Chili: mes adresses / My suggestions in Chile

img_5317

Une galette dont j’ai oublié le nom mais qui était délicieuse

Et voici la liste des adresses que j’ai bien aimées à Santiago, au Chili (je ne suis restée dans le pays que 8 jours, donc pas eu le temps d’explorer grand chose). Below you will find the places I liked in Santiago, Chile (I only stayed 1 week in Chile, so I did not have time to explore a lot)

SANTIAGO

-Barrio Lastarria
Radicales: bar au fond de l’immeuble, (fin de la visiteguidée avec Tour 4 Tips). The bar is located at the end of the building, and has many political posters: great atmosphere
Mulato: ceviche délicieux. Try the ceviche: one of the best -isf not THE- in Chile
Urriola: délicieuse viande de bœuf. Amazing beef in a brasserie atmosphere…

-Mercado
Mercado central: Restaurant de poissons dans le Mercado central: resto au sud est du marché, avec un étage. Try the Pastel de jaiba (crab meat) and Caldillo de Congrio (eel soup)
Empanadas Zunino: délicieuses empanadas. My favorite empanadas in Chile

– Bellavista:
Dos Gardénias: bar avec musique live. Cosy bar with nice lice music

Mes photos du Chili / My pictures of Chile

Advertisements

Chili: j’ai aimé / What I liked in Chile

Je suis restée 10 jours au Chili, et j’ai passé:
– 6 nuits à Santiago
– 4 nuits à Valparaiso
Et voici ce que j’ai aimé dans chaque ville:
Santiago:
– le barrio Brazil pour son côté bohème et son street art
– le barrio Lastarria pour ses très bons restos
– le barrio Bellavista pour son ambiance jeune et ses bars de musique live
– le musée de la mémoire et des droits de l’homme près du Barrio Brazil, pour en savoir plus sur la dictature
– le barrio Italia pour son côté magasins branchés
– Tour 4 Tips: agence qui propose des tours gratuits de Santiago (avec un pourboire à la fin)
– Le tour du matin avec Valentina, qui nous a fait découvrir le marché central, marché aux légumes, fait goûter aux mets et boissons locaux, expliqué sa vision de la politique chilienne, a été au top! Et c’était un vrai plaisir que de la retrouver au déjeuner dans le délicieux resto qu’elle nous avait recommandé
– le tour de l’après-midi (plus classique) était très sympa aussi car il donnait une autre perception de l’histoire et du coup d’état de Pinochet
Valparaiso:
– me balader dans les rues colorées
– reconnaitre certains murs de street art
– découvrir de nouvelles œuvres d’artistes
– prendre le temps de me poser dans des cafés et de bouquiner

Mes photos du Chili

I stayed 10 days in Chile and I spent:
– 6 days in Santiago
– 4 nights in Valparaiso
And here is what I liked in each city:
Santiago:
– Barrio Brazil for its street art and bohemian atmosphere
– Barrio Lastarria for its good restaurants
– Barrio Bellavista for its young atmosphere and live music bars
– The museum of memory and human rights in Barrio Brazil, to know more about the dictatorship
– Barrio Italia for its hype shops
– Tour 4 Tips: an agency that offers free tours of Santiago. (Tip between $10 and $20)
– The morning tour with Valentina was really interesting. We discovered the central- and vegetable- market with her, tasted local food and drinks, and she gave us her view on the Chilean political history.
– The afternoon tour (+ classical) was really nice too as it enabled me to learn more about the history and Pinochet’s coup d’état
Valparaiso:
– wandering in the colorful streets
– remembering some of the street art murals
– discovering new artist murals
– taking the time to read in coffee shops


My pictures of Chile

Surprenant Chili / Surprising Chile


Voici quelques choses que j’ai découvertes (par rapport à mon 1er voyage en 2012) au Chili et qui m’ont étonnée :
Politique: le rapport que les Chiliens ont avec Pinochet. En effet, de mes souvenirs de cours d’histoire et d’espagnol, il a clairement été un dictateur qui a renversé Allende pr un coup d’état. Du coup, j’ai été plus qu’étonnée d’apprendre qu’un certain nombre de Chiliens étaient-et sont encore- pro-Pinochet. J’ai du coup bien apprécié de visiter le musée de la mémoire et des droits de l’homme à Santiago pour mieux comprendre la situation. Quelques documentaires et vidéos sur le sujet trouvées sur le net m’ont aussi éclairée.
Gastronomie: le Pastel de Chocle sonnait pour moi comme une pâtisserie au chocolat, mais pas du tout, c’est plutôt un fourre-tout étouffe chrétien.
La recette sort tout droit de l’épisode de Friends où Rachel suit une recette avec les pages collées. Il s’agit en fait d’un mélange de boeuf haché, blanc de poulet, oeuf dur et d’une polenta qui lie le tout: ça se présente un peu comme un gratin, et pour couronner, le dessus est fait de sucre caramélisé. Nul besoin de préciser que ce n’est pas mon plat favori…
Odeurs: à chaque coin de rue, on sent la marijuana. D’après notre guide, il est légal d’avoir 3 plans de marijuana chez soi, mais il n’est pas légal de vendre ou consommer (cherchez l’erreur).

Mes photos du Chili

Below you will find a few things that I discovered and surprised me in Chile:
Politics: the way Pinochet is perceived by some Chileans. What I remember from my Spanish and history classes is that he was clearly a dictator who put an end to Allende’s government with a coup. So, I was very surprised to learn that some Chileans were -and still are- pro Pinochet. So I was happy to visit the museum of the memory and human rights, and also to watch a few documentaries online to understand the situation a bit better
Gastronomy: el Pastel de Chocle sounded like a chocolate pastry to me, but it clearly is not. Remember the Friends’ episode when Rachel cooks a recipe but the pages are stuck and mixed together? Well, I am pretty sure she was cooking this dish. You take minced meat, chicken, a boiled egg and polenta, and on top of it, you add caramelized sugar to make it look like a gratin. To me, it was as a one-time dish: never again!
Smells: in every street corner, you can smell marijuana. According to our guide, it is legal to have a maximum of 3 plants at home, but it is not legal to consume or sell weed. There may be something I did not catch because it seems weird to me.

My pictures of Chile

Chili: (re)découverte d’une terre connue / Happy to be back in Chile


Le Chili n’était pas forcément prévu dans mon trajet initial, puisque j’y étais déjà allée il y a 5 ans. Mais les billets d’avion pour Santiago étant les moins chers pour arriver en Amérique latine, j’en ai décidé autrement.
Et comme il faisait beau, je m’y suis posée plus longtemps que prévu. J’ai d’ailleurs (re)-découvert avec bonheur Santiago qui ne m’avait pas vraiment charmé il y a 5 ans. Est-ce l’effet du beau temps? Ou bien ma vision a-t-elle changé?
En effet, j’avais en mémoire l’image d’une ville un peu sale, triste et pauvre. Or cette fois-ci, la ville m’a paru beaucoup plus riche et joyeuse qu’il y a 5 ans. Est-ce parce qu’à l’époque, c’était mon 1er voyage dans un pays hors d’Europe et des États-Unis donc la comparaison avec ce que je connaissais était différente? Est-ce parce qu’aujourd’hui, je lève plus le nez et que, n’étant pas limitée dans le temps, je prends le temps de me laisser porter par mes envies, et de découvrir de supers quartiers?
J’ai en tout cas bien apprécié de m’y poser quelques jours et de continuer ensuite à Valparaiso, ville classée à l’Unesco, aux maisons si colorées et aux murs recouverts de street art, qui m’avait tant plu en 2012.
Et ça me fait aussi très plaisir d’être de retour en Amérique latine et de retrouver:
– la passion du football dans les bars très animés
– le rythme plus tardif: après avoir passé plusieurs mois à dîner très tôt (Nouvelle Zélande, Tahiti…), je suis contente de sortir de nouveau tard le soir
– entendre parler Espagnol et pouvoir échanger avec les locaux (ce qui me frustrait un peu en Asie). Même si j’ai hâte de commencer mes cours d’espagnol lundi prochain pour être plus à l’aise.

Mes photos du Chili

Chile was not originally part of my itinerary, since I visited the country 5 years ago. But as tickets to fly to South America were cheaper to Santiago, I changed my plans. And as the weather was nice, I decided to extend my stop.
And it was a real pleasure for me to (re)discover the capital of Chile, as my memories about the capital city were not that great. Is it due to the nice weather or to my perception?
I had in mind a dirty, poor and sad city. Maybe it was due to the fact that Santiago was the first city I visited outside of Europe or the US so I did not have enough to compare with? Or maybe it is due to the fact that, now, I take the time to look up and around, and I also take the time to go where I feel like it, exploring new areas?
Anyway, I really enjoyed the 6 days I spent there, and I was then happy to go back to Valparaiso, a city part of the Unesco heritage list, with very colorful houses perched on hills, and great street art at every corner. My memories from 2012 are still very accurate.
And I am also very happy to be back to South America, as I am enjoying:
– the passion for soccer and the great atmosphere in the bars
– the pace of living, and the fact that people don’t have dinner at 6pm (quite a change compared to New Zealand or Tahiti)
– the fact that people speak Spanish, so, unlike in Asia, I can discuss with the locals. And I really hope that, after my week of Spanish class in Mendoza, I will feel even more comfortable speaking with locals.


My pictures of Chile

Direction l’Amérique latine: vol non direct / Non-direct flight to South America


Je n’ai pas choisi le chemin le plus court pour passer de Tahiti à l’Amérique latine. En effet, j’aurai mis 9 jours au total pour aller de Papeete à Santiago, mon 1er point de chute latino-américain.
J’ai en profité pour passer 6 jours à San Francisco, chez Fabien. C’était un peu bizarre de revenir aux États-Unis, dans un endroit que je connaissais déjà: un peu comme si je revenais à la maison, et en même temps, j’avais ce sentiment étrange d’être totalement étrangère dans cette société de consommation. C’était très chouette en tout cas de faire cette pause, passer du temps avec Fabien, et revoir aussi Olivier.
Et après avoir fait le plein de soleil californien lundi, j’ai de nouveau bouclé mon sac et suis partie pour un autre continent: l’Amérique latine.
3 vols (San Francisco-Mexico-Lima-Santiago), et 14h30 d’avion (enfin, 17h car j’ai été coincée 2h30 dans l’avion à Lima),1 nuit dans l’avion et 1 autre à Lima plus tard, j’ai atterri hier à Santiago, ville que j’ai déjà visité il y a 5 ans lors de mon voyage au Chili avec ma copine Manue. Ce qui ne devait être qu’un point de chute (Santiago étant un aéroport majeur dans la région, c’était plus simple d’arriver à cet endroit) pour rejoindre l’Argentine va finalement se transformer en petit séjour. En effet, comme le soleil semble me suivre, j’ai décidé de passer quelques jours à Santiago, à découvrir de nouveaux endroits, tout en prenant plaisir à arpenter des rues familières.
Et ensuite? Je ne sais pas pas très bien encore: je verrai en fonction de la météo, mais je retournerai probablement quelques jours à Valparaiso, sur la côte ouest du Chili. J’avais adoré cette ville colorée il y a 5 ans, malgré les si nombreux chiens et malgré mes 100aines de piqûres de punaises/puces/moucherons ultra virulentes.
Puis je mettrai le cap vers Mendoza, en Argentine, où je me poserai pour prendre des cours d’espagnol, histoire de me sentir plus à l’aise, à l’écrit comme à l’oral.
Comme vous le voyez, je continue d’apprécier et de profiter de ma liberté de vivre au gré de mes envies!

Photos de San Francisco
Photos de Lima (je prendrai le temps de visiter le Pérou en juillet)
Photos du Chili

To go from Tahiti to South America, I did not pick the shortest way. In total, it took me 9 days to go from French Polynesia to Santiago, my first stop in South America.
I actually spent 6 days in San Francisco at my friend Fabien. It was strange to be back in the US, in a place I already knew. It felt like if I were home, and yet, I felt a bit like a stranger disconnected from the “shopping planet” where I landed.
Anyway, it was nice to have a break, and to spend great moments with Fabien, and also see Olivier. And after stocking up on Californian sun, on Monday morning, I packed my bag -again- and I was ready to hop on another plane.
3 flights (San Francisco-Mexico-Lima-Santiago) and 14h30 flights later -or, to be more precise, 17h in a plane as I was delayed-, I landed yesterday afternoon in Santiago. I already knew the city from when I visited Chile with my friend Manue, 5 years ago. But what was supposed to be only a point of entry to South America to then cross to Argentina is actually turning into a pleasant break.
Indeed, as the weather is great here, I have decided I will spend a couple of days in Santiago, discovering new areas while enjoying the moments when I recognize a monument or a neighborhood.
And after this? I am not so sure yet: it will depend on the weather forecast. But most likely, I will go to Valparaiso, on the Chilean Coast. I have great memories of this very colorful city (despite the army of wild dogs in the street and being beaten by hundreds of bugs/flies/mosquitoes.
And after that, I will cross the Argentinian border and go to Mendoza, where I will take Spanish classes to be more fluent.
As you can see, I am making the most of my freedom, and I love it!


Pictures of San Francisco
Pictures of Lima (I will take the time to visit Peru in July)
Pictures of Chile