Birmanie: mes adresses / My suggestions in Myanmar

La grand-mère qui fait la meilleure Shan Noodle Soup / The famous lady who cooked the Shan Noodle Soup in Hsipaw


Voici ci-dessous les adresses que j’ai bien aimées en Birmanie / Below you will find the places I liked in Myanmar:

YANGON:
Shopping à but social / handicraft stores run by NGOs (fairtrade)
Pomelo: pleins d’objets/bijoux à tous les prix.
Hla Day: juste à côté de Rangoon Tea House: hladaymyanmar.org: très sympa aussi. Next to Rangoon Coffee House
Hostels:
Backpackers Bed & Breakfast: $12, avec petit-déjeuner. Super rooftop, très bon breakfast, lit très confortable. Great rooftop, very clean and comfortable bedroom
21 hostel and cafe: auberge capsule, $12 la nuit, avec petit-déjeuner. Super douche avec de la pression. Très correct si j’oublie le rat qui se promenait dans la café. Capsule hostel, amazing shower: very good hostel if I don’t think about the rat that was in the coffee shop/lobby

BAGAN:
– New Bagan: Ostello Bello: très confortable, et visite gratuite des temples avec Christopher (guide génial). Very comfortable hostel and free tour with Christopher. $23 a night
– Nyiang U: View Point Inn. Très bien situé et confort tout à fait correct pour le prix ($45 pour une chambre triple). Well located hostel and very decent prices
Sanon Restaurant: fait partie de Tree Alliance, chaine de restaurants qui forme et emploie des jeunes en difficulté. Plats préférés: aubergine/champignon entrée et tilapia fish. Part of the Tree Alliance chain, this restaurant employs young people who lived in the streets and trains them. Very good food.
– Old Bagan: Yar Pyi Vegetarian Restaurant: le meilleur guacamole du monde! The best guacamole in the world

MANDALAY:
Man Shwe Li: hôtel tout à fait correct, petit-déjeuner ok. Simple but very decent hotel, including breakfast.
– Resto: Indian Street Food Corner (sur maps.me). Stand de rue faisant de délicieux naans! Street food with amazing naans

HSIPAW:
Red Dragon Hotel: hôtel simple mais très propre. Petit-déjeuner très copieux sur le rooftop. Simple and clean hostel, great breakfast served on the rooftop.
Mrs PopCorn’s garden: délicieux jus de fruits frais ou thé gingembre/miel/citron: kt1,000. Very good fresh juices and teas $0.75
– Shan noodle soup at the Noodles Factory. Mon meilleur souvenir culinaire en Birmanie. Ask to go and visit the Noodle factory and ask to try the Shan Noodle Soup: my best culinary memory in Myanmar
Yuan-Yuan  Mr Shake: Oreo/Coconut milk shake délicieux!

NYAUNGSHWE (Inle Lake):
Gypsy Inn: super petit-déjeuner très copieux avec de délicieuses Shan noodle soup, crêpes… Mais peut-être un peu bruyant car face au point de départ des bateaux pour le lac Inle. Amazing breakfast, but noisy room (next to the jetty…). Very nice staff
– Htett Lin: rue principale, proche du marché, délicieux curry aux aubergines. Amazing eggplant curry
– Pannathar restaurant: rue principale, face à la piste de patins à roulettes. Soupe de potiron avec oignons grillés et gingembre: un régal. Et wifi qui fonctionne assez bien (fait rare en Birmanie). I can only recommend the pumpkin/ginger soup! 

KALAW:
Sprouting Seeds: glaces maisons délicieuses, chaises longues dans le jardin. Home made ice creams and cakes, you can enjoy your food in the garden (fairtrade place as well)

GOLDEN ROCK:
Pas d’adresses à recommander, mais plutôt à éviter: Sea Sar hotel: ne pas prendre la chambre double avec sdb à $15: c’était tout sale. Mais se renseigner sur leurs bungalows qui paraissaient mieux. Nothing specific to recommend, but try to avoid Sea Sar Hotel, or at least refuse the $15 double room with bathroom: it is disgusting. If no other choice, ask for the bungalows that looked much nicer.

HPA-AN:
Soe Brothers 2 Guesthouse: chambre simple avec sdb à $15: très propre. Very clean double room with bathroom for $15. 
A éviter: Soe Brothers Guesthouse (proche de la Clock Tower). Les gens sont très sympas mais confort très rudimentaire et sanitaires assez cracra. If possible, avoid Soe Brothers Guesthouse, close to the clock tower. The people are nice there but it is extremly simple and quite dirty (the place was so packed when we went there!)

MAWLAMYINE:
Cinderella hostel: $15 pour un lit en dortoir de 8 personnes. Mais un peu de luxe après 4 nuits dans des endroits un peu douteux, ça n’a pas de prix. $15 for a bunk bed in a 8 pax dorm. But a bit of luxury after 4 shady nights is priceless

DAWEI:
Guesthouse Sein Shwe Moe: Kt 27,00 pour une chambre triple avec sdb partagée. Confort rudimentaire mais proprio très sympa et sdb propre. $20 for a triple room with shared bathroom. Very simple but clean and the lady was very nice
Tavoy Kitchen: très bons plats. Very good dishes

Mes photos de Birmanie / My Myanmar pictures

Birmanie: j’ai aimé / What I liked in Myanmar 

La Birmanie est le pays que j’ai préféré en Asie, et ce, pour plein de raisons. En voici quelques-unes. J’ai aimé, à:
Yangon:
– prendre le train circulaire et s’arrêter au marché de Danyingson
– diner dans la 19th street (street food) et goûter les stands de barbecue
– me poser au bord du fleuve et regarder les bateaux, les enfants jouer, les gens travailler
– découvrir les petits magasins d’artisanat, et notamment ceux gérés par des ONG (donc achat pour une bonne cause)
Bagan:
– aller voir le lever du soleil directement en sortant du bus et voir apparaitre au fur et à mesure les nombreuses pagodes, puis le lent ballet des montgolfières. Meilleur spot: lowka ou shang/ lawkashang
– se balader dans le désert et voir les pagodas et stupas apparaitre peu à peu
– les moments passés avec notre adorable guide/chauffeur de taxi Kopa
Mandalay:
– prendre le bateau à 5am de Bagan, admirer le lever du soleil et profiter de la quiétude du fleuve Ywarraddy entre Bagan et Mandalay
– découvrir le pont U Bein (le plus long pont en teck du monde) et son ambiance si particulière au petit matin
Hsipaw:
– prendre le train à 4am et admirer les paysages entre Mandalay et Hsipaw
– déguster la Shan Noodle Soup de la grand mère de la Noodle Factory (j’ai encore le goût en tête)
– Le trek de 2 jours avec notre guide Swammy
– Faire une pause et boire des jus de fruits frais dans le jardin de Mme Popcorn (c’est son nom)
Nyaung Shwe (Lac Inle)
– Se balader à vélo autour de Nyaung Shwe et retraverser le lac en bateau et faire une pause dans la vignoble pour déguster du vin
– Prendre le temps de flâner dans le marché, dans les rues et les villages alentours avec mon vélo
– Être invitée par notre conducteur de bateau à prendre un thé chez lui, dans sa maison flottante et rencontrer sa famille
Kalaw:
– Randonner, seule tout au long du chemin (ma fierté personnelle) durant 2h30 pour aller voir la Ma’Nor’A’Hla pagoda en haut d’une montagne: superbe point de vue rien que pour moi
– Passer l’après-midi dans le jardin de Sprouting Seeds, à manger de la glace et du gâteau au chocolat faits maison
Golden Rock
– découvrir l’ambiance religieuse en haut du Rocher
Hpa-An
– Traverser la Sadan cave à pied et revenir en bateau (15′): magique
– Dormir en haut du mont Zwegabin dans le monastère
– Prendre un bateau pirogue pour aller à Mawlamyine
Mawlamyine:
– Passer la journée sur l’ile des Ogres, à découvrir des métiers / savoir faire incongrus: comment on fait des élastiques, de la corde, des ardoises…
Dawei:
– Profiter de kilomètres de plages de sable blanc et mer bleue azur sans voir personne à l’horizon
Et aussi:
– voyager avec Sandra, que j’avais rencontrée au Laos et que j’ai retrouvée à Yangon
– faire aussi un bout de chemin avec Kate, Australienne rencontrée dans le nord du pays, revoir Naiara, Brésilienne rencontrée au Sri Lanka, passer quelques jours avec Valérie
– Manger de délicieuses salades d’avocats, des shan noodle soup matin midi et soir, boire des jus de fruits frais

Mes photos de Birmanie

Myanmar is my favorite country in Asia. There are so many things I loved about the country, so below you will find a few:
Yangon:
– taking the 3-hour circular train and stopping at the Danyingson market
– having street food in the 19th street (Chinatown)
– watching the activity by the river: children playing with beer caps, people carrying heavy things to transport on boats
– buying souvenirs in the handicraft shops run by NGOs
Bagan:
– straight from the night bus, going to watch the sunrise and admiring hot air balloons in the sky while discovering dozens of pagodas while the sun light is coming in
– spending time with our amazing tour guide/driver Kopa
Mandalay
– walking on the U Bein Bridge, the longest teak bridge in the world and enjoying the early morning atmosphere
Hsipaw:
– Eating the best Shan Noodle soup ever, home made by the grandmother whose family runs the local noodle factory
– Hiking for 2 days through the Shan countryside with our great guide Swammy
– Take a break and enjoying the peaceful garden and delicious fresh juices of Mrs Popcorn (that is her name…)
Nyaung Shwe, Inle Lake:
– Riding my bicycle around the countryside, crossing the lake and stop at the winery for aa wine tasting
– Taking the time to wander in the market
– Stopping at our boat driver’s floating house, seeing where he lives, meeting his family and sharing a tea and pastries with him
Kalaw:
– Hiking, by myself all along the way (quite proud of this) for 3 hours to reach the Manorahla Pagoda and enjoying the great view point over Kalaw
– Spending the afternoon at Sprouting Seeds, a restaurant run by former orphanage children, chilling in the garden and eating home made ice cream and chocolate cake
Golden Rock:
– discovering this mystic Rock and the religious atmosphere around it
Mawlamyine:
– spending the day on Oger’s island and learn new unexpected things: how to make rubber bands, ropes, slates…
Dawei:
– Seeing kilometers of white sand beaches totally empty
And also:
– traveling with Sandra, that I had met in Laos and met again in Yangon, and also with Kate, Valerie, and seeing again Naiara (a Brazilian girl I had met in Sri Lanka)

My Myanmar pictures

Birmanie: j’ai moins aimé / What I did not like in Myanmar

Voici ce qui m’a moins plu en Birmanie:
– La pollution partout dans le pays. Voir le serveur prendre le plateau de déchets et le jeter par dessus le pont, directement dans la rivière, ça m’a bien choquée
– Voir des gens mendier et manger nos restes de nourriture, laissés volontairement de côté car avariés…
– Voir tout l’argent dépensé par les locaux pour la religion (feuilles d’or pour Bouddha) alors que certains n’ont pas de quoi s’acheter à manger
– Se faire cracher du betel sur les pieds
– Le trafic incessant à Mandalay (c’était assez similaire à Yangon, mais ça m’a plus dérangé à Mandalay)
– Le réseau wifi peu développé, qui ne m’a pas facilité la tâche pour sauvegarder mes photos
– La clim à fond et les vidéos de feuilletons à l’eau de rose ou prières à fond dans les bus de nuit
– Les singes vraiment agressifs à Hpa-An dans les grottes ou lors de l’ascension du Mont Zwegabin
– La nourriture dans le sud: beaucoup moins variée et plus huileuse/grasse que dans le Nord
– Le confort parfois très rudimentaire des hébergements bon marché

Mes photos de Birmanie

Below you will find what I did not really liked/ liked less in Myanmar:
– The pollution everywhere in the country: I was shocked when I saw the waiter throwing in the river the tray full of trash.
– Seeing some people begging and starving so ready to eat our food that we left because it was not fresh
– Seeing the -insane- amount of money spent by the locals to buy golden leaves for Buddha, while they sometimes barely have enough money to buy food
– Having someone spit the red betel on my feet
– The insane traffic in Mandalay (it may have been the same in Yangon, but it did not bother me as much)
– The AC that was way too cold in the night buses. And the TV volume (whether it was a soap opera or chantings) was also way too high for me
– The very agressive monkeys in the caves of Hpa-An or when climbing to the Zwegabin mount
– The food in the South of the country. To me, it was not as diverse and way more greasy/oily as in the North (no more Shan noodle soup)
– The lack of comfort of some affordable accommodation
– The very low wifi reception, that did not help me back up my pictures

My Myanmar pictures

Birmanie: itinéraire / My itinerary in Myanmar

Je suis restée 28 jours en Birmanie, soit toute la durée de mon visa. Voici mon itinéraire:
– Yangon, ancienne capitale, marché, pagodes: 2 nuits
– de Yangon à Bagan: 1 nuit dans le bus
– Bagan, temples, levers et couchers de soleil: 3 nuits
– Mandalay, grande ville, pont U Bein: 3 nuits
– Hsipaw, Nord, nature: 1 nuit
– Trekking: homestay: 1 nuit
– Hsipaw, nature: 1 nuit
– de Hsipaw au Lac Inle: 1 nuit dans le bus
– Nyaung Shwe, lac Inle: 5 nuits
– Kalaw, nature: 1 nuit
– de Kalaw à Kipun (Golden Rock): 1 nuit dans le bus
– Kipun, Golden Rock: 1 nuit
– Hpa-An, Sud, nature, grottes et temples: 2 nuits
– Monastère Mont Zwegabin: 1 nuit
– Mawlamyine, grande ville, artisanat: 1 nuit
– de Mawlamyine à Dawei: 1 nuit dans le bus
– Dawei, plage: 2 nuits

Mes photos de Birmanie

I spent 28 days in Myanmar, ie until my visa expired. Below you will find my itinerary:
– Yangon, former capital city, market, pagodas: 2 nights
– from Yangon to Bagan: 1 night in the bus
– Bagan, temples, sunrises and sunsets: 3 nights
– Mandalay, big city, U Bein bridge: 3 nights
– Hsipaw, North, nature: 1 night
– Trekking: homestay: 1 night
– Hsipaw, nature: 1 night
– from Hsipaw to Inle lake: 1 night in the bus
– Nyaung Shwe, Inle lake: 5 nights
– Kalaw, nature: 1 night
– from Kalaw to Kipun (Golden Rock): 1 night in the bus
– Kipun, Golden Rock: 1 night
– Hpa-An, South, nature, caves and temples: 2 nights
– Mont Zwegabin Monastery: 1 night
– Mawlamyine, big city, handicraft: 1 night
– from Mawlamyine to Dawei: 1 night in the bus
– Dawei, beach: 2 nights

My pictures of Myanmar

Une courte nuit et une longue journée en Birmanie / Myanmar: a short night and a long day

On m’avait dit que les bus de nuit en Birmanie arrivaient en pleine nuit, et en effet, j’ai pu le tester sur le trajet Kalaw/Bago (pas de bus de jour disponible pour ce trajet).
Récit d’une nuit très courte, et d’une journée géniale!
Dimanche soir: 18h30: j’attends depuis 20′ (j’étais en avance) à la cahute/agence se voyages que le bus en provenance de Nyaung Shwe (lac Inle) passe
19h35: le bus arrive enfin et je monte. Et c’est parti pour 1h de virages qui malmènent mon estomac. À en juger par le “welcome kit” offert par le bus (bouteille d’eau et sac pour vomir), je ne suis pas la seule à avoir l’estomac en vrac
20h45: on s’arrête durant 30′ dans un restaurant de bord de route (comme on en voit beaucoup en Birmanie) pour diner. Il y a 3 bus différents: pas folle la guêpe, je ne veux pas me tromper en partant, donc je repère bien mon bus. Précaution un peu inutile car, sur la 40aine de personnes au restaurant, je suis la seule non birmane, donc les gens m’ont bien repérée et m’observent, tant et si bien qu’ils oublient de me servir… Résultat: j’avale ma “vegetable noodle soup” en 5′ (en me brûlant bien la langue au passage, sinon ce ne serait pas drôle) car le bus est prêt à repartir
21h15: on remonte dans le bus, et là, mon nez constate de suite, et à mon plus grand désarroi, que quelqu’un dans le bus a acheté un durian. Un quoi? Un durian, plus connu sous le nom de “fruit qui pue” et qui est interdit dans les transports et les hôtels dans de nombreux pays (comme la Thailande) sous peine d’amende, à cause de sa puanteur. Et bien visiblement, cette loi n’existe pas en Birmanie. Je sors mon baume du tigre pour faire une diversion olfactive: c’est assez efficace.
21h18: la télé redémarre (un feuilleton birman qui ne me passionne pas) et le son est monté à fond (la baffle est juste au-dessus de mon siège….) Je crois d’abord que le chauffeur a fait une mauvaise manipulation, mais non, le son reste toujours aussi fort…
22h07 (c’est précis car il y a une pendule au-dessus de la télé): le film est fini, et le son s’arrête: ouf!
22h08: c’est la clim qui se met en marche à fond les ballons. Et bien entendu, mon sac de couchage (que je trimballe depuis 5 mois sans l’avoir utilisé une seule fois) est dans le fond de mon gros sac, donc on oublie. Je me calfeutre donc comme je peux dans mes vêtements.
22h37, 23h18, et quelques autres fois: j’enlève mon masque et regarde la route avec sursaut: j’ai l’impression qu’on a raté un virage et qu’on est dans le fossé, mais non, tout va bien, on est encore sur la route
2h53: énième arrêt du bus, et cette fois, je crois qu’on est arrivés à Bago, ma destination -quasi- finale. Mais non, il me reste encore un peu de temps. N’y tenant plus, je descends du bus, et, à défaut de trouver des toilettes, je cherche un coin un peu reculé. C’est à ce moment là que j’entends un cochon (d’après mes calculs savants, il est à 50cm de moi…) Inutile de préciser que je ne me suis pas attardée…
3h47: le bus fait encore un arrêt et le chauffeur me dit qu’on est arrivés à Bago. Pourtant, d’après maps.me, on n’est pas à la gare routière. Tanpis, je descends du bus, au bord de la nationale, prends mon sac et trouve à 50m un restaurant/bar ouvert. Je vais donc m’y installer.
Points positifs:
A
– il fait beaucoup moins froid qu’à Kalaw (normal je suis plus dans le sud du pays).
B– Je ne suis pas seule. Il y a une 20aine de personnes (tous des hommes, assez jeunes), qui fument en buvant le thé et en mangeant leur petit-déj?diner? et en regardant le foot: la Fiorentina mène 2 à 1 face à la Juventus (Les Birmans sont de grands fans de foot)
C– Il ne me reste plus que 5h14 à tuer avant que je ne me prenne mon train (j’espère qu’il sera à l’heure) pour Kyaitko et aller voir le Rocher d’Or…
Je commande un truc à manger pour pouvoir rester dans le resto. Je me rends compte que le serveur maîtrise aussi bien l’anglais que moi le birman: ce que je commande (sorte d’empañada) n’est pas du tout un chausson aux pommes sucré mais une “pâtisserie” plus très fraîche fourrée à la viande… Tanpis, je me réchauffe avec le thé qu’on trouve en libre service sur toutes les tables
Et donc, pour tuer le temps:
– j’observe les gens autour de moi: les Birmans se lèvent super tôt pour aller petit-déjeuner au resto, et ils viennent en famille: les bébés sont emmitouflés jusqu’aux oreilles et les jeunes enfants dorment à table
– j’écris mon journal de bord, avance de quelques chapitres sur mon livre, écoute ma playlist Spotify, les podcasts d’Allo La Planète, regarde un film avec Eddie Murphy (welcome to America?) jusqu’à ce que, à 5h22, un des jeunes serveurs change de chaine et mette “Buddha TV”.
Je commence à trouver le temps un peu long mais bientôt, le soleil va se lever et la ville se réveiller (même si ça vit déjà intensément en cette heure matinale), je vais découvrir un nouveau lieu, donc la journée s’annonce très bonne, même si la nuit a été courte (et je dormirai bien cette nuit, à condition que je trouve un hôtel car sur Internet, tout était complet)
6h45: je vais à la gare ferroviaire
6h55: je traverse le marché et j’observe les Birmans trancher le poisson qui, de bon matin, ne parait pas très frais…
7h15: un oiseau se soulage sur moi… Je décide de prendre ça comme un signe positif
9h25: le train arrive! Et je retrouve Kate (Australienne rencontrée à Hsipaw). On va faire un bout de chemin ensemble
12h15: on arrive à Kyaitko et on prend un pick up truck pour nous emmener à Kipun
13h45: on a trouvé une chambre avec salle de bains: heureusement que ce n’est que pour une nuit car c’est rudimentaire et la propreté laisse vraiment à désirer
14h45: on monte dans un autre pick up truck, entassés les uns sur les autres (45 personnes à l’arrière, là où on en mettrait 30 maximum en France) pour aller en haut de la montagne, voir le Golden Rock. Et là, c’est parti pour 45′ de montagnes russes / panier à salade. Autour de moi, mes voisins et voisines balancent des sacs pleins de vomis
15h45: on arrive au Golden Rock (le Lourdes birman…). Le fameux rocher d’or (que les Birmans recouvrent de vraies feuilles d’or) et la vue à 360 degrés sur les alentours valent vraiment le coup. Et observer les Birmans dans ce lieu est très intéressant également
18h04: on arrive au point où l’on doit prendre un pick-up pour redescendre de la montagne (45′). Sauf que le dernier camion partait à 18h pile (bien que le soleil se couche à 17h43) donc moment de panique car on nous explique qu’il n’y aucun moyen de redescendre. Mais en fait, on arrive à s’incruster dans le dernier des derniers pick ups: ouf
21h12: je me couche avec des souvenirs plein la tête et oublie facilement les moments un peu longs de la journée…

Mes photos de Birmanie

Note: ce n’est pas le 1er bus de nuit que je prends en Birmanie, mais les autres fois, j’étais avec Sandra donc à 2, c’est complètement différent: le temps passe plus vite

I was told that, in Myanmar, buses arrive in the middle of the night, and it is true. Here is the story of my bus journey between Kalaw and Bago:
Sunday evening: 6.30pm. I have been waiting for 20′ (my mistake: I was early) at the tiny travel agency to catch the bus coming from Inle Lake and going to Bago
7.35pm: the bus finally arrives. I hop on and for 1 hour, there are only curves. Looking at the “bus’ welcome kit”, ie a bootle of water and a plastic bag to throw up, I understand I am not the only one who has stomach issues
8.45pm: we stop for 30′ in an open restaurant by the road to have dinner. There are 3 buses in total, but no risk for me to get confused. I am the only non-Burmese person so everyone stares at me, and they will make sure I hop on the right bus. Staring at me, they forget my order and I have to eat my vegetable noodle soup in a hurry (burning my tongue with the soup) as we are leaving.
9.15pm: we get on the bus and I notice that, unlike in the neighboring countries such as Thailand, durian fruit (the very stinky one) in Myanmar is allowed in public transportation. Thankfully my tiger balm creates a diversion for my nose
9.18pm: the TV is switched on again (a Burmese soap opera) and the volume is very loud: the sound system is right above my seat…
10.07pm: the movie is over, and the tv is switched off: yay!
10.08pm: they put the AC and it gets very very cold. And my sleeping bag is in my big backpack…
10.37pm, 11.18pm, and a couple other times: I SURSAUTE / wake up suddenly as I have the feeling we had an accident. But no, we are still on the road, it was just another bump/sharp curve
2.53am: the bus stops one more time. I can’t hold it anymore so I get out. As there is no toilet, I try to find a quiet/hidden spot. Well, I was hidden from the people, but not from the pig that was a few inches away from me (according to my precise calculation)
3.47am: the driver tells me wéve arrived in Bago. And yet, according to maps.me, the bus station is still far away. Anyway, I get off the bus and find an open restaurant in the middle of the road: it is open and there are a few people, so I go there.
– The pros: it is not as cold as in Kalaw (I am more South). I am not the only customer: there are about 20 other people (only men, quite young) who are smoking and having their breakfast?dinner while watching live soccer on TV: Fiorentina is leading the game vs Juventus:2-1. And I only have 5h and 14 minutes to kill before my train (provided it is on time) arrives so I can go to Kyaitko (Golden rock)
I order something to eat, but the waiter speaks English as well as I speak Burmese: I realize it when the pastry I ordered is not filles with jam but with some meat and onions… It does not matter: I was not hungry and I can still drink the free hot tea that you find in every restaurant in Myanmar.
And, to kill time:
– I observe people and imagine what their life story is. Burmese people wake up very early to have breakfast in a restaurant, and they bring the whole family: babies and toddlers are still asleep
– I write my journal, read, listen to my Spotify playlists, to “Allo La Planète” podcasts, watch TV (a movie with Eddie Murphy until they switch to “Buddha TV” channel.
Time does not really fly, but soon enough, the sun rises, the city wakens up (even though there was quite some activity at 4 am), I will discover a new place, so it will be a great day even if my night was not very relaxing. Hopefully I’ll sleep better tonight (if I can find a room since all the hotels were sold out…)
6.45am: I walk to the train station
6.55am: I walk through the market, watching people cutting the fish that does not look very fresh despite thee early hour
7.15am: a bird poops on me: I decide to take it as a positive sign
9.25am: the train is coming! And Kate (an Australian girl I met in Hsipaw) is in there. We will travel together for the next few days
12.15pm: we arrive in Kyaitko and we hop on a pick up truck to go to Kipun
1.45pm: we find a room with private bathroom. Looking at the bathroom’s dirt, we keep repeating to ourselves that it is only for one night
2.45pm: we hop on another truck to reach the top of the mountain to see the Golden Rock. The truck is very crowded: we are 45 people in the back of the truck (in France you would put 30 pax maximum). And te 45′ roller coaster through nature starts. Around us, people get sick and throw away bags full of vomit
3.45pm: we reach the Golden Rock, the main pilgrimage site in the country. The famous round shape rock, covered of gold leaves by male pilgrims (women are not allowed) and the 360 view are really worth it! And it is really interesting to see all the locals on top of the Rock. Quite a lot of them stay up there to sleep, eat…
6.04pm: we reach the point where the pick up trucks go down the mountain, back to the village 45 min drive, 5 hours walk. Except that the last truck left at 6pm sharp and we are told we have no way to go back down… We finally manage to fit in the very very last pick up truck
9.12pm: I finally go to bed with many great memories in mind

My pictures of Myanmar 

Birmanie: on m’avait dit que / About Myanmar: I was told that…

Avant d’arriver en Birmanie, j’avais pas mal entendu parler du pays, et on m’avait dit, ou bien j’avais lu dans des guides ou sur des blogs, que:
1- c’est un pays cher
2- la nourriture n’est pas bonne (trop grasse)
3- il n’y a rien à faire à Yangon
Et bien moi, je trouve que:
1- ce n’est pas un pays cher. Certes, l’hébergement est plus cher que dans les pays voisins (j’ai payé pour le moment entre $8 et $23 pour dormir en dortoir, ou chambre double, toujours avec le petit-déjeuner inclus), mais le reste est tout à fait abordable. Je mange souvent pour Kt2,500 ($1.85)
2- la nourriture est très bonne. En effet, certains plats sont assez gras (les Birmans adorent cuisiner à l’huile), mais je me régale de shan noodle soup (nouilles de riz avec des tomates, petits oignons, cacahuètes, dans un bouillon), de curries (notamment d’aubergines), de salades d’avocats et de soupes de potiron. C’est le 1er pays où ils utilisent autant de légumes “de chez nous”: chou-fleur, aubergine, pomme de terre, tomates, avocats…
3- j’ai beaucoup aimé Yangon: j’y ai passé 3 jours et j’aurais pu y rester plus longtemps. J’ai d’ailleurs préféré Yangon à Mandalay (beaucoup de trafic et quasiment impossible de marcher car très peu de trottoirs et 0 parc/espace vert)

Mes photos de Birmanie

Before going to Myanmar, I had heard/read about the country and I was told that:
1- Myanmar is an expensive country
2- the food is not good (very greasy/oily)
3- there is nothing to do in Yangon.

Well, to me:
1- Myanmar is not expensive. Accommodation may be more expensive than in the neighboring countries (so far, I have paid between $8 and $23 for a bed in a dorm or double room, always including breakfast), but the rest is really cheap. I often eat for Kt2,500 ($1.85)
2- The food is really good. True, Burmese people like to use a lot of oil to cook. But I love eating the shan noodle soup (rice noodles with tomatoes, scallions and peanuts in a broth), the curries (my favorite is the eggplant curry), the avocado salads and pumpkin soups. And this is the 1st country in Asia where they use many vegetables that we use at home: cauliflower, eggplant, potato, tomato, avocado
3- I really liked Yangon: I spent 3 days there and I could have stayed longer. Actually, I preferred Yangon to Mandalay: the latter was not made to walk and the trafic was too intense for me, and there was no park/green space to chill)

My pictures of Myanmar

La Birmanie, un pays ‘en guerre’ / Visiting a country at war feels really weird

Paisible paysage autour de Hsipaw / Peaceful landscape around Hsipaw

Depuis que je suis arrivée en Birmanie, j’ai un vrai coup de coeur pour ce pays. Ce qui me plait le plus? Au delà des paysages magnifiques, de la culture très riche, de la nourriture nettement meilleure que la description qu’on m’en avait faite (j’adore la shan noodle soup), ce sont surtout les gens qui me font apprécier le pays: adorables et sincères, ils se plient facilement en 4 pour trouver la solution pour m’aider.

Et j’ai donc beaucoup de mal à imaginer que le pays dans lequel je me trouve actuellement est en guerre et qu’un génocide est en train de se produire dans l’Ouest du pays.
Ces gens si adorables appartiennent à différentes ethnies qui s’affrontent entre elles ou sont persécutées par l’armée (enfin ça, c’est ma version ultra simplifiée).
Lors de notre trek de 2 jours aux alentours de Hsipaw (Nord du pays, une des zones proches de conflits), nous avons dormi chez l’habitant, dans un village gardé par l’armée shan.
En entrant dans le village, notre guide était tout sourire et essayait de paraitre le plus naturel possible, plaisantant avec les soldats, et leur a offert discrètement des gâteaux (drôle de pot de vin). Les questions n’étaient pas les bienvenues à ce moment là.
Le lendemain, Swammy, notre guide, a essayé de nous expliquer le conflit, ou plutôt les 3 conflits qui ont lieu en ce moment dans le pays mais je n’ai pas compris tous les détails.
Et sur le web, trop peu d’articles évoquent ces conflits, même si le New York Times* a publié un article un (ou il y a encore cet article sur le génocide) des Rohingyas, du côté Ouest du pays, à la frontière avec le Bangladesh.
Donc je compte sur le livre -“Une Odyssée Birmane”- de Pascal Khoo Thwe que je lis actuellement pour comprendre un peu mieux le pays, sa culture, ses traditions, sa réalité et ses enjeux (même si le livre évoque la dictature de 1988 à 1995 et que depuis, il s’est passé beaucoup de choses).
Du coup, mon sentiment est partagé: tous les endroits que je visite sont magnifiques et les gens sont adorables, je me sens à ma place dans ce pays en tant que touriste. Mais à quelques dizaines de kilomètres de là où je me trouve, c’est la guerre et les populations civiles sont touchées… Etrange sentiment donc. Mais ça doit être la même chose dans de nombreux autres pays (Chine, Inde…)

Mes photos de Birmanie

* Merci Damien de m’avoir suggéré de créer une alerte google pour chaque pays que je visite, au moins je ne suis pas totalement coupée de la réalité

Since I arrived in Myanmar, I have fallen in love with the country. What do I like the most? Beyond the amazing landscapes and culture, the food -much better than what I was told-, I really really like the people. They are so genuine and ready to help anytime you need.
Therefore, it is hard for me to imagine that Myanmar is at war at the moment, and that a genocide is taking place on the Western part of the country (close to Bangladesh).
Those people who are so nice are fighting between ethnies or are persecuted by the Burmese army (well, this is my over-simplified explanation…)
During our 2-day trek around Hsipaw (North-Eastern part, close to one of the conflicts), we slept in a homestay, and the village was guarded by the shan army.
As we entered the village, our guide was playing the cool guy with the army and offered them some cake (unusual bribery…).
The following day, Swammy, our guide, tried to explain to us the conflict, or to be more precise the 3 different conflicts going on at the moment in the country.
But I did not understand all the details, and very few information is available online, even though the NY Times published an article yesterday about the situation (and there is also this article about the Rohingya genocide).
So I hope my current reading of “a Burmese Odissey”, by Pascal Khoo Thwe, will help me understand better the country, its culture and what is at stake (even though the book is mostly about the dictature of 1988-1995, and a lot has happened in the country since then).
Therefore, I have mixed feelings. On the one hand, I am enjoying every aspect of this country and I don’t feel out of place being a tourist in Myanmar. And on the other hand, I feel really uncomfortable knowing that, a few dozen kilometers from me, people are suffering from war. Mixed feelings… But it is probably the same in many other countries (China, India…)

My Myanmar pictures

Étonnante Birmanie / Surprising Myanmar

Depuis que je suis arrivée en Birmanie, voici ce qui m’a étonnée:
– La plupart des femmes, des enfants -et un certain nombre d’hommes- ont de la poudre jaune étalée sur le visage, et parfois le corps aussi. C’est de la poudre de thanaka, qui sert principalement à protéger du soleil, mais a aussi d’autres vertus médicinales. Pour avoir testé, ça rend la peau très douce et ça sent super bon
– Je ne m’attendais pas à ce que Yangon (Rangoon) soit aussi développée. En atterrissant, on survole un parcours de golf (j’en ai vu un aussi à Mandalay). Et à Yangon, j’ai aussi vu un centre commercial tout nouveau et des magasins BMW.
– Mais il y a aussi un vrai contraste avec les quartiers plus pauvres de la ville. En prenant le train circulaire (assez rustique mais avec des pubs pour le réseau 4G), autour de Yangon, on découvre les quartiers les plus populaires, qui sont très pollués.
– Je suis étonnée de voir autant de personnes mendier dans la rue (un vrai contraste avec les autres pays visités auparavant)
– Tous les moines ne suivent pas les préceptes bouddhistes à la lettre. Je garde en mémoire un moine qui fumait dans un bar en buvant une bière, en regardant la télé tout en pianotant sur son téléphone.
– En Birmanie on roule à droite (comme en France) mais le volant des voitures est à droite, donc ça ne doit pas être simple
– J’en avais vu quelques uns depuis août, mais ici en Birmanie, c’est le pays où je vois le plus grand nombre de gens qui se baladent dans la rue en pyjama
– À Yangon, il existe un système de boite aux lettres assez particulier: un sac accroché à une ficelle permet de monter/descendre les clefs, les provisions…
– Partout dans les rues, on trouve des bonbonnes d’eau et une tasse en plastique que tout le monde peut utiliser
– En Birmanie, le vernis à ongle n’est pas réservé qu’aux filles: j’ai vu des petits garçons, et même des hommes porter du vernis (noir pour les adultes, coloré pour les enfants)

Mes photos de Birmanie 

Since I arrived in Myanmar, I have been surprised by different things:
– Most of the women, the children and some men have a yellow powder on their face (and sometimes on the arms). This is Thanaka powder that is used as sun screen and also has other benefits. I tried it: it smells very good and makes my skin very soft.
– I was not expecting Yangon to be so developed. While landing there, I saw a golf course (I saw another one in Mandalay). And in Yangon, I saw a brand new mall and BMW stores.
– But I also saw a real CONTRAST with poorer areas of the city. When I took the circular train (old train but with 4G advertising), I went through those areas and also saw the trash spread out everywhere.
– I am surprised to see so many people begging in the streets: a real contrast with the countries I visited before
– Every monk does not apply the Buddhist philosophy very strictly. Once, in a bar, I saw a monk drinking a beer, smoking, who was watching TV while using his mobile phone
– People in Myanmar drive on the right side but the driver sits on the right side, so it must not be very easy to drive
– Myanmar is the first country where I have seen so many people wearing pajamas…
– In Yangon, the mailbox system is funny: people hang a bag to a string and they can bring up/down keys, food
– Everywhere in the street, I saw water fountains with one plastic cup that everyone can use
– In Myanmar, men also wear nail polish (from what I saw: black color for men and other colors for children)

My pictures of Myanmar

Birmanie: 1ères impressions / Myanmar: my first impressions 

Cela fait 10 jours que je suis arrivée en Birmanie, qui est le 8ème pays que je visite en Asie (si je compte Singapour). Et j’avoue qu’en y allant, je me demandais à quoi m’attendre, puisque le pays s’est ouvert au tourisme il y a quelques années seulement.
Mon sentiment, c’est que la Birmanie, c’est un mélange entre l’Asie du Sud-Est et entre le Sri Lanka/l’Inde. J’ai en effet retrouvé certaines similitudes avec le Sri Lanka, et un peu l’Inde:
– En Birmanie, de très nombreuses personnes mâchent -et crachent aussi partout- du bétel. Ils ont donc tous le sourire rouge et le sol est souillé de crachas rouges. Il faut d’ailleurs faire attention où on marche…
– Tous les hommes et femmes portent le longyi (autre nom du sarong ou sari, leur sorte de drap/jupe longue) et les tissus sont très colorés
– Le train : il va doucement, secoue dans tous les sens, les marchands ambulants se succèdent pour vendre leurs boissons et nourritures, et on traverse des paysages magnifiques
– Le trafic dans les grandes villes peut être assez infernal et désorganisé. La règle: le plus gros a la priorité. Et dans la pratique, les intersections n’ont pas de signalétique, donc on klaxonne et on fonctionne de façon courtoise, en laissant passer quelques voitures/scooters avant de se lancer.
– Pour interpeller les gens (serveurs…), on siffle/fait un bruit de bisou (comme pour appeler un chat)
– Il y a beaucoup de gens dans la rue, assis sur de petites chaises en plastique, qui boivent du thé, jouent aux dominos, grattent les tickets de lotterie
– De nombreux hommes se colorent aussi la barbe/les cheveux en roux (avec du henné). Philou, tu passerais inaperçu 🙂
– Les hommes sont assez tactiles entre eux et se tiennent facilement la main.
Et pour le moment, j’aime beaucoup ce pays où les gens sont vraiment très gentils et semblent très sincères, sans arrière pensée pour essayer d’arnaquer les touristes. Les paysages sont incroyables et la Birmanie est en train de détrôner le Laos dans mon classement des pays préférés.

Mes photos de Birmanie (connexion très limitée donc légendes à venir)

I arrived in Myanmar 10 days ago: this is the 8th country (if I include Singapour as a country) I have visited since I started traveling in August. I was wondering what Myanmar would be like since the country opened to tourism only a few years ago.
To me, Myanmar is a mix between South East Asian culture and Sri Lankan / Indian culture. Here is what I found was similar to Sri Lanka/India:
– Bethel: a LOT of people chew betel and therefore have red teeth, and spit everywhere on the streets
– Men and women wear the longyi (the sarong = skirt) and women clothes are very colorful
– The train: it goes slowly, is not stable at all, vendors hop on and off to sell drinks and food, and the landscapes are amazing!
– The traffic can be crazy. The biggest vehicle goes first. And in reality, when you cross a road, as there is no sign, you honk, and you wait for a few vehicles to go first and then you take your turn and go.
– To raise attention from people (waiters…), Myanmar people do the same noise as when you call a cat (noise of giving a kiss)
– There are always many people in the street, sitting on tiny plastic chairs, drinking tea, playing dominos, and buying lottery tickets
– Many men dye their hair and beard with henne, so there are lots of ginger people
– Men frequently hold hands between friends
And so far, I have really enjoyed Myanmar, where people are nice and genuine, and they do not try to cheat the tourists. Landscapes are also amazing and Myanmar may become my favorite destination (and Laos #2).


My pictures of Myanmar (work in progress as wifi connections are very slow here)

Des fêtes de fin d’année peu ordinaires / An unusual holiday season for me

img_3890-1

Festive balloons at the night market

Cette année, pour la première fois, j’ai passé les fêtes de Noël loin de ma famille et du froid… C’était un peu bizarre mais tellement génial…

Noël avant l’heure

Le 6 décembre, mes parents sont arrivés à Bangkok, et c’était Noël: on se retrouvait, et en plus, j’ai eu droit à un ravitaillement bien appréciable: 2/3 trucs dont j’avais besoin, mais aussi du courrier, des chocolats de Noël et des petits cadeaux des cousins: merci encore! Et on a ensuite passé 2 super semaines ensemble

Ambiance pré-Noël

Le 19 décembre, mes parents sont rentrés en France: ça me faisait bizarre de me retrouver seule. Le temps de faire mon visa pour la Birmanie, j’ai passé quelques jours à Bangkok, et du coup, l’ambiance d’avant Noël était un mélange de:
– décorations de Noël dans les centres commerciaux dernier cri de Bangkok
– des films classiques de Noël (Love Actually…) qui passaient en boucle dans l’auberge de jeunesse ou j’étais
– et de températures entre 25 et 30 degrés

Le 25 décembre les pieds dans le sable

J’ai passé Noël avec mon amie Alice à Ko Samet, une ile située 2h30 au sud est de Bangkok.
Les palmiers étaient recouverts de petites lumières, les hôtels avaient installé des sapins +/- beaux et grands dans les lobbies, un restaurant diffusait des chants de Noël +/- bien remixés.
On a passé le 24 au soir les pieds dans le sable, et le 25 décembre aussi. J’ai enfin testé le paddle (pas vraiment un succès pour moi) mais c’était très sympa et super chouette de passer ce moment avec Alice.

Une fin 2016 au top!

Le 27 décembre, je suis arrivée en Birmanie. A Yangon, j’ai retrouvé Sandra, que j’avais rencontrée au Laos.
Le 31 décembre, on était à Bagan: on a passé la journée à découvrir des temples extraordinaires grâce à notre guide génial et j’ai mangé le meilleur guacamole de ma vie. Le réveillon du 31 n’avait rien d’extraordinaire, mais qu’importe: passer le 31 décembre en Birmanie, c’était vraiment unique pour moi.

2017: un début d’année magique
1er janvier, 5.30am: le réveil sonne pour aller voir le -encore un autre- lever du soleil: dur de se motiver car il fait assez froid… Mais aucun regret car ce lever était magique: voir le soleil révéler peu à peu les pagodes et stupas autour de nous et observer les montgolfières au-dessus de ces temples, c’était vraiment magique…
Et bientôt, je vous raconterai tous ces autres moments magiques que j’ai vécus / je vis depuis que je suis arrivée en Birmanie.

Ma résolution 2017

Je ne suis pas certaine que ça entre dans la catégorie “résolution” mais j’ai bien l’intention de continuer à profiter pleinement de chaque jour, comme je le fais maintenant depuis quelques mois.
Bonne Année 2017, et je vous souhaite d’être aussi heureux/heureuse que moi 🙂

For the first time of my life, I spent Christmas away from the cold and from my family. It felt a bit weird but I really had an amazing time.

An early Christmas
On December 6, my parents arrived in Bangkok, and it felt like Christmas: they brought me mail/postcards I had received, chocolate and Xmas gifts from my cousins, and above all, we spent 2 amazing weeks together.

A (non) Christmas atmosphere
On December 19, my parents flew back to France: it felt weird to be alone again… Since I had to apply for my Myanmar visa, I spent a few days in Bangkok, where the atmosphere was a mix of:
– Christmas decorations in the brand new malls
– Xmas movies (Home Alone, Love Actually…) at the hostel
– and very hot temperatures (85/90F)

Christmas day on the beach
I spent Christmas with my friend Alice, my former New York roommate who now lives in Jong Kong and we went to Ko Samet, an island located 2h30 South East of Bangkok.
The palm trees were covered with Christmas lights, hotels had decorated Christmas trees in their lobby, a restaurant was playing Christmas songs.
We spent Christmas eve and day by the beach. Christmas day saw me paddle for the first time (Perrine, you would not have been very proud of me…). I was happy to spend these special days with Alice as we had a great time together.

A great way to end of 2016
On December 27, I flew to Myanmar. In Yangon, I met again Sandra, whom I had traveled with in Laos.
On December 31, we were in Bagan: we spent the day discovering amazing temples thanks to our great guide, and for lunch, I had the best guacamole ever! New Year’s Eve was nothing special, but I did not mind: spending New Year in Myanmar was really unique to me

A magic moment to start 2017: first sunrise of the year
January 1, 5.30am: the alarm clock rings: it is cold and tough to get up to go watch the -another one…- sunrise. But 0 regret about the early wake up. As the sun was rising, we could see pagodas and stupas appear and we admiring the hot air ballons over the temples. It was definitely a unique way to start 2017.
And soon, I will share with you all these magical moments I’ve lived since I arrived in Myanmar

My 2017 resolution
Not sure if this can be considered as a resolution but I intend is to keep enjoying every single day as I have done it for a couple of months now
And for 2017, I wish you to be as happy as I feel 🙂