste tout de même très impressionnant

Los Angeles:
– nous baigner à Venice Beach et regarder Malo surfer

Et surtout:
– passer du temps avec Fabien à San Francisco, avec tous mes amis à New York et avec les Gourm’Trotters en road trip durant 2 semaines

Mes photos des États-Unis

Below you will find what I liked in the USA:

Patrick’s Point State Park, Northern California, close to Eureka:
– going camping and doing babercues for Fabien’s birthday
– hiking among the giant redwood trees, and enjoying the quietness of the National Park

San Francisco:
– feeling like I was home at Fabien’s
– wandering in the streets of San Francisco and discovering the neighborhoods of Potrero Hill and Dogpatch 

New York:
– admiring the Manhattan skyline through the plane’s window, and the view over NYC in the taxi at night
– observing at my friends’ and colleagues’ reaction when I surprised them at the wedding / in the office
– spending time with them -even though it was very short-

Coulterville/Yosemite:
– swimming in McLure Lake by ourselves, and enjoying the great landscapes
– picturing shapes in the clouds / cliffs of the Yosemite Park with the children

Death Valley:
– discovering these “Western movie like” landscapes

Zion National Park:
– admiring these cliffs colored in striped red-, green- and yellow- layers

Page:
– swimming in warm Lake Powell, surrounded by incredible landscapes
– admiring the shape of the Horseshoe bend

Monument Valley:
– imagining rock shapes: a statue of Marianne or a sea lion instead of a owl…
– crossing Lucky Luke’s land

Grand Canyon National Park:
– discovering how huge the canyon is. And even though the Canyon del Colca in Peru is twice as deep as the Grand Canyon, the latter one is still very impressive

Los Angeles:
– going for a swim in Venice beach and watching Malo surfing the waves

And what I really loved:
– spending time with Fabien in San Francisco, with all my friends in New York, and with my family during our 2-week road trip

My pictures of the USA

États-Unis: j’ai moins aimé/ What I did not like in the USA

Crazy Las Vegas

 

Voici ce qui m’a déplu aux États-Unis:
– Les prix, notamment à San Francisco et New York (j’avais oublié)
– Galérer pour trouver quelque chose de décent à manger lors de notre road trip (marre des sandwiches)
– Voir les dépenses énergétiques de Las Vegas en été. Certes, ça me choquait à chaque fois que j’allais dans la ville du vice pour mon boulot, chaque année en octobre. Mais manger en terrasse et avoir froid à cause de la clim sur la terrasse en plein mois d’août, cela me dépasse

Mes photos des Etats-Unis

Below you will find what I did not like in the USA:
– the prices, namely in San Francisco and New York: I had forgotten how expensive these cities are
– the fight to find healthy decent food during our road trip (I am so over sandwiches and burgers…)
– the waste of energy in Las Vegas in summer. I used to go to Las Vegas every year in October for work, do I already knew what to expect. But having dinner outside, on a terrace, and freezing because of the AC is beyond me


My pictures of the USA

Étonnants États-Unis / Surprising USA

Malo dans la Vallée de la Mort, sous le niveau de la mer

Je ne pensais pas être étonnée par les États-Unis étant donné que j’y ai vécu 6.5 ans, mais finalement, si: j’avais oublié / j’ignorais certaines choses, et notamment:
– les gens en voiture sont très civilisés avec les piétons (venant de passer 3 mois en Amérique latine, je n’étais plus habituée)
– le bruit de New York (aussi bien dans la rue que dans les restos) ne m’avait pas manqué
– toujours à New York, c’est incroyable le nombre de buildings qui ont poussé autour de la Highline en un an
– en Californie, sur la route entre Yosemite et Mammoth Lakes, on a vu des monts enneigés dans la Sierra Nevada, en plein mois d’août
– dans la Vallée de la Mort, on s’est retrouvés sous le niveau de la mer alors qu’on était entourés de montagnes
– j’avais oublié à quel point les trains peuvent être longs : on a compté 156 wagons (1 wagon + 1 remorque de camion)
– à Los Angeles, il y a un métro (chose que j’ignorais) et il est -presque- vide…. Étonnant pour une mégalopole de 4 millions d’habitants

Mes photos des États-Unis

I did not think I would be surprised by the USA as I lived there for 6.5 years. But actually, there are a few things I had forgotten / did not know about, including:
– people who drive are very courteous with pedestrians (coming back from 3 months in South America, I was no longer used to it)
– New York is still VERY loud (in the streets as in the restaurants)
– in one year, buildings along the Highline in New York have risen like mushrooms
– in California, on our way between Yosemite and Mammoth Lakes, we saw snow in the Sierra Nevada, in August!
– in the Death Valley, while at the Badwater point, we were standing below sea level, and yet, we were surrounded by mountain landscapes
– I had forgotten how long the trains can be: we counted up to 156 wagons on one single train
– in Los Angeles, I was surprised to discover there is a subway, but it is -almost- empty: quite weird for a 4-million megalopolis


My pictures of the USA

États-Unis: mon itinéraire / My itinerary in the USA

J’ai passé 29 jours aux États-Unis, et voici mon itinéraire:

– San Francisco, arrivée de Lima: 1 nuit
– Patrick’s Point State Park: camping, rando dans le Redwood State Park: 2 nuits
– San Francisco: repos, tranquille: 1 nuit
– Avion entre San Francisco et New York: 1 nuit
– New York: retrouvailles avec les amis, mariage Cha et Xav, balades: 5 nuits
– San Francisco: repos, tranquille: 2 nuits
– Coulterville, baignade lac, parc du Yosemite: 2 nuits
– Mammoth Lakes: Sierra Nevada, glaciers: 1 nuit
– Beatty: Vallée de la Mort, zone 51 (ovnis): 1 nuit
– Las Vegas, strip: 2 nuits
– Mount Carmel: Zion National Park: 1 nuit
– Page: Lac Powell, Horseshoe bend, Glen Canyon Dam: 1 nuit
– Flagstaff: Monument Valley, Walnut Canyon: 2 nuits
– Las Vegas: Grand Canyon National Park, Old Las Vegas: 1 nuit
– Los Angeles, Studio City: Hollywood Bvd, Downtown LA, Venice Beach, Santa Monica: 2 nuits
– Santa Barbara, soirée chez ami d’Yves: 1 nuit
– San Francisco, tranquille: 2 nuits

Mes photos des États-Unis

I spent 29 days in the USA and below you will find my itinerary:

– San Francisco, arriving from Lima: 1 night
– Patrick’s Point State Park: camping, hiking in Redwood State Park: 2 nights
– San Francisco: quiet: 1 night
– Flight between San Francisco and New York: 1 night
– New York: time with friends, Cha and Xav’s wedding: 5 nights
– San Francisco: quiet: 2 nights
– Coulterville, lake, Yosemite National Park: 2 nights
– Mammoth Lakes: Sierra Nevada, glaciers: 1 night
– Beatty: Death Valley, UFO 51 zone: 1 night
– Las Vegas, strip: 2 nights
– Mount Carmel: Zion National Park: 1 night
– Page: Lake Powell, Horseshoe bend, Glen Canyon Dam: 1 night
– Flagstaff: Monument Valley, quiet time: 2 nights
– Las Vegas: Grand Canyon National Park, Old Las Vegas: 1 night
– Los Angeles, Studio City: Hollywood Bvd, Downtown LA, Venice Beach, Santa Monica: 2 nights
– Santa Barbara, night at Yve’s friend: 1 night
– San Francisco: 2 nights

My pictures of the USA

États-Unis: un road trip en famille / USA: a family road trip in the West

J’ai terminé mon voyage par les États-Unis, pour revoir mes amis, et aussi car j’y retrouvais ma soeur, son mari et leurs 3 enfants qui ont démarré leur tour du monde d’un an le 17 juillet: les Gourm’Trotters.
On s’est donc retrouvés le 3 août dernier à San Francisco, et on a directement commencé notre road trip de 2 semaines qui s’annonçait… bien chargé. Mais après tout, peu m’importait: ce n’est pas moi qui conduisais, et pour moi, l’essentiel était de passer du temps avec eux.
En 2 semaines, on a donc:
– parcouru 4 742 km, soit 338km par jour
– (re)découvert le Yosemite, la Vallée de la Mort, Las Vegas, le Parc Zion, le lac Powell, le Horseshoe bend, Monument Valley, Walnut Canyon, le Grand Canyon, Los Angeles, Santa Barbara et San Francisco
Si je connaissais déjà certains endroits, c’était très sympa d’y retourner en famille (la perception n’est pas du tout la même), et puis aussi très chouette d’en découvrir de nouveaux pour moi.

Ce que j’ai le plus apprécié ?
Partager ces moments en famille. Il faut dire que j’avais un an à rattraper et que depuis mon départ, il s’en est passé des choses, notamment pour mes neveux: l’un a grandi, l’autre a muri, et le 3ème a développé sa filouterie (pour ceux qui les connaissent, je vous laisse deviner quel adjectif attribuer à chacun).
C’était très sympa de partager leur quotidien durant 2 semaines, avec:
– Merlin (7 ans) qui demandait constamment à quelle altitude on était et qui voyait toutes sortes de formes dans les nuages;
– Saik (10 ans) pour qui, chaque nouvel hôtel était une maison “À quelle heure on arrive à la maison?” et qui passait pas mal de temps à faire ses montages vidéos pour sa chaine youtube Aik’s
– et Malo (14 ans), devenu un vrai ado, qui était à l’affut du réseau wifi disponible (autant que moi) dans chaque hôtel, mais qui m’a impressionné aussi par sa culture générale et m’a fait découvrir de la musique très sympa.
– Yves, avec qui on discutait/ajustait l’itinéraire
– et Estelle avec qui on a rattrapé un an de nouvelles.
Et puis il y a aussi tous ces moments partagés tous ensemble, comme:
> jouer aux cartes (championnat de trouduc),
> discuter des paysages découverts ensemble,
> apprendre quelques mots d’anglais,
> réciter les états traversés, avec leurs principales villes et équipes de basket, football américain…
> regarder -régulièrement- de façon un peu désolée le contenu de nos assiettes,
> attribuer une note aux glaces mangées en route,
> décider de qui allait dormir dans le même lit que qui le soir venu…
Bref, ces 2 semaines en famille loin de notre quotidien, c’était génial, et une bonne transition pour moi avant de rentrer.

Mes photos des Etats-Unis

The last country where I stopped was the USA. I went there to visit some friends, and also to meet my sister and her family: they started traveling on July 17 for one year.
We met on August 3 in San Francisco and we started right away our 2-week road trip, that was supposed to be… very intense. But after all, why did it matter to me? I was not driving, and I got to spend 2 weeks with my family.
So, in 14 days, we:
– drove 2,947 miles, ie 210 miles a day
– (re)discovered Yosemite, the Death Valley, Las Vegas, Zion National Park, Lake Powell, Horseshoe bend, Monument Valley, Walnut Canyon, Los Angeles, Santa Barbara and San Francisco.
If I already knew some of these places, it was really nice to go back with my family (the perception was totally different ), and I also liked discovering new places, namely Monument Valley.

What did I enjoy the most?
Sharing these moments with my family. After all, I had not seen them in a year, so we had a lot to catch up with, namely with my nephews who have changed so much: they have grown up, matured and developed their “stupidness”.
I truly enjoyed being part of their daily life for 2 weeks, namely with:
– Merlin (7yo) who was always asking about the altitude and who would imagine any kind of shapes looking at the clouds
– Saik (10yo) who would consider every new hotel we would stay in as his home “What time will we arrive home tonight?”, and who also spent quite a time preparing his youtube videos
– Malo (14 yo), now a real teenager, who was always looking for wifi as we would arrive at the hotel (he was almost as fast as me :-)), and who really impressed me with his general knowledge
– Yves, with whom I would discuss / adjust the itinerary
– and Estelle, with whom I caught up about -almost- everything that happened during the year.
And there were also all these great moments that we spent together, like:
> playing cards together,
> commenting on the landscapes we discovered,
> learning a few English words,
> naming the states we drove through, including the main cities, basketball- and football- famous teams,
> ranking the different ice creams we tasted,
> deciding who was going to share the bed with the following night…
To sum up, I truly enjoyed these 2 weeks with my family, away from what we were used to: it felt like a great transition before flying back home.


My pictures of the USA

États-Unis: ma -presque- nouvelle maison à San Francisco / USA: my new home in San Francisco 

Weekend camping avec Fabien et Rory

Yosemite with the family

San Francisco aura été un peu mon point de chute durant mon voyage. En effet, j’y suis passée 4 fois au total:
– Du 26 avril au 1er mai, entre Tahiti et l’Amérique latine
– Du 21 au 25 juillet, en revenant du Pérou
– Du 1er au 3 août, entre New York et avant de partir en road trip
– Du 17 au 19 août, avant de rentrer en Europe
À chaque fois, je dormais chez Fabien, chez qui je me suis sentie comme à la maison (jeu de mots facile puisque son nom de famille est Lamaison). Mais au delà de ça, j’ai vraiment apprécié:
– pouvoir poser mon sac au même endroit
– apprécier le luxe et confort d’avoir ma propre chambre, de pouvoir déjeuner dans le jardin
– pouvoir me balader dans San Francisco, ville que j’aime tant
– et surtout de partager un peu le quotidien de Fabien
– Et j’ai aussi adoré partir camper, durant un weekend, dans le Nord de la Californie, dans le Patrick’s Point State and National Park, à proximité du Redwood National Park. Avec Fabien et Rory, on en a pris plein les yeux! Pouvoir se balader parmi ces redwood trees géants, dont on voit à peine les cimes, c’était impressionnant, surtout qu’on était quasi seuls à randonner! Et ça m’a fait plaisir de retrouver l’ambiance camping dans un cadre super naturel, à préparer le barbecue et manger des chamallows grillés.

Puis, après m’être posée quelques jours à San Francisco, j’ai retrouvé jeudi dernier (avant hier) Estelle, ma soeur, et sa famille: son mari, Yves, et leurs 3 enfants: Malo (14 ans), Saïk (10 ans) et Merlin (7 ans). Ils sont partis le 17 juillet pour un voyage d’un an. Vous pouvez les suivre sur lesgourmtrotters.com. Et si vous voulez faire décoller la carrière de youtubeur de Sasa, n’hésitez pas à vous abonner à sa chaîne youtube : Aik S
Vous pourrez y voir les vidéos de notre road trip sur la Côte Ouest des États-Unis (parcs nationaux).

Mes photos des États-Unis
San Francisco has been my “base” during my travel, as I stopped there 4 times during my trip:
– April 26-May 1: coming from Tahiti, on my way to South America
– July 21-25: coming back from Peru
– August 1-3: coming back from NYC and before going on a road trip
– August 17-19, before flying back to Europe
Every time, I have stayed at Fabien’s, where I felt like home. I really appreciated:
– staying at the same place for a few days in a row
– enjoying the luxury of having my own room and having lunch in the backyard
– walking in San Francisco, a city I really like
– and above all, spending time with Fabien and sharing part of his daily life.
– And I also loved when we went camping for a weekend in Northern California, in Patrick’s Point State and National Park, close to Redwood National Park with Fabien and Rory: the views were stunning! It was very impressive to go hiking among these giant redwood trees, and even more enjoyable as we met only 10-ish people on the way. And I was happy to go camping in the nature, excited to prepare the barbecue and eat marshmallows.

And after a few days break in San Francisco, last Thursday, I met my sister Estelle and her family: her husband Yves, and their 3 children: Malo (14 yo), Saïk (10yo) and Merlin (7 yo): they started traveling on July 17 for one year. We are currently on a 2-week road trip around the main parks of the West Coast of the USA. You can follow their adventures on www.lesgourmtrotters.com. And if you want to help Saïk become a youtube star, you can follow Aik S!

My pictures of the USA

Pérou: mes adresses / My suggestions in Peru

img_4561

Ceviche au marché de Cusco

Voici les adresses (hébergements, restos) que j’ai bien aimées au Pérou. Below you will find the list of places I liked in Peru:

Arequipa:
La Casa de Leonardo: $27 pour chambre double. Maison d’hôtes très agréable. Le gérant Esteban, et son fils, sont très sympa. Very cosy guesthouse. Esteban (the manager) and his son will do anything they can to help you
– ** Chaqchao chocolate class: 70 Soles, ie $20. Un cours de 2h super intéressant sur le chocolat: j’ai appris sur l’histoire, la composition du vrai chocolat et j’ai même fabriqué moi-même 12 chocolats: cours au top! A very interesting 2-hour class to learn everything about chocolate: history, real/fake chocolate, and I even made my own 12 chocolate pieces: I can only recommend it!!. 
La Lucha Sangucheria: une chaîne, certes,  mais qui fait de délicieux sandwichs au cochon de lait et de délicieuses frites. This may be a restaurant chain, but the sandwiches are delicious (great meat quality) and some Belgian people told me fries were one of the best they had ever tried, so it says a lot…

Cusco:
– ** Ninos Hotel: nourriture délicieuse! J’ai encore le souvenir de la soupe citrouille/carotte et des lasagnes en tête. Et surtout, tous les bénéfices sont reversés à une association qui aide les enfants des rues. I still remember the taste of the pumpkin/carrot soup and the vegetables lasagna: everything was so delicious! And plus, the restaurant is run by a NGO who helps the children who used to live in the street.
Hostel Casa Inn: auberge simple mais très bien située (à 2pas du marché) et la gérante se plie en 4. Very well located hostel (next to the San Pedro market) and the manager is very nice

Aguas Calientes:
EcoPackers Hostel: S100 la chambre double avec sdb privée, incluant petit-déjeuner et welcome drink. Very clean and nice hostel, great common area and nice atmosphere. The food is very decent too

Lima:
– Chilcanos: bar à cocktails dans Miraflores: déco très sympa et bonne ambiance. Cocktail bar in Miraflores district: nice decor and atmosphere
La Mar Cebicheria: resto gastronomique avec un trio de ceviche délicieux (le meilleur du Pérou pour moi). Desserts très -trop- copieux par contre. Gastronomic restaurant with an amazing ceviche trio. Desserts are quite heavy though
Buenavista Cafe: sur la falaise, avec vue sur sur la mer. On the cliff, with a nice view on the ocean
Tupac Lima Airport Hostel: près de l’aéroport (très pratique pour les vols très matinaux). Close to the airport, very cobvenientfor an early-/. late-flight

** j’ai adoré ces endroits / I loved these places

Mes photos du Pérou / My pictures of Peru

Bolivie: mes adresses / My suggestions in Bolivia

img_3114

Voici les endroits (auberges, cafés, restos) que j’ai bien aimés en Bolivie:

Below you will find the places I liked in Bolivia:

Santa Cruz
La Jara Hostel: ancienne villa reconvertie en auberge de jeunesse: super grand jardin avec piscine, très agréable. Former villa converted in a hostel: they have a huge backyard andeven a swimming pool
El Aljibe: restaurant bolivien avec cour intérieure très sympa. Typical Bolivian food in a nice inner courtyard
Pacumotos Portachuelo: resto de quartier, à 2 pas de l’auberge. Very local restaurant, 2′ away from la JaraHostel
Sucre
Papavero**: resto italien délicieux sur place principale et avec des produits bio. Delicious Italian restaurant on the main square: they serve organic food

Tupiza:
Hostal Butch Cassidy: accueil très chaleureux de toute la famille qui se plie en 4 pour servir les clients. Jus d’orange pressé frais et pancakes maisons au petit-déjeuner. The host family is adorable. For breakfast, they even serve fresh squeezed juice and home made pancakes!

Potosi:
Hostal la Casona: ancienne maison coloniale, très jolie, située à une rue de la place principale. Former colonial house, located only one block away from the main square
Café La Plata: délicieux submarinos et endroit idéal pour observer l’activité sur la place principale. Amazing submarinos (hotmilk with a chocolate bar) and ideal spot to wacth what is going on on the main square 

Samaipata:
Hostal Don Ysidro: simple mais très agréable (notamment le jardin/ cour intérieurs). Simple but nice atmosphere: inner backyard with lots of shade: ideal to read a book

Cochabamba:
Hostal Running Chaski: très confortable et bien situé avec tous les besoins nécessaires. Very comfortable hostel and great location

La Paz:
Sabor cubano: délicieux sandwiches et jus de fruits frais dans ce resto cubain. Delicious Cuban sandwiches and fresh squeezed juices
Greenwood restaurantà 2 pas de l’église San Francisco: bonne nourriture et on peut y jouer au billard gratuitement. 1′ away from the San Francisco church: the food osigood and you can play pool for free, nice atmosphere

Santiago de Huata:
Casa Relax Chuquinapi (sur booking). Ancien couvent reconverti en hôtel et qui travaille avec des personnes locales pour développer le tourisme dans le village: je ne peux que recommander ce havre de paix. Former convent transformed into a hotel. The managers (currentlyItalian volunteers) work with the local community to develop tourism in the village: a great place to stay!

Copacabana:
Hostal Florencia: petit hôtel tenu par une famille adorable. Nice hotel managed by an adorable family

Isla del Sol
Restaurant Las Velas: resto sans électricité, on y mange à la bougie. Délicieuse truite en papillote qui vaut le coup, malgré les 2h d’attente (service assez long). Restaurant with no power so you will eat with a candlelight. The wait was quite long (2 hours…), but the trout was worth it