Une courte nuit et une longue journée en Birmanie / Myanmar: a short night and a long day

On m’avait dit que les bus de nuit en Birmanie arrivaient en pleine nuit, et en effet, j’ai pu le tester sur le trajet Kalaw/Bago (pas de bus de jour disponible pour ce trajet).
Récit d’une nuit très courte, et d’une journée géniale!
Dimanche soir: 18h30: j’attends depuis 20′ (j’étais en avance) à la cahute/agence se voyages que le bus en provenance de Nyaung Shwe (lac Inle) passe
19h35: le bus arrive enfin et je monte. Et c’est parti pour 1h de virages qui malmènent mon estomac. À en juger par le “welcome kit” offert par le bus (bouteille d’eau et sac pour vomir), je ne suis pas la seule à avoir l’estomac en vrac
20h45: on s’arrête durant 30′ dans un restaurant de bord de route (comme on en voit beaucoup en Birmanie) pour diner. Il y a 3 bus différents: pas folle la guêpe, je ne veux pas me tromper en partant, donc je repère bien mon bus. Précaution un peu inutile car, sur la 40aine de personnes au restaurant, je suis la seule non birmane, donc les gens m’ont bien repérée et m’observent, tant et si bien qu’ils oublient de me servir… Résultat: j’avale ma “vegetable noodle soup” en 5′ (en me brûlant bien la langue au passage, sinon ce ne serait pas drôle) car le bus est prêt à repartir
21h15: on remonte dans le bus, et là, mon nez constate de suite, et à mon plus grand désarroi, que quelqu’un dans le bus a acheté un durian. Un quoi? Un durian, plus connu sous le nom de “fruit qui pue” et qui est interdit dans les transports et les hôtels dans de nombreux pays (comme la Thailande) sous peine d’amende, à cause de sa puanteur. Et bien visiblement, cette loi n’existe pas en Birmanie. Je sors mon baume du tigre pour faire une diversion olfactive: c’est assez efficace.
21h18: la télé redémarre (un feuilleton birman qui ne me passionne pas) et le son est monté à fond (la baffle est juste au-dessus de mon siège….) Je crois d’abord que le chauffeur a fait une mauvaise manipulation, mais non, le son reste toujours aussi fort…
22h07 (c’est précis car il y a une pendule au-dessus de la télé): le film est fini, et le son s’arrête: ouf!
22h08: c’est la clim qui se met en marche à fond les ballons. Et bien entendu, mon sac de couchage (que je trimballe depuis 5 mois sans l’avoir utilisé une seule fois) est dans le fond de mon gros sac, donc on oublie. Je me calfeutre donc comme je peux dans mes vêtements.
22h37, 23h18, et quelques autres fois: j’enlève mon masque et regarde la route avec sursaut: j’ai l’impression qu’on a raté un virage et qu’on est dans le fossé, mais non, tout va bien, on est encore sur la route
2h53: énième arrêt du bus, et cette fois, je crois qu’on est arrivés à Bago, ma destination -quasi- finale. Mais non, il me reste encore un peu de temps. N’y tenant plus, je descends du bus, et, à défaut de trouver des toilettes, je cherche un coin un peu reculé. C’est à ce moment là que j’entends un cochon (d’après mes calculs savants, il est à 50cm de moi…) Inutile de préciser que je ne me suis pas attardée…
3h47: le bus fait encore un arrêt et le chauffeur me dit qu’on est arrivés à Bago. Pourtant, d’après maps.me, on n’est pas à la gare routière. Tanpis, je descends du bus, au bord de la nationale, prends mon sac et trouve à 50m un restaurant/bar ouvert. Je vais donc m’y installer.
Points positifs:
A
– il fait beaucoup moins froid qu’à Kalaw (normal je suis plus dans le sud du pays).
B– Je ne suis pas seule. Il y a une 20aine de personnes (tous des hommes, assez jeunes), qui fument en buvant le thé et en mangeant leur petit-déj?diner? et en regardant le foot: la Fiorentina mène 2 à 1 face à la Juventus (Les Birmans sont de grands fans de foot)
C– Il ne me reste plus que 5h14 à tuer avant que je ne me prenne mon train (j’espère qu’il sera à l’heure) pour Kyaitko et aller voir le Rocher d’Or…
Je commande un truc à manger pour pouvoir rester dans le resto. Je me rends compte que le serveur maîtrise aussi bien l’anglais que moi le birman: ce que je commande (sorte d’empañada) n’est pas du tout un chausson aux pommes sucré mais une “pâtisserie” plus très fraîche fourrée à la viande… Tanpis, je me réchauffe avec le thé qu’on trouve en libre service sur toutes les tables
Et donc, pour tuer le temps:
– j’observe les gens autour de moi: les Birmans se lèvent super tôt pour aller petit-déjeuner au resto, et ils viennent en famille: les bébés sont emmitouflés jusqu’aux oreilles et les jeunes enfants dorment à table
– j’écris mon journal de bord, avance de quelques chapitres sur mon livre, écoute ma playlist Spotify, les podcasts d’Allo La Planète, regarde un film avec Eddie Murphy (welcome to America?) jusqu’à ce que, à 5h22, un des jeunes serveurs change de chaine et mette “Buddha TV”.
Je commence à trouver le temps un peu long mais bientôt, le soleil va se lever et la ville se réveiller (même si ça vit déjà intensément en cette heure matinale), je vais découvrir un nouveau lieu, donc la journée s’annonce très bonne, même si la nuit a été courte (et je dormirai bien cette nuit, à condition que je trouve un hôtel car sur Internet, tout était complet)
6h45: je vais à la gare ferroviaire
6h55: je traverse le marché et j’observe les Birmans trancher le poisson qui, de bon matin, ne parait pas très frais…
7h15: un oiseau se soulage sur moi… Je décide de prendre ça comme un signe positif
9h25: le train arrive! Et je retrouve Kate (Australienne rencontrée à Hsipaw). On va faire un bout de chemin ensemble
12h15: on arrive à Kyaitko et on prend un pick up truck pour nous emmener à Kipun
13h45: on a trouvé une chambre avec salle de bains: heureusement que ce n’est que pour une nuit car c’est rudimentaire et la propreté laisse vraiment à désirer
14h45: on monte dans un autre pick up truck, entassés les uns sur les autres (45 personnes à l’arrière, là où on en mettrait 30 maximum en France) pour aller en haut de la montagne, voir le Golden Rock. Et là, c’est parti pour 45′ de montagnes russes / panier à salade. Autour de moi, mes voisins et voisines balancent des sacs pleins de vomis
15h45: on arrive au Golden Rock (le Lourdes birman…). Le fameux rocher d’or (que les Birmans recouvrent de vraies feuilles d’or) et la vue à 360 degrés sur les alentours valent vraiment le coup. Et observer les Birmans dans ce lieu est très intéressant également
18h04: on arrive au point où l’on doit prendre un pick-up pour redescendre de la montagne (45′). Sauf que le dernier camion partait à 18h pile (bien que le soleil se couche à 17h43) donc moment de panique car on nous explique qu’il n’y aucun moyen de redescendre. Mais en fait, on arrive à s’incruster dans le dernier des derniers pick ups: ouf
21h12: je me couche avec des souvenirs plein la tête et oublie facilement les moments un peu longs de la journée…

Mes photos de Birmanie

Note: ce n’est pas le 1er bus de nuit que je prends en Birmanie, mais les autres fois, j’étais avec Sandra donc à 2, c’est complètement différent: le temps passe plus vite

I was told that, in Myanmar, buses arrive in the middle of the night, and it is true. Here is the story of my bus journey between Kalaw and Bago:
Sunday evening: 6.30pm. I have been waiting for 20′ (my mistake: I was early) at the tiny travel agency to catch the bus coming from Inle Lake and going to Bago
7.35pm: the bus finally arrives. I hop on and for 1 hour, there are only curves. Looking at the “bus’ welcome kit”, ie a bootle of water and a plastic bag to throw up, I understand I am not the only one who has stomach issues
8.45pm: we stop for 30′ in an open restaurant by the road to have dinner. There are 3 buses in total, but no risk for me to get confused. I am the only non-Burmese person so everyone stares at me, and they will make sure I hop on the right bus. Staring at me, they forget my order and I have to eat my vegetable noodle soup in a hurry (burning my tongue with the soup) as we are leaving.
9.15pm: we get on the bus and I notice that, unlike in the neighboring countries such as Thailand, durian fruit (the very stinky one) in Myanmar is allowed in public transportation. Thankfully my tiger balm creates a diversion for my nose
9.18pm: the TV is switched on again (a Burmese soap opera) and the volume is very loud: the sound system is right above my seat…
10.07pm: the movie is over, and the tv is switched off: yay!
10.08pm: they put the AC and it gets very very cold. And my sleeping bag is in my big backpack…
10.37pm, 11.18pm, and a couple other times: I SURSAUTE / wake up suddenly as I have the feeling we had an accident. But no, we are still on the road, it was just another bump/sharp curve
2.53am: the bus stops one more time. I can’t hold it anymore so I get out. As there is no toilet, I try to find a quiet/hidden spot. Well, I was hidden from the people, but not from the pig that was a few inches away from me (according to my precise calculation)
3.47am: the driver tells me wéve arrived in Bago. And yet, according to maps.me, the bus station is still far away. Anyway, I get off the bus and find an open restaurant in the middle of the road: it is open and there are a few people, so I go there.
– The pros: it is not as cold as in Kalaw (I am more South). I am not the only customer: there are about 20 other people (only men, quite young) who are smoking and having their breakfast?dinner while watching live soccer on TV: Fiorentina is leading the game vs Juventus:2-1. And I only have 5h and 14 minutes to kill before my train (provided it is on time) arrives so I can go to Kyaitko (Golden rock)
I order something to eat, but the waiter speaks English as well as I speak Burmese: I realize it when the pastry I ordered is not filles with jam but with some meat and onions… It does not matter: I was not hungry and I can still drink the free hot tea that you find in every restaurant in Myanmar.
And, to kill time:
– I observe people and imagine what their life story is. Burmese people wake up very early to have breakfast in a restaurant, and they bring the whole family: babies and toddlers are still asleep
– I write my journal, read, listen to my Spotify playlists, to “Allo La Planète” podcasts, watch TV (a movie with Eddie Murphy until they switch to “Buddha TV” channel.
Time does not really fly, but soon enough, the sun rises, the city wakens up (even though there was quite some activity at 4 am), I will discover a new place, so it will be a great day even if my night was not very relaxing. Hopefully I’ll sleep better tonight (if I can find a room since all the hotels were sold out…)
6.45am: I walk to the train station
6.55am: I walk through the market, watching people cutting the fish that does not look very fresh despite thee early hour
7.15am: a bird poops on me: I decide to take it as a positive sign
9.25am: the train is coming! And Kate (an Australian girl I met in Hsipaw) is in there. We will travel together for the next few days
12.15pm: we arrive in Kyaitko and we hop on a pick up truck to go to Kipun
1.45pm: we find a room with private bathroom. Looking at the bathroom’s dirt, we keep repeating to ourselves that it is only for one night
2.45pm: we hop on another truck to reach the top of the mountain to see the Golden Rock. The truck is very crowded: we are 45 people in the back of the truck (in France you would put 30 pax maximum). And te 45′ roller coaster through nature starts. Around us, people get sick and throw away bags full of vomit
3.45pm: we reach the Golden Rock, the main pilgrimage site in the country. The famous round shape rock, covered of gold leaves by male pilgrims (women are not allowed) and the 360 view are really worth it! And it is really interesting to see all the locals on top of the Rock. Quite a lot of them stay up there to sleep, eat…
6.04pm: we reach the point where the pick up trucks go down the mountain, back to the village 45 min drive, 5 hours walk. Except that the last truck left at 6pm sharp and we are told we have no way to go back down… We finally manage to fit in the very very last pick up truck
9.12pm: I finally go to bed with many great memories in mind

My pictures of Myanmar 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s