Besoin de faire une pause / Break needed

Quoi? Tu as besoin d’une pause alors que ça fait un an que tu es en vacances*? Et oui, ça peut sonner un peu étrange, mais ces derniers jours, j’ai ressenti le besoin de me poser.
Et en écoutant, durant mes nombreux trajets en bus, l’épisode d’Allo La Planète (le numéro 112 pour ceux que ça intéresse) où une personne parle du burn out du voyage, je me suis un peu retrouvée dans son témoignage.

Qu’est ce qui s’est passé?
En arrivant en Amérique Latine, j’ai ressenti un peu comme une lassitude, plus vraiment envie de découvrir de nouveaux lieux tous les jours.

À quoi c’était dû?
Peut-être que durant ces 3 derniers mois, comme j’ai quasiment toujours voyagé avec quelqu’un (Rémi, Perrine) ou bien me suis posée chez des amis (Nici et Ciaran, Hélène et John, Claire et François, Lise et Vincent, Fabien), je me suis habituée et ai apprécié de me reposer sur quelqu’un pour prendre les choses en main et ne pas devoir tout décider seule.
Je crois aussi que la météo a joué sur mon moral. En effet, après quasi 9 mois d’été, j’ai bien senti passer les 4 à 10 degrés sans soleil du Nord de l’Argentine… Et la perspective de m’habiller tous les jours pareil (car je n’ai que très peu de vêtements chauds) ne m’a pas non plus enchantée.
Enfin bref, pleins de petites raisons qui, mises bout à bout, m’ont conduites à réaliser que je ne m’émerveillais plus autant qu’avant, et avais un peu la sensation d’être “blasée” par le voyage… Bien dommage.

Alors, quelle solution?
Du coup, j’ai encore ralenti mon rythme, ai posé mon sac plus longtemps au même endroit. Certains jours, je n’ai pas fait grand chose, si ce n’est discuter -de vive voix ou par écrit- (merci Marta, Maman, Adeline, Cécile, Virginie, Audrey, Perrine, Alice, Camille d’avoir passé du temps avec moi). J’ai aussi regardé des films, bouquiné, écrit dans mon journal, me suis posée dans des cafés et observé les gens en buvant du thé ou des chocolats chauds avec des alfajores.
Et puis j’ai aussi pris le temps de discuter avec des gens rencontrés dans les auberges, lors de visites, que ce soient des Argentins avec lesquels j’étais fière de converser en espagnol (même si je ne comprenais que 70% de la conversation environ), et notamment avec Betsabé, de Buenos Aires, avec qui on est allées au marché et on a cuisiné de bons légumes locaux, ou bien des touristes étrangers ou Français, comme Solenne et Xavier qui terminent leur voyage de 7 mois en Amérique latine et avec lesquels j’ai passé plusieurs jours.

Et alors?
Rassurez-vous, tout va bien! Ce rythme plus lent m’a fait du bien et j’ai réalisé (de nouveau) que j’avais une chance inouïe de voyager encore pour plusieurs semaines dans des endroits magnifiques et que j’ai encore pleins de gens à rencontrer, de choses à découvrir.
En plus, le soleil est revenu, donc, même s’il fait toujours super froid, ça me réchauffe le moral! Et les 2 derniers jours ont été riches en paysages extraordinaires!

Et la suite?
Demain, je passe la frontière pour la Bolivie et je remonte tranquillement vers Santa Cruz car lundi, mon amie Laura me rejoint pour 10 jours. Hâte de la revoir, de partager des moments avec elle et d’en savoir plus sur sa nouvelle vie au Sénégal!

Mes photos d’Argentine

* Et aussi, je fais une différence entre être en vacances pour quelques jours/semaines et être en voyage pour une longue période.

What? You need a break!? But you’ve been on vacation* for one year! Yes, this may sound strange, but for the past few days, I have felt like I needed a break. And while listening, during the long hours traveling by bus, to the “Allo la Planète” podcasts, the story of a girl who did a ‘burn out’ after traveling kind of resonated with how I was feeling.

What happened?
When I arrived in South America, I felt like I was getting jaded, I did not really have the energy nor the will to explore new places.

Why did I feel this way?
It may be due to the fact that for the past 3 months, I had been traveling with friends (Rémi, Perrine) or staying at their place (Nici and Ciaran, Hélène and John, Claire and François, Lise and Vincent, Fabien). So, I had gotten used to rely on other people and not always decide for myself.
The weather also played a role on my mood swing. Indeed, after almost 9 months of summer, the cold in North Argentina hit me strongly: 4 to 10 Celsius without any sun, and wearing everyday the same clothes (as I don’t carry many warm clothes) did not enlighten me.
Anyway, I felt like I was losing this “wow” sensation and felt jaded.

So, what was the solution?
Well, I decided to travel even more slowly, spending more time in the same place. And I was happy not to pack/unpack every day and change beds/rooms/hostels.
Some days, I did not do much, except chatting or texting (thanks Marta, Maman, Adeline, Cécile, Virginie, Audrey, Perrine, Alice, Camille to have spent time with me), reading, watching movies, writing my diary, sitting in a coffee shop, watching people while sipping tea or hot chocolate and eating alfajores.
And I also took the time to discuss with people I met, whether they were Argentinian (I was able to understand only 70% of the conversation, but still…), to go to the market to buy local vegetables with Betsabe -from Buenos Aires- and then cook healthy dishes, ans also to spend a few days with Solenne and Xavier, who have been traveling in South America for 7 months.

And so, did it work?
Yes, and don’t worry, I am perfectly fine! Slowing down helped me realize how lucky I am to travel for a couple of weeks in wonderful places and I am looking forward to meet new people and discover new cultures and places.
And the sun is back, so, even though it is cold, it still warms up inside;-) And during the past two days, I saw incredible landscapes!

So, what’s next?
Tomorrow, I will cross the border to Bolivia and will slowly go to Santa Cruz, where my friend Laura is landing next Monday. I am really excited to see her, know more about her new life in Senegal and spend 10 days with her discovering a new country!

My pictures of Argentina 


*To me, there is a difference between being on vacation and traveling, so I don’t consider myself as “on vacation for 365 days”

Advertisements

3 thoughts on “Besoin de faire une pause / Break needed

  1. Et puis peut être que tu ne peux pas aimer toutes les destinations non plus… t’es pas une machine poulette!
    Et ce voyage c’est aussi prendre le temps de se reposer et te recentrer sur toi. Repose et pense à toi.
    Bisous

    Liked by 1 person

    • Quand il y a une destination qui me plaît moins, je bouge: c’est l’avantage de voyager seule: je suis flexible 😉
      Mais c’est vrai que ça m’a fait du bien de me poser un peu, même si je n’avais pas un rythme à 100% non plus :-). J’espère que vous allez bien. A en juger par les photos, vous avez l’air très heureux! Bises à vous 4

      Like

  2. Salut Anne-so,
    Juste rapidement, c’est Marc (de Chavagnes, le beau-beau-frère de Ludo, ou encore le petit frère de Franck LAPORTE).

    Comme tu dois peut-être le savoir nous sommes aussi en tour du monde et sommes partis dans les mêmes dates que toi à peu de chose près et quelques uns de nos pays sont communs. D’ailleurs je tiens à te remercier pour tes infos sur la Birmanie ; on s’est servi de quelques unes de tes précieuses infos. Notamment le 21 hostel à Yangon qui était vraiment sympa et autres astuces que tu as partagé.

    Concernant le “I need a break” Nous te rejoignons avec mon amie sur ce point, notamment après 6 mois, en effet on est pas en vacances on est en voyage, quand j’ai expliqué cela à certains, notamment la famille, ce besoin de se reposer, beaucoup m’ont rigolé au nez, mais un peu moins après leur avoir expliqué que chaque jour est différent, chaque jour nous ne savons pas où nous allons dormi, comment nous allons nous rendre à tel endroit, et si cela va fonctionner, et si on va trouver un lit, tout du moins correct. Donc oui c’est fatiguant. Donc parfois on alterne, on reste plusieurs jours dans les endroits “apaisants”, tout est relatif, mais apres 6 semaines de stop et de montage et démontage de notre tente en NZ, on a apprécié notre semaine à Hong Kong, malgré le bruit et la ferveur, resté une semaine au même endroit fait vraiment du bien. Ensuite on a pu reprendre du poil de la bête, et repartir baroudé en Birmanie puis en thailande et au laos. Et là on est au vietnam, ou on a décidé de ralentir encore un peu, en prolongeant le visa, et un mois et demi, c’est plus agréable que un mois, ça n’a pas l’air comme ça mais ça en devient un luxe. Ce qui fait que pour nos deux derniers mois on va, je l’espère avoir les batteries rechargées à fond, pour finir à fond la chine et la Birmanie et finir… sur les rotules… Après on se reposera, à notre retour.
    Parfois je repense à ceux qui nous disaient avant de partir “profitez bien A FOND!”… Beh un à fond, c’est pas possible, sinon en effet c’est le burn out, toute proportion gardé; mais bon ça peut être difficile à entendre pour ceux qui triment 35h, voir, plus par semaine.
    Je suppose que tu as des nouvelles des écoles avec qui tu communiquent, j’ai eu des échos d’un des écoliers, de mon neveu pour tout dire, Axel, donc un peu plus impartial que la famille et les amis ou les instits, et il était ravi de te suivre. Je pense, sincèrement que ca leur ouvre pas mal les yeux sur pas mal de choses (là aussi toute proportion gardée car ce sont des enfants) mais ils prennent conscience d’autres choses existantes dans ce monde, que chavagnes, la vendée, la france, etc…
    En tout cas bonne continuation et félicitation pour ton blog que je trouves très humble. (ça change des blogs où les voyageurs donnent l’impression d’être en compétition)
    Prends soin de toi, bonne fin de voyage, et profites à FOND! 😉

    PS: j’étais inspiré, mais on vient d’arriver dans une ville à 3 heures du matin, on a dormi deux heures dans le bus, notre moto arrive à 10 heures (si elle arrive) donc j’avais un peu de temps.

    Peut être à bientôt, ou pas, en tout cas bonne continuation.

    Marc

    PS2: si tu veux des infos sur la Bolivie et le Pérou, j’avais fait un pre-email à partager avec les voyageurs, ou futurs voyageurs rencontrés, à toi de voir, mais n’hésite pas à m’envoyer un mail

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s