Nouvelle Zélande: un quotidien de camping / New Zealand: a new camping life

Notre cuisine / The back of our campervan


Même si cela fait maintenant plus de 7 mois que je suis sur la route, les jours ne se ressemblent pas:
1- les paysages, pays, gens rencontrés sont différents et cette variété continue de m’épater au quotidien
2- mes “façons de voyager” varient aussi.
Et pour la Nouvelle Zélande, j’expérimente le camping.
Cela fait un peu plus d’une semaine que je suis arrivée en Nouvelle Zélande avec Rémi (copain de Paris qui m’a retrouvée en Nouvelle Calédonie). On a loué un campervan -le mode de voyage par excellence ici- pour visiter la Nouvelle Zélande du Nord au Sud.
Du coup, un quotidien s’est peu à peu installé et chaque jour, on a un peu le même rituel:
– pendant que Rémi conduit (oui, car je n’ai pas développé d’amour soudain pour la conduite, surtout qu’ici aussi, les gens roulent à gauche), et bien moi, je guide. Comprenez par là: je m’assure que le GPS sur le téléphone est bien lancé et je feuillette le Lonely Planet pour en découvrir un peu plus sur les endroits traversés. Et quand une route semble sympa, et bien c’est parti, on bifurque. Je gère aussi les playlists musicales, donc je ne suis pas si cool que ça
– on essaie de trouver un camping le plus agréable possible, au calme, dans un endroit encore plus incroyable que la veille. Malheureusement, ça ne va pas toujours crescendo, donc parfois, on dort aussi dans des campings un peu moins idylliques, mais bon…
– on s’installe ensuite pour la nuit: on retourne les sièges, déplie le matelas et on cuisine à l’arrière de notre van. Enfin, pour être très honnête, je sors les ingrédients et j’assiste le chef Rémi. Et oui, comme il adore cuisiner, moi ça me va bien de manger de bons petits plats!
– suivant le temps, on dine ensuite à la lampe frontale sur l’herbe ou sur une table près du campervan, ou bien dans l’espace abrité.
– et c’est là que je trouve un vrai charme à l’ambiance de camping et que je retrouve un peu l’ambiance conviviale des auberges de jeunesse en Asie. Emprunter le sel ou le liquide vaisselle permet de briser la glace rapidement avec ses voisins. Il devient alors très facile de discuter avec les uns et les autres, s’échanger les bons plans pour les jours à venir, partager nos expériences, un verre de vin ou un paquet de Tim Tam (ils ne sont pas vendus qu’en Australie, mais en Nouvelle Zélande aussi -et en Nouvelle Calédonie aussi d’ailleurs-!)
– et le matin, quel bonheur que de se réveiller en admirant un super paysage et en se réchauffant avec un thé. Bon, quand il pleut, ça perd de son charme, mais pour le moment, ça n’est arrivé qu’une seule fois.
– on replie ensuite le matelas, tourne les sièges, range le bazar qui s’accumule sous le lit, on case la vaisselle mal essuyée dans les tiroirs et c’est reparti! Nouvelle étape en van, randonnée, visite du village ou d’un musée, la journée s’annonce encore très bonne.
Voilà donc à quoi ressemble mon quotidien -pas du tout routinier- néo-zélandais, et j’adore!
Mes photos de Nouvelle Zélande 

I started traveling more than 7 months ago, but I haven’t been bored at all since my daily life varies quite a lot, because of:
1- the landscapes, countries I have visited and the people I have met are different and this is what I like
2- my way of traveling varies as well. And for New Zealand, I am in a “camping mode”.
It has now been 10 days since we arrived in New Zealand with Rémi (a friend from Paris who joined me in New Caledonia). We rented a campervan -as every traveler does in New Zealand- to explore the country from North to South.
Therefore, in our day-to-day life, we have some “rituals”:
– Rémi drives (nope, I still haven’t tried to drive on the left side and I don’t intend to) and I give the directions. I mean: I make sure the GPS is on, I give some tourist details from the Lonely Planet, and I handle the music playlists
– we try to find the nicest campsite possible, ie a quiet place with an amazing setting. Unfortunately, sometimes, we have no choice but to sleep in regular campsites, without any charm
– we settle for the night: we turn back the seats, unfold the mattress and start cooking in the back of our van. I mean, to be precise: I display the ingredients and I help Rémi, chopping the vegetables. Rémi loves cooking, so I would not want to offend him
– depending on the weather, we have dinner in the grass/ on a table close to our van, or in the campsite shelter
– and this is where I really enjoy the camping life: I really like the interaction with the other campers (similar feeling to the hostels in Asia). Borrowing salt or soap for the dishes is a good way to start a conversation. And soon it gets very easy to chat with other travelers about tips for the next few days, our past experiences and share a glass of wine or a pack of Tim Tam cookies (they are not only sold in Australia!)
– and in the morning, it is such a delight to wake up, admiring a new and amazing landscape while sipping hot tea. Of course, when it is raining, it is not as charming. But so far it has happened only once, so we’ve been very lucky
– then we fold the mattress, turn back the seats, hide away all the stuff below the bed and off we go! Whether we hit the road again, go hiking, go and explore the village or visit a museum, another great day is starting.
This is my new daily life in New Zealand and I really like as there is no routine.
My pictures of New Zealand 

Advertisements

One thought on “Nouvelle Zélande: un quotidien de camping / New Zealand: a new camping life

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s