Étonnante Argentine / Surprising Argentina

Voici ce qui m’a surprise en Argentine:

– Partager le maté, fameux thé argentin (bu dans une sorte de pot en terre rond sans anse), qui s’aspire via une paille en alu, avec tout le monde: amis, profs, inconnus dans une même pièce. Inutile de préciser que ce serait super impoli d’essuyer l’embout avant de boire le maté (qui avait un goût très amer pour moi, mais auquel j’ai fini par m’habituer.
– Regarder aussi les gens de tous âges se balader avec leur sacoche à maté, comprenant le thermos, le petit sac rempli de feuilles de maté, et le pot de maté)
– Observer les différences de paysages et de styles de vie radicalement différents d’un bout à l’autre du pays. Il faut dire qu’avec un pays qui s’étend sur 3,694km (quasi équivalent à la distance entre la France et le Sénégal), cela laisse place à la diversité 
– Regarder les étals des marchés composés à 90% de viande. Et globalement, je n’ai vu que très peu de marchés, et encore moins de fruits et légumes
– Admirer la patience et capacité des Argentins à faire la queue, sans broncher, durant des heures, au supermarché ou à la banque
– M’adapter au rythme de vie clairement différent de la France:
> les magasins ouvrent de 9h à 13h, et de 17h à 21h.
> les cours se terminent à 23h
> les gens dinent à 22-23h et sortent à2h du matin
> l’happy hour dans les bars se termine à 23h

Mes photos d’Argentine

Here is what surprised me in Argentina:

– Sharing ‘el mate’, famous Argentinian tea (very bitter for my taste at first, but then I got used to it) with everyone: friends, family, teachers, strangers who are in the same room. Needless to say that it would be very impolite to wash the pipe before drinking it…
– Watching people bringing their mate bag everywhere, containing hot water, mate and mate leaves)
– Witnessing the incredible diversity of landscapes and lifestyles across the country. Well, when you think there is a 2,295 miles stretch from North to South, this is not that surprising after all
– Looking at the market stalls: 90% of them sell meat. Generally speaking, I did not see many markets, and not so many fruits and vegetable stalls, compared to other countries
– Admiring the patience and capacity of Argentinian people to queue for hours without complaining, whether it is at the bank or in a supermarket 
– Adjusting to the life rhythm, clearly different from France:
> shops open from 9am to 1pm, and from 5 to 9 pm
> classes frequently end at 11pm
> people have dinner at 10 or 11pm, and go out at 2am
> happy hour is bars ends at 11pm

My pictures of Argentina

Surprenant Chili / Surprising Chile


Voici quelques choses que j’ai découvertes (par rapport à mon 1er voyage en 2012) au Chili et qui m’ont étonnée :
Politique: le rapport que les Chiliens ont avec Pinochet. En effet, de mes souvenirs de cours d’histoire et d’espagnol, il a clairement été un dictateur qui a renversé Allende pr un coup d’état. Du coup, j’ai été plus qu’étonnée d’apprendre qu’un certain nombre de Chiliens étaient-et sont encore- pro-Pinochet. J’ai du coup bien apprécié de visiter le musée de la mémoire et des droits de l’homme à Santiago pour mieux comprendre la situation. Quelques documentaires et vidéos sur le sujet trouvées sur le net m’ont aussi éclairée.
Gastronomie: le Pastel de Chocle sonnait pour moi comme une pâtisserie au chocolat, mais pas du tout, c’est plutôt un fourre-tout étouffe chrétien.
La recette sort tout droit de l’épisode de Friends où Rachel suit une recette avec les pages collées. Il s’agit en fait d’un mélange de boeuf haché, blanc de poulet, oeuf dur et d’une polenta qui lie le tout: ça se présente un peu comme un gratin, et pour couronner, le dessus est fait de sucre caramélisé. Nul besoin de préciser que ce n’est pas mon plat favori…
Odeurs: à chaque coin de rue, on sent la marijuana. D’après notre guide, il est légal d’avoir 3 plans de marijuana chez soi, mais il n’est pas légal de vendre ou consommer (cherchez l’erreur).

Mes photos du Chili

Below you will find a few things that I discovered and surprised me in Chile:
Politics: the way Pinochet is perceived by some Chileans. What I remember from my Spanish and history classes is that he was clearly a dictator who put an end to Allende’s government with a coup. So, I was very surprised to learn that some Chileans were -and still are- pro Pinochet. So I was happy to visit the museum of the memory and human rights, and also to watch a few documentaries online to understand the situation a bit better
Gastronomy: el Pastel de Chocle sounded like a chocolate pastry to me, but it clearly is not. Remember the Friends’ episode when Rachel cooks a recipe but the pages are stuck and mixed together? Well, I am pretty sure she was cooking this dish. You take minced meat, chicken, a boiled egg and polenta, and on top of it, you add caramelized sugar to make it look like a gratin. To me, it was as a one-time dish: never again!
Smells: in every street corner, you can smell marijuana. According to our guide, it is legal to have a maximum of 3 plants at home, but it is not legal to consume or sell weed. There may be something I did not catch because it seems weird to me.

My pictures of Chile

Étonnante Polynésie Française/ Surprising French Polynesia 

Accueil polynésien traditionnel / Tahitian welcome

Voici ce qui m’a étonnée en Polynésie Française:
– Voir à quel point la culture tahitienne est riche et variée et fait partie intégrante de l’île
– L’aisance avec laquelle les Polynésiens s’entrainent sur leur pirogue tahitienne: cela parait très simple, mais pour avoir essayé, je trouve au contraire que c’est super compliqué
– Le nombre et la variété de cultes. Sur Tikehau, qui comptait 541 habitants au dernier recensement, il y a 3 églises: advantiste, protestante, catholique
– Le contraste entre la culture polynésienne fortement ancrée (via les tatouages, les danses, etc) et l’américanisation (5 Mc Do à Tahiti!!, des 4×4 rutilants, des chips, frites et coca)
– Le nombre impressionnant de supermarchés: j’ai trouvé qu’il y en avait partout (beaucoup plus en tout cas qu’en Nouvelle Calédonie)
– Le nombre important de personnes en surpoids, et en même temps, beaucoup de personnes font du sport (de nombreux coureurs le long de la route en fin de journée)
– Les panneaux des affiches électorales alors qu’on est à l’autre bout du monde.

Mes photos de Polynésie 

Here is what surprised me in French Polynesia:
– Watching people exercising very easily on their Tahitian outrigger canoe: I tried and it was everything but easy
– Seeing the diversity of religions. In Tikehau (541 inhabitants), there are 3 churches in the village: catholic, protestant and adventist
– Observing the contrast between the traditional Polynesian culture (tattoo, music and dances) and the American culture (many 4×4 cars, 5 McDonalds in Tahiti!, people drink lots of soda and eat tons of chips)
– The impressive number of supermarkets: I wonder how they can all survive
– Seeing so many fat people, and also so many people exercising (especially jogging) along the road at the end of the day
– Seeing the posters for the French presidential elections on this other side of the world

My pictures of French Polynesia 

Étonnante Nouvelle Zélande / Surprising New Zealand

Dans le rues de Clyde / Clyde Town

Voici ce qui m’a étonné durant mes 26 jours en Nouvelle Zélande:
– La diversité des paysages: on regarde à droite vers des plaines vertes, parsemées de moutons, on tourne la tête à gauche et on découvre un ancien volcan, sur lequel la végétation n’arrive pas à s’accrocher. Et quelques minutes plus tard, on tombe sur des fjords qui se jettent dans la mer
– Le nombre de routes en travaux, que ce soit sur l’ile du Nord ou celle du Sud, et les nombreux ponts à une seule voie, obligeant les gens à ralentir et céder le passage
– Le nombre d’animaux morts (principalement des opossums) sur la route
– La sensation, de nombreuses fois, que le végétal prend le pas sur le minéral tellement la mousse pousse partout.
– Les nombreux moments “Truman Show” où l’on avait l’impression d’être dans la peau de Jim Carrey: l’arc en ciel qui arrive au bon moment, l’oiseau qui vient se poser sur la branche que l’on veut prendre en photo.
– Le cerf qui a croisé notre route quand on allait vers Franz Josef Glacier: il s’est arrêté quelques secondes, aussi surpris que nous, avant de repartir s’enfoncer dans la forêt
– Les élevages de lama (ou peut-être alpagas) croisés sur la route
– Le peu de culture céréalière comparé aux cheptels de moutons et vaches si nombreux et impressionnants en terme de taille
– Cromwell, Clyde, ou encore Arrowtown: ces villes qui se sont développées au moment de la ruée vers l’or et qui ont gardé leur architecture (et atmosphère) de Western
– Les petites niches en libre service sur le bord des routes et qui proposent des oeufs, fruits et légumes frais en échange de 2 ou 5 dollars
Mes photos de Nouvelle Zélande

Here is what surprised me during my stay in New Zealand:
– The huge diversity of landscapes: on your right, you have green plains with white sheeps, on your left you see a volcano. And a few minutes later, you arrive on fjords jumping in the sea.
– The number of road works, whether in Northland or Southland and number of one lane bridges, forcing drivers to slow down and give way
– The number of dead animals (mostly possums) on the road
– The feeling that vegetation is taking over minerals, covering, in some parts, every single piece of rock with moss
– All these “Truman Show moments”, feeling like Jim Carrey in the movie, ie when we looked up and there was a rainbow, when we were about to take a picture and a beautiful bird just landed in front of us
– The impressive deer that we saw on the road to Franz Josef Glacier. It stopped a few seconds on the road, as surprised as us, before jumping in the forest
– The lamas (or alpagas) we saw on the road
– I saw very few fields where they grow cereals, compared to cattle fields where I saw hundreds of cows or sheeps
– Cromwell, Clyde or Arrowtown: those villages grew during the Gold Rush and they still have a “feels-like-in-a-Western-movie-atmosphere”
– those little boxes along the road where you can help yourself and buy eggs, fruits… putting your money in a tiny box
My pictures of New Zealand

Étonnante Australie / Surprising Australia

Le café en Australie: tout un art / Coffee culture


Voici ci-dessous ce qui m’a étonné en Australie. Même si, pour certains points, je savais que cela existait, c’est parfois bizarre de le vivre / l’expérimenter en vrai:
– le vegemite, cette “pâte à tartiner” marron foncée au goût très très spécial (je n’aime pas du tout) faite de levure mais qui fait pourtant partie des classiques du petit-déjeuner australien.
– l’impressionnante culture du café et des coffee shops: c’est tout un art en Australie! 
– les animaux en tous genres (araignées par centaines…)
– voir à quel point les gens sont religieux, et j’ai notamment été surprise de voir autant de jeunes aller à l’église
– le grand mix de population: 1 Australien sur 2 a un parent d’origine étrangère 
– le pays a beau être immense, 80% de la population est concentrée sur une zone jusqu’à 50km de la mer
– voir à quel point on définit la nationalité de quelqu’un en fonction de son assiette. Dans les auberges de jeunesse, les clichés s’avèraient juste: les noodles pour les asiatiques, les pâtes pour l’italien, les pommes de terre et saucisses pour les allemands, les trucs (pain de mie/bacon/cheddar) cuits au micro-ondes pour les anglais, et je n’étais pas en reste avec mon pain et fromage, (qui n’avait de camembert que le nom écrit sur le papier)

Mes photos d’Australie

Below you will find what surprised me in Australia. Even if I knew that some of this existed, it is sometimes weird to experience it for real:
– the vegemite, a dark brown spread that I really do not like

– the huge coffee culture everywhere in Australia: I had no clue about it
– all the animals that look better in pictures than in real life (hundreds of huge spiders…)
– seeing how religious people are, especially young people
– the great mix of population: 1 Australian out of 2 has a parent from a foreign origin
– despite the size of the country, 80% of the population lives up to 50km from the sea

– realizing how easy it is to guess the nationality of a person according to his/her meal. In hostels, everyone was preparing “very cliché” meals: Asian people would eat noodles, Italiansa would have pasta, potatoes and sausages were for the Germans, the weird microwaved bread/bacon/cheddar combo were for the English. As for me, I was having bread and cheese (or what looked like cheese and had a -somehow- similar taste).


My pictures of Australia

Étonnante Birmanie / Surprising Myanmar

Depuis que je suis arrivée en Birmanie, voici ce qui m’a étonnée:
– La plupart des femmes, des enfants -et un certain nombre d’hommes- ont de la poudre jaune étalée sur le visage, et parfois le corps aussi. C’est de la poudre de thanaka, qui sert principalement à protéger du soleil, mais a aussi d’autres vertus médicinales. Pour avoir testé, ça rend la peau très douce et ça sent super bon
– Je ne m’attendais pas à ce que Yangon (Rangoon) soit aussi développée. En atterrissant, on survole un parcours de golf (j’en ai vu un aussi à Mandalay). Et à Yangon, j’ai aussi vu un centre commercial tout nouveau et des magasins BMW.
– Mais il y a aussi un vrai contraste avec les quartiers plus pauvres de la ville. En prenant le train circulaire (assez rustique mais avec des pubs pour le réseau 4G), autour de Yangon, on découvre les quartiers les plus populaires, qui sont très pollués.
– Je suis étonnée de voir autant de personnes mendier dans la rue (un vrai contraste avec les autres pays visités auparavant)
– Tous les moines ne suivent pas les préceptes bouddhistes à la lettre. Je garde en mémoire un moine qui fumait dans un bar en buvant une bière, en regardant la télé tout en pianotant sur son téléphone.
– En Birmanie on roule à droite (comme en France) mais le volant des voitures est à droite, donc ça ne doit pas être simple
– J’en avais vu quelques uns depuis août, mais ici en Birmanie, c’est le pays où je vois le plus grand nombre de gens qui se baladent dans la rue en pyjama
– À Yangon, il existe un système de boite aux lettres assez particulier: un sac accroché à une ficelle permet de monter/descendre les clefs, les provisions…
– Partout dans les rues, on trouve des bonbonnes d’eau et une tasse en plastique que tout le monde peut utiliser
– En Birmanie, le vernis à ongle n’est pas réservé qu’aux filles: j’ai vu des petits garçons, et même des hommes porter du vernis (noir pour les adultes, coloré pour les enfants)

Mes photos de Birmanie 

Since I arrived in Myanmar, I have been surprised by different things:
– Most of the women, the children and some men have a yellow powder on their face (and sometimes on the arms). This is Thanaka powder that is used as sun screen and also has other benefits. I tried it: it smells very good and makes my skin very soft.
– I was not expecting Yangon to be so developed. While landing there, I saw a golf course (I saw another one in Mandalay). And in Yangon, I saw a brand new mall and BMW stores.
– But I also saw a real CONTRAST with poorer areas of the city. When I took the circular train (old train but with 4G advertising), I went through those areas and also saw the trash spread out everywhere.
– I am surprised to see so many people begging in the streets: a real contrast with the countries I visited before
– Every monk does not apply the Buddhist philosophy very strictly. Once, in a bar, I saw a monk drinking a beer, smoking, who was watching TV while using his mobile phone
– People in Myanmar drive on the right side but the driver sits on the right side, so it must not be very easy to drive
– Myanmar is the first country where I have seen so many people wearing pajamas…
– In Yangon, the mailbox system is funny: people hang a bag to a string and they can bring up/down keys, food
– Everywhere in the street, I saw water fountains with one plastic cup that everyone can use
– In Myanmar, men also wear nail polish (from what I saw: black color for men and other colors for children)

My pictures of Myanmar

Étonnante Thailande / Surprising Thailand

img_3518-1

Prendre en photo les hommages au Roi défunt

Cela fait un peu plus de 2 semaines que je suis en Thailande et voici ce qui m’a étonnée pour le moment:
– Le long défilé de Thailandais, tout de noir vêtus, en deuil et qui viennent se recueillir auprès du Roi au Grand Palais à Bangkok. La logistique (distribution de bouteilles d’eau et de nourriture, appels aux bénévoles pour aider “for Dad” – “pour Papa” comme ils le considéraient) est d’ailleurs très impressionnante
– L’omniprésence de ce roi: des billets de banque aux portraits que l’on trouve dans chaque échoppe -même dans les petits villages- aux palissades cachant les travaux et à l’effigie du défunt, aux longs tissus blancs et noirs qui ornent le pays: le Roi occupait clairement une très grande place en Thailande
– À Pai (Nord du pays) le soir, les locaux mettent leur manteau d’hiver et leurs moufles alors qu’il fait 16-17 degrés…
– Le nombre impressionnant de boites aux lettres, il y en a à chaque coin de rue: aucune excuse donc pour ne pas envoyer de carte postale…
– Les Thailandais mangent TOUT le temps. On trouve des stands de nourriture dans toutes les rues
– La propreté du métro de Bangkok (qui semble vraiment récent d’ailleurs): il est tellement propre que j’ai vu une petite fille s’y promener en chaussettes blanches: impensable en France!
Je me rends compte que la liste est moins longue que celle du Sri Lanka: il faut croire qu’après 4 mois de voyage, je me suis un peu habituée à l’Asie.

Mes photos de Thailande

img_3511-1

Un des innombrables hommages au Roi

 

I arrived in Thailand about 2 weeks and here is what has surprised me so far:
– Seeing so many locals, all dressed in black, queuing to say farewell to their beloved King at the Grand Palace. And the logistics are very impressive: from water and food distribution to call for volunteers “for Dad”, everything is very well organized
– The King is really everywhere: from the bank notes, to the portraits of him that one can see everywhere, including in the smallest shops and remote villages. And there are also these very large white and black drapes that ornate the entire country
– In Pai, at night, locals are wearing winter coats and gloves while it is 16-17C/ 60-65F
– The impressive number of mailboxes: you see these red boxes in every street corner, so no excuse not to send any postcard
– You find street food Everywhere: it looks like Thai people eat all day long
– The skytrain in Bangkok is so clean that I saw a little girl walking only with white socks: this would clearly never happen in France or New York.
I realize this list is shorter than the one I made for Sri Lanka. I guess that, after 4 months traveling, I am getting used to the Asian culture.

My pictures from Thailand

Étonnant Cambodge / Surprising Cambodia

IMG_3123.JPG

Phnom Penh, marché central

Voici ce qui m’a étonnée au Cambodge:
– Le nombre impressionnant de coiffeurs que l’on trouve partout, même en pleine campagne et aussi sur les marchés, juxtaposant les marchands de poisson
– Le fait de pouvoir payer partout en dollars us ou en riel Cambodgien
– Les bureaux de change qui exposent l’argent à la vue de tout le monde: pas peur des vols
– Le nombre impressionnant de grosses voitures à Phnom Penh
– Les magnifiques bureaux ministériels, qui dénotent légèrement par rapport au reste du pays: la corruption est clairement visible dans ce pays (Le Cambodge est le pays le plus corrompu en Asie du Sud Est)
– Le nombre impressionnant de vans stationnés à la sortie des usines de textiles autour de Phnom Penh. Ils attendent l’heure de débauche pour ramener les centaines de couturières (majoritairement des femmes) chez elles. Ces mêmes couturières qui sont payées environ 130$ par mois. Avec ce salaire, en France, elles pourraient tout juste s’acheter 5 tshirts qu’elles ont fabriqués…

During the 20 days I spent in Cambodia, here is what surprised me:
– The high number of hairdressers located everywhere in the country, including in the remote countryside and at the market, next to the meat stalls
– The fact that you can pay in USD or Cambodian Riels
– The currency exchange agencies show the money in the streets, not scared of thieves
– The impressive number of big cars in Phnom Penh
– The very opulent ministry buildings: a big contrast compared to the level of poverty I could see throughout the country
– The impressive number of vans waiting outside of the garment factories. At 6pm, when the hundreds of dressmakers finish work, they will bring them home. These clothemakers (most of them are women) will earn about $130 a month: in France, this salary would enable them to buy no more than 5 of the t-shirts they produce daily…

Étonnant Laos / Surprising Laos

​​​

​​

​Voici ce qui m’a surprise au Laos:
– on voit de jolies stuppas (temples) aux toits dorés un peu partout (beaucoup à Luang Prabang mais dans les villages à la campagne aussi)
– personne -ou presque- ne klaxonne: un vrai bonheur pour les oreilles
– j’ai vu de très nombreux hommes porter les bébés ou jeunes enfants en écharpe
– les animaux s’auto-disciplinent: les nombreuses chèvres, vaches, canards et cochons rencontrés dans les villages / sur les routes n’ont pas besoin de maitre
– il y a des stands (une personne sort une table pliante, une chaise et un parasol) de loterie partout
– À chaque fois que le chauffeur de bus fait le plein d’essence, il laisse le moteur allumé: flippant
– Un des moyens de locomotion les plus utilisés: le motoculteur auquel on attache une charrette et qui sert à toute la famille
– les gens roulent à droite: après 5 pays où la conduite était à gauche, ça m’a presque fait bizarre

Here is what surprised me in Laos:
– I saw many nice golden-roof stuppas (temples) everywhere in the country
– There is -almost- no honking in Laos; such a relief for the hears
– I saw a lot of men carrying the babies/young children around their waist
– Most of the animals (cows, goats, pigs, ducks…) are walking along the roads without a master to discipline them
– I saw many lottery stands everywhere in the country, ie one person on the side of the road selling lottery tickets
– Whenever the driver stops at the gaz station to fill in the tank, he keeps the engine on: scary!
– People drive on the left side of the road. After visiting 5 countries where they drive on the left side, it was weird again
– A very common way to transport people: use your rotovator, add a a cart to it and then it can be used to transport all your family

Étonnante Inde / Surprising India (Part 2). 

Pour clôturer le chapitre Inde, voici aussi ce qui m’a étonnée:
– Les étudiants, dès le plus jeune âge, ont une très forte pression pour réussir du mieux possible, et prennent donc, quand ils en ont les moyens, des cours du soir. Ayant discuté avec Saloni et Khushboo, 2 indiennes vivant à Mumbai, elles m’ont en effet expliqué que, vu le nombre d’habitants en Inde, la concurrence pour avoir un job est énorme: il ne suffit pas d’être bon, il faut être le meilleur. Les 2 filles étaient en stage dans un cabinet d’avocats, et leurs “horaires” quotidiens étaient 9.30am jusqu’à minuit, 5j/7, sans être payées, auxquels il fallait ensuite ajouter entre 3 et 4h de transport pour rentrer chez soi: ca laisse peu de temps pr faire autre chose
– En arrivant dans les hôtels de luxe, le niveau de sécurité est au maximum: le chauffeur voit sa voiture passée au peigne fin, et chaque sac doit être scanné: je suppose que cela fait suite aux attentats de Mumbai qui ont eu lieu dans le palace de la ville
– Le rythme ne s’arrête jamais: il y a toujours du monde (et des klaxons) partout et les gens travaillent 7j/7
– Le trafic à Mumbai est fou: si on part à la mauvaise heure, on met facilement 5h à faire un trajet qui dure en principe 1h. Mieux vaut donc être au courant des heures de pointe…
– quelques chiffres qui me semblent tellement fous! L’Inde, c’est 17% de la population mondiale (quasiment 1 humain sur 5!!!), Mumbai compte 22 millions d’habitants dont 60% vivent dans les bidonvilles
– La moustache est portée par tout le monde : c’est en fait un vrai signe de virilité
– Le roux doit être tendance en Inde: j’ai vu énormément d’hommes avec les cheveux roux (teintures au henné?)
– Le rose n’a clairement pas la même connotation féminine qu’en France: j’ai vu de très nombreux Indiens se balader en scooter rose
– Les animaux sont partout: les poules volent au milieu de l’autoroute en toute tranquillité, les vaches mangent les ordures, les chèvres sortent des maisons
L’Inde est définitivement un pays à part… Et qui n’a rien à voir avec le Laos, où je suis actuellement.

To conclude with India, here is what surprised me (Part 2)
– The students have a strong pressure to succeed, so whenever they can afford it, they take privates lessons after school. Saloni and Khushboo, 2 Indian students explained to me that there is so much competition in the country that being good is not enough, you need to be the best. They are currently doing an internship at a law firm in Mumbai, and their daily schedule: work from 9.30 to 12am, without being paid. And then, they have a 3- to 4-hour commute to go back home… They don’t have much time to do something else then…
– Security is at maximum level when arriving in luxury hotels: cars are scanned, so is every bag. I assume the level has been increased since the terrorist attacks at the Mumbai palace.
– The country never sleeps: any time of the fay or night, you can hear people and honking. People work 7 days a week
– The crazy trafic in Mumbai: if you leave at the wrong hour, it can easily take you 5 hours (instead of 1 hour) to go somewhere
– A few figures that are still hard to believe for me: India represents more than 17% of the world population (1 human being in the world out of 5 is Indian!!) 22 million people live in Mumbai, 60% of them living in slums
– Every man (or almost) has a moustache!
– Ginger men must be trendy in India: I saw so many of them (probably henna dying)
– The pink color must not have the same girly note than in France: I saw so many men ok a pink scooter
– Animals are everywhere: chicken crossing the highway, cows eating trash, goats walking in homes…
India is definitely incredible, and so different from Laos, where I currently am.