Pérou: mes adresses / My suggestions in Peru

img_4561

Ceviche au marché de Cusco

Voici les adresses (hébergements, restos) que j’ai bien aimées au Pérou. Below you will find the list of places I liked in Peru:

Arequipa:
La Casa de Leonardo: $27 pour chambre double. Maison d’hôtes très agréable. Le gérant Esteban, et son fils, sont très sympa. Very cosy guesthouse. Esteban (the manager) and his son will do anything they can to help you
– ** Chaqchao chocolate class: 70 Soles, ie $20. Un cours de 2h super intéressant sur le chocolat: j’ai appris sur l’histoire, la composition du vrai chocolat et j’ai même fabriqué moi-même 12 chocolats: cours au top! A very interesting 2-hour class to learn everything about chocolate: history, real/fake chocolate, and I even made my own 12 chocolate pieces: I can only recommend it!!. 
La Lucha Sangucheria: une chaîne, certes,  mais qui fait de délicieux sandwichs au cochon de lait et de délicieuses frites. This may be a restaurant chain, but the sandwiches are delicious (great meat quality) and some Belgian people told me fries were one of the best they had ever tried, so it says a lot…

Cusco:
– ** Ninos Hotel: nourriture délicieuse! J’ai encore le souvenir de la soupe citrouille/carotte et des lasagnes en tête. Et surtout, tous les bénéfices sont reversés à une association qui aide les enfants des rues. I still remember the taste of the pumpkin/carrot soup and the vegetables lasagna: everything was so delicious! And plus, the restaurant is run by a NGO who helps the children who used to live in the street.
Hostel Casa Inn: auberge simple mais très bien située (à 2pas du marché) et la gérante se plie en 4. Very well located hostel (next to the San Pedro market) and the manager is very nice

Aguas Calientes:
EcoPackers Hostel: S100 la chambre double avec sdb privée, incluant petit-déjeuner et welcome drink. Very clean and nice hostel, great common area and nice atmosphere. The food is very decent too

Lima:
– Chilcanos: bar à cocktails dans Miraflores: déco très sympa et bonne ambiance. Cocktail bar in Miraflores district: nice decor and atmosphere
La Mar Cebicheria: resto gastronomique avec un trio de ceviche délicieux (le meilleur du Pérou pour moi). Desserts très -trop- copieux par contre. Gastronomic restaurant with an amazing ceviche trio. Desserts are quite heavy though
Buenavista Cafe: sur la falaise, avec vue sur sur la mer. On the cliff, with a nice view on the ocean
Tupac Lima Airport Hostel: près de l’aéroport (très pratique pour les vols très matinaux). Close to the airport, very cobvenientfor an early-/. late-flight

** j’ai adoré ces endroits / I loved these places

Mes photos du Pérou / My pictures of Peru

Advertisements

Pérou: j’ai aimé / What I liked in Peru

Voici ce que j’ai aimé au Pérou:

Arequipa:
– passer du temps à l’association Rayo de Sol, et notamment:
> apprendre les rudiments de boulangerie avec Willie et Kévin
> voir les grimaces des enfants qui goûtaient pour la 1ère fois aux sushis
> déambuler dans les rues de la ville et vendre des viennoiseries pour une bonne cause
– visiter le Couvent Santa Catalina avec ses couleurs chatoyantes
– arpenter les allées du marché et boire des jus de fruits frais
– apprendre à faire du vrai chocolat à l’atelier Chaqchao, surtout avec Adrian qui est un prof passionné et passionnant

Canyon del Colca:
– randonner à travers des paysages fabuleux
– admirer les nombreuses cultures en terrasse
– me poser dans les sources d’eau chaude à Llahuar et apprécier la quiétude de ce village/lieu dit encastré au fond du Canyon
– profiter de la piscine dans l’oasis de Sangalle

Cusco:
– avoir l’embarras du choix quantu aux stands de nourriture et de jus de fruits frais à choisir au marché
– déambuler dans les rues de la ville et découvrir les nombreuses places et églises
– revoir Julie, rencontrée à La Paz, en Bolivie
– passer du temps, et surtout savourer la nourriture du restaurant Los Niños, dont les bénéfices viennent en aide à 600 enfants de Cusco

Rainbow Mountain:
– voir pour de vrai cette montagne striée et ces paysages incroyables non photoshopés
– grimper à 5,100m: assurément la 1ère fois de ma vie que je grimpais aussi haut

Aguas Calientes:
– admirer les paysages lors de la randonnée de 12km entre Hydroelectrica et Aguas Calientes
– être émerveillée par ces montagnes qui entourent le fameux Machu Picchu

Lima:
– Me balader dans le quartier de Miraflores et longer la mer
– Manger un délicieux (le meilleur) ceviche a “La Mar Cebicheria”

Mes photos du Pérou

Below you will find what I liked in Peru:

Arequipa:
– spend some time at the Rayo de Sol organization, and namely:
> learn the basics in bakery/pastry making with Willie (the baker) and Kevin (one of the volunteers)
> look at the kids’ reaction when they tasted sushis for the first time
> walk in the streets of Arequipa to sell “pastries for a good cause”
– Visit the Santa Catalina convent with its bright colors
– wander in the market aisles and drink fresh fruit juices
– learn how to make real chocolate at Chaqchao: Adrian (the teacher) was really passionate and fascinating 

Canyon del Colca:
– hike amidst fabulous landscapes
– relax in the hot springs of the village of Llahuar and enjoy the quietness of this village
– enjoy the pool in the Sangalle oasis

Cuzco:
– not knowing which food- and fresh fruit juices- stalls to choose in the market as there were too many options
– walking in the streets that would unveil pretty squares and churches
– see again Julie, whom I had met in La Paz, Bolivia
– spend time and taste mots of different dishes at Los Niños, a restaurant whose benefits help about 600 children in need in Cuzco

Rainbow Mountain:
– see, for real, this incredible striped and colorful mountain that looks like it was photoshoped
– climb to 16,700ft: that was the first time in my life that I was climbing so high

Aguas Calientes:
– admire the landscapes during the 7-mile walk between Hydroelectrice y Aguas Calientes
– being amazed by the mountains surrounding the Machu Picchu 

Lima:
– walk in the Miraflores district y along the beach
– eat a delicious (if not the best) ceviche at “La Mar Cebicheria” restaurant

My pictures of Peru

Pérou: j’ai moins aimé / What I did not like in Peru

Voici ce qui m’a moins plu au Pérou (j’ai parfois du mal à trouver des arguments valables…):
– Les douches glacées ou brûlantes, mais sans demi mesure
– Les tripes -clairement pas cuisinées à la mode de Caen- commandées à Chivay alors que j’avais super faim après la rando de 4h. Maintenant, je sais ce que “cau cau pancita” signifie en espagnol
– La conduite folle des chauffeurs de bus, notamment pour aller au Machu Picchu: je fermais les yeux et serrais les fesses
– Les trop nombreuses fois où mon réveil a sonné, et surtout entre 3 et 5h du matin. Mais bon, c’était pour partir en trek donc plutôt sympa comme activité
– La foule trop nombreuse au Machu Picchu (mais en plein mois de juillet, je m’attendais à quoi?…)
– Le nuage de pollution permanent au-dessus de Lima

Mes photos du Pérou

Below you will find what I disliked in Peru:
– The showers in Peru, that would be ice cold or burning hot, but not temperate
– The “tripes” that I ordered accidentally while I was so hungry after the Canyon del Colca trek
– The crazy way people drive buses in Peru. The award goes to the one who drove us to Machu Picchu
– The -too- many times when I had to wake up very very early (3.30am). But after all, it was to go trekking in amazing places, so it does not really count
– The crowd at the Machu Picchu (but what did I expect, visiting this site in July…)
– The pollution over Lima


My pictures of Peru

Étonnant Pérou / Surprising Peru

Voici ce qui m’a surprise au Pérou:
– la ferveur des gens quant à la religion: dès qu’ils passent devant un lieu de culte, ils s’arrêtent pour faire leur signe de croix
– les statues dans les églises qui sont habillées (comme en Bolivie)
– la musique des camions poubelles. Je pensais que c’était le marchand de glaces au début;-)
– les gens de tous âges qui dansent en groupe dans la rue le soir (observé en Bolivie également)

Mes photos du Pérou 

Below you will find what surprised me in Peru:
– How religious people (from any age) can be. When they walk past a church, they will quickly stop to cross themselves
– The fact that religisous statues are all dressed up in churches
– The music sound of the trash trucks: at first I thought it was the ice cream truck
– The impressive number of people of any age that will dance as a group in the street at night (I also saw that in Bolivia)

My pictures of Peru

Pérou: mon itinéraire / My itinerary in Peru

J’ai passé 24 jours au Pérou (clairement pas suffisants, car je n’ai découvert qu’une petite partie du pays, donc c’est sûr, je reviendrai un jour) et voici mon itinéraire:
Arequipa: volontariat association Rayo de Sol, visite ville, couvent Santa Catalina: 12 nuits
Cabanaconde: point départ trek Canyon del Colca: 1 nuit
Llahuar: trek Canyon del Colca: 1 nuit
Oasis de Sangalle: trek Canyon del Colca: 1 nuit
Arequipa: balade au marché, cours de chocolat: 1 nuit
Bus d’Arequipa à Cusco: 1 nuit
Cusco: balade dans ville, Rainbow Mountain: 3 nuits
Aguas Calientes: Machu Picchu: 1 nuit
Cusco: marché: 1 nuit
Lima: balade dans Miraflores et en bord de mer: 2 nuits

Mes photos du Pérou

I spent 24 days in Peru (clearly not enough, as I discovered only a tiny part of the country, so I will have to come back) and below you will find my itinerary:
Arequipa: volunteering Rayo de Sol Fundacion, visit of the city, of the Santa Catalina Convent: 12 nights
Cabanaconde: starting point for the trek in Canyon del Colca: 1 night
Llahuar: Canyon del Colca trek: 1 night
Sangalle’s Oasis: Canyon del Colca trek: 1 night
Arequipa: walk in the market, chocolate class: 1 night
Bus from Arequipa to Cusco: 1 night
Cusco: walk in the city, at the market and trek to the Rainbow Mountain: 3 nights
Aguas Calientes: Machu Picchu: 1 night
Cusco: walk in the market: 1 night
Lima: walk in Miraflores neighborhood and by the waterfront: 2 nights

My pictures of Peru

Pérou: le Machu Picchu, ça vaut le coup? / Peru: is Machu Picchu worth the effort?

Pérou rime forcément avec Machu Picchu. Mais visiter le site en plein mois de juillet rime aussi avec bien galérer.
Tout d’abord, depuis le 1er juillet, les règles de visite du site ont changé. Là où le ticket était valable pour toute la journée auparavant, il n’est à présent valide que pour une demi-journée, l’idée étant de doubler la capacité d’accès au site (jusqu’à 5,000 pax par jour).
Ensuite, pour rejoindre le Machu Picchu (enfin, la ville d’Aguas Calientes: aucune route n’y mène, le site est vraiment caché) depuis Cusco, plusieurs options:
– prendre le train, 240 euros l’aller-retour: incompatible avec mon budget tour du monde
– faire un trek (Salkantay ou Jungle trek ou autre) de 4 ou 5 jours: incompatible avec mon emploi du temps. Et oui, mon voyage en Amérique latine touche à sa fin… J’ai mon avion vendredi (dans 3 jours) depuis Lima pour San Francisco.
– aller au terminal de bus pour prendre le bus local jusqu’à Santa Marta, puis un autre bus ou un taxi jusqu’à Hydroelectrica. Il faut avoir le coeur bien accroché pour être secoué comme dans un panier à salade durant 6h et marcher ensuite 12km pour atteindre Aguas Calientes: option possible, mais j’ai trouvé mieux
– faire le même trajet mais dans un bus réservé via une agence (à peine plus cher: 70 soles (20 euros) aller-retour) mais qui va donc plus vite (une fois de plus, ma vie était entre les mains du chauffeur). C’est l’option que j’ai choisie et j’en suis bien contente, car l’agence savait que le blocus organisé par les profs empêchant l’accès au site la semaine dernière s’est poursuivi, et elle a donc pu nous prévenir que le bus partirait plus tôt (4h au lieu de 7h du matin). Heureusement, sinon, l’attente à la gare locale aurait été très longue et l’issue totalement incertaine…
Jusque là, tout va bien.

Aujourd’hui, jour J pour accéder au site (ticket acheté vendredi dès mon arrivée à Cusco).
Options pour accéder au Machu Picchu depuis Aguas Calientes:
A- prendre un bus de 30min (qui coûte tout de même 12 US$) pour arriver aux portes de site
B- prendre ce même chemin (sans intérêt aucun a priori) à pied
Mon choix est fait: option A car j’ai aussi prévu de grimper sur la Montaña Machu Picchu (ce qui ajoute à l’effort) et je sais ensuite que je devrai marcher de nouveau durant 12km pour rejoindre Hydroelectrica et refaire le chemin en sens inverse pour retourner à Cusco.
Et puis, il y aussi la fatigue cumulée de la semaine précédente (6 réveils entre 3h30 et 5h30 sur 7 nuits, ça commence à faire beaucoup)… La preuve que ma vie de voyageuse n’est pas de tout repos…

En prenant les renseignements hier, l’office du tourisme conseille d’arriver tôt (1h avant) à la station de bus pour pouvoir prendre le 1er qui part à 5h30. Qu’à cela ne tienne, départ de bon matin, à 4h20, de l’auberge de jeunesse (située à 2min à pied)
Et là, peu à peu, en remontant la file, les lampadaires qui éclairent difficilement la rue laissent entrevoir une file d’attente beaucoup plus longue qu’imaginée. Moi qui m’attendais à voir 50/60 personnes, j’ai en fait oublié un 0… Au moins 500/600 pax font déjà la queue: je me demande à quelle heure ils se sont levés…
Plan B? Partir à pied? Cela ne me ferait gagner qu’une 20aine de minutes, donc je préfère malgré tout m’économiser pour le reste de la journée.

Alors? Est ce que ça valait le coup de faire tout ça pour voir le fameux Machu Picchu?
Et bien, à l’heure où je mets un point à cette phrase, il est 4h43 du matin, la file n’a bien évidemment pas avancé d’un poil (le 1er bus ne part qu’à 5h30), en revanche, elle s’épaissit largement devant moi, donc l’attente pour monter dans le bus n’en sera que plus longue.
Donc, réponse à ma question dans quelques heures…
12h43: je suis dans la file d’attente pour prendre le bus retour. Il doit y avoir 350 personnes devant moi…

Est ce que cela valait le coup?
J’étais d’abord tentée de dire non car depuis le début de mon voyage, j’ai découvert des endroits magnifiques, avec beaucoup moins de touristes, beaucoup moins chers pour y accéder et qui m’ont vraiment surprise!

Mais plus la matinée avançait, plus j’ai réalisé à quel point le site est majestueux. Certes, l’aspect culturel (comment un tel lieu a été construit dans un lieu si reculé et à une telle altitude -2400m-?) est impressionnant. Mais au final, c’est surtout la beauté des paysages qui entourent le Machu Picchu qui m’a laissée sans voix.
Il faut dire que sur les 6 heures passées sur le site, j’en ai passé 3 à gravir et descendre la Montaña Machu Picchu (600 m de dénivelé) et 1h30 à aller à la Puerta del Sol et en revenir (300m de dénivelé). L’ascension de la Montaña a été éprouvante (uniquement des marches en pierre inégales) mais les paysages somptueux en valaient vraiment la peine!
Et au final, en redescendant sur le site en lui-même, je me suis retrouvée prise dans les groupes de touristes / visites guidées, donc pas très plaisant.

À mon avis, le site du Machu Picchu mériterait 2 demi-journées: une dédiée à la découverte des alentours pour pouvoir admirer les paysages, et l’autre (très tôt le matin pour éviter les foules) dédiée à une visite guidée du site. Pas de bol pour moi, je n’ai plus le temps de rester un jour de plus et ne suis pas prête non plus à repayer un ticket d’entrée à 60$) donc je me contenterai de me repasser l’intégralité des Cités d’Or pour avoir les détails historiques :-).

Ma conclusion? Oui, malgré tous ces “efforts”, cela valait vraiment la peine pour le Machu Picchu: ce n’est pas pour rien que le site est une des 7 Merveilles du Monde… Donc ça se mérite…

Mes photos du Pérou

Peru rimes with Machu Picchu, and visiting the site in summer time also means not being alone…

First of all, since July 1, rules to acces the site have changed. When you used to buy a ticket for the whole day, it is now valid only for half a day, so that the site can welcome twice as many tourists as before (up to 5,000 pax a day).
Then, to reach Machu Picchu (or the tourist city of Aguas Calientes: there is indeed no road to reach the city, the site is well hidden) from Cusco, there are different options:
– take the train, the roundtrip costs $250: it does not fit in my traveling budget
– do a 4- or 5-day trek (Salkantay- or Jungle trek for instance): it does not fit in my agenda… Unfortunately, my trip to South America is coming to an end as I am flying back from Cusco to San Francisco on Friday (in 3 days)
– go to the bus terminal, take the local bus to Santa Marta, then take another bus or a taxi to Hydroelectrica, then walk for 12km (7miles) to reach Aguas Calientes : that was one of the options but I found a better one.
– do the exact same thing but with a bus booked via a travel agency (and the price is nearly the same: roundtrip costs S70 ($21.50)).
The latter option is the one I chose as it is more convenient (no need to change transportation) and faster (my life was in the driver’s hands, but I am used to it now). And I am glad I chose this option as the agency was informed of the teachers’ strike that was going to block the road. So, they told us that the bus would leave at 4am instead of 7am. And I am glad otherwise I would have waited for a very long time at the bus station, maybe for nothing…
So far, so good.

Today is the D-day: I have the entry ticket to access the site (ticket that I bought last Friday, the day when I arrived in Cusco).
Options to reach the Machu Picchu site:
A- take a 30-min bus (that costs $12) to reach the entry
B- walk the exact same path (but apparently, it is not very pleasant) for 1h30 to 2 hours.
So, I have made up my mind: I will choose option A as I will also climb the Montaña Machu Picchu and I will then have to walk back the 12km (7 miles) to Hydroelectrica and take the bus back to Cusco.
And I also take into account the tiredness of the past week (I woke up 6 times between 3.30am and 5.30am in 7 nights), so this is the proof my life can be tough sometimes :-).

Yesterday, when I asked the tourist office, I was advised to arrive early at the bus station (one hour before) so that I could take the first bus at 5.30am. Ok, so I left the hostel (located 2min away from the bus station) at 4.20 am. And then, as I was walking to get in the line, the street lights slowly uncovered, not 50 or 60 pax as I had imagined, but 500 to 600 pax who were already queuing. I am still wondering at what time they woke up…
Any back up plan? Walk along the road? I would have saved only 20 minutes, so I chose to save energy for the rest of the day (and I was right).

So, after all of this, were all the efforts worth it?
Well, it is now 4.43am, I have not moved one inch forward yet (the 1st bus will only leave at 5.30am…) but the queue is getting thicker and thicker before me, so I will have to wait even longer to get on a bus…
Therefore, I will wait a few hours before making my own judgment and answering my own question.
12.43pm: I am -again- queuing for the bus, but this time to go back to Aguas Calientes. There must 350 pax before me…

But so, was it worth it after all?
At first, I was tempted to say no as, since the beginning of my trip, I have discovered amazing places, way less crowded, way less cheaper, and way more surprising than the Machu Picchu.
But, as the morning was going on, I started to realize how spectacular the site was. Of course, the cultural aspect (how did they build such a site in such a remote place at such an altitude -7,900ft-?) was very impressive.
But, I must say that what stroke me the most was the beauty of the surrounding landscapes.
Well, out of the 6 hours I spent onsite, I dedicated 3 of them to climbing and descending the Montaña Machu Picchu (2,000ft altitude difference and only stairs…) and another 1h30 to go up and down the Puerta del Sol (1,000 ft altitude difference). The landscapes were breathtaking!
And then, as I was walking down to the site itself, I got caught among tourist crowds/ guided tours, so not very pleasant, so I escaped.

In my opinion, it would be worth spending 2 half days to Machu Picchu:
– one half day to climb the surrounding mountains and enjoy the view on the Machu Picchu from the top
– another half day (still very early in the morning to beat the crowd) to follow a guided historic/cultural tour of the site.
Unfortunately, I cannot stay one more day (and cannot really spend either another 60$ on the entrance fee), so I will rewatch a cartoon that took place in Peru and was famous in France as I was a child “Les Cités d’Or” to get the historic details ;-).

My final conclusion? Yes, the Machu Picchu was worth all these efforts and I don’t regret any of it. After all, it is one of the 7th wonders of the world, so you have to earn it.

My pictures of Peru

Pérou: “Pancito de chocolate” / Volunteering in Peru

img_4129

En arrivant au Pérou, j’avais décidé de me poser plusieurs jours au même endroit, et comme on m’avait dit qu’Arequipa était sympa, et bien voilà, l’endroit était tout trouvé… Et je me suis dit que pour une fois, je pourrais me rendre un peu utile. J’avais découvert l’association Rayo De Sol par hasard sur internet et son projet me plaisait bien et j’ai donc décidé d’y faire du volontariat pour quelques jours.

Rayo De Sol: quelle est cette association?
En 2 mots: en voyage au Pérou il y a 13 ans, une Française (Marie-France Coudurier) s’est rendue compte de la pauvreté dans certains quartiers d’Arequipa. Elle a donc décidé de créer une crèche/ école dans le quartier de l’Alto Cayma pour permettre à environ 50 enfants défavorisés d’avoir 2 repas (petit-déjeuner et déjeuner) par jour, des cours le matin et des activités l’après-midi.

Et comment financer le tout? En créant une boulangerie et vendant des viennoiseries dans les rues d’Arequipa. Note: au Pérou (tout comme en Bolivie d’ailleurs), il y a beaucoup de vendeurs ambulants, les gens sont donc habitués à acheter dans la rue.

Et donc, dans tout ça, je fais quoi?
Et bien, moi, comme les autres bénévoles (on est une dizaine au total en ce moment), on se balade dans les rues d’Arequipa durant 5h chaque jour pour vendre des viennoiseries.
D’ailleurs, pour clôturer le débat une fois pour toutes, au Pérou, ils disent “pan de chocolate”, et non pas “chocolatina”, la preuve donc que le VRAI nom est “pain au chocolat”.

Et du coup, j’ai acquis plusieurs compétences ces derniers jours:
– j’ai développé ma force de vente et mes arguments tous plus valables les uns que les autres pour acheter des viennoiseries
– j’ai amélioré mes compétences linguistiques en espagnol (j’ai appris que pasas veut dire raisins et qu’au Perou, “dulce de leche” se dit “manjar”).
– j’ai appris à refuser gentiment en espagnol les demandes en mariage des Péruviens (moyenne d’âge: 75 ans).
– j’ai joué avec les enfants l’après-midi
– j’ai un peu aidé Willie (le boulanger péruvien), Veronica (sa femme) et Kevin (bénévole, boulanger de métier) à préparer les viennoiseries. Verdict: ça me plait bien car c’est concret, mais si j’étais boulangère, je prendrais 5kg en 2 semaines… Donc cette carrière ne sera pas pour moi.

Mais en attendant, j’apprécie mes 10 jours de bénévolat, qui me changent de mon rythme précédent. Et en plus, l’ambiance entre bénévoles est très sympa.

Mes photos du Pérou

When I arrived in Peru, I wanted to take a break and stay a few days in the same place. And as I was told that Arequipa was a nice city, then I decided to settle there for a couple of days. And I thought that, for once, I could be useful and volunteer in a NGO. I discovered the Rayo De Sol foundation on the Internet, and as I liked their project/values/goals, I decided to volunteer for this organization.

So, what is the story of Rayo De Sol?
13 years ago, a French woman who was traveling to Peru discovered that there were very poor neighborhoods in Arequipa, where kids would not go to school nor eat 3 times a day.
Therefore, she decided to create a school / kindergarden in the Alto Cayma neighborhood to allow about 50 children to have a daily breakfast and lunch, having teachers in the morning and activities in the afternoon.

And where does the money come from?
In order to finance the school (pay for staff salaries, daily costs, etc) they created a bakery to sell pastries in the streets of Arequipa. Note: in Peru (such as in Bolivia), it is very common to sell all sorts of things -including food- in the street.

And so? What is my job as a volunteer?
Well, along with the other volunteers, I walk in the streets of Arequipa selling fresh pastries 5 hours a day, 5 days a week.

And so, I have developed new skills in the past few days. I have:
– improved my selling skills,
– extended my Spanish vocabulary (I now that “pasas” means “raisin”, and that dulce de leche is “manjar” in Spanish)
– learned how to decline politely in Spanish wedding proposals from 70ish-year-old Peruvian men
– played with the kids in the afternoon
– helped Willie (the baker), Veronica (his wife) and Kevin (another volunteer whose job is to be a baker) prepare the pastries for the following day. I’ve really enjoyed it but also realized I would never be a baker, as I would gain 10 pounds every 2 weeks…
But so far, I’ve really enjoyed these 10 days of volunteering. And plus, we all get along with the other volunteers.


My pictures of Peru