Ma journée à Pakchaek, dans un village Laotien / I spent one day in a village in Laos

Aujourd’hui, j’ai passé la journée dans un village laotien pour aller visiter une école et en profiter pour apporter quelques fournitures dont ils avaient besoin.
Comment j’ai trouvé cette école? Par le biais de Michel et son association “Laos, Éducation, Solidarité, Avenir” et Henri, 2 bretons rencontrés à mon arrivée au Laos. Ils m’ont expliqué qu’ils étaient au Laos car Michel (retraité et actuel maire de Locamariaquer) a créé en 2009 son association pour aider plusieurs écoles en leur apportant des fournitures, des tables et des chaises et une aide financière aussi pour construire de nouvelles classes.
Michel m’a donc présenté Vongsay, dont la femme est institutrice dans son village. Après avoir demandé ce dont l’école avait besoin (7 paires de ciseaux, 2 pots de colle blanche, 1 ballon de football, 2 filets et 4 balles de rattabang), je suis donc partie ce matin à 7h30, direction le village de Pakchaek.
La visite de l’école, les conditions et les interactions avec les élèves, je vous raconterai ça plus en détails (en espérant que ça répondra aux attentes de la classe de CP)
Mais après la visite, j’ai eu l’honneur de la cérémonie de Baci: il s’agit en fait d’un rituel pour célébrer les grandes occasions (mariage, nouvelle maison, crémaillère, pour remercier les gens…)
Les femmes préparent donc une composition florale ornée de bougies, on offre aussi un peu d’argent, de la nourriture. Après des paroles spirituelles, on met des bracelets (fils blancs) autour de chaque bras des personnes en les remerciant et leur souhaitant le meilleur. J’ai donc eu droit à ces honneurs dans la maison du directeur de l’école.
Nous (Touy, le chauffeur de tuktuk qui servait de traducteur et moi) étions ensuite invités à déjeuner. Les femmes préparaient le repas tandis que les hommes discutaient en buvant de la bière et en mangeant des insectes grillés. Etant invitée, je restais avec les hommes (j’ai demandé à Touy si je pouvais aider mais j’ai cru comprendre que ça ne se faisait pas). J’ai donc, moi aussi, bu de la bière (largement diluée dans les glaçons) et mangé des insectes grillés: c’est plutôt bon en fait!
Puis il y a eu des soupes au poulet, avec différents bouillons: très très bon, et du sticky rice, puis une sorte de salade de choux (très épicée donc Touy m’a déconseillé de gouter) et, ce que je pensais être une autre sorte de soupe mais qui était bien rouge: il s’agissait en fait de sang de canard avec des morceaux d’abats: j’ai eu du mal à avaler…
Au delà de cette aventure culinaire, j’ai été plus que ravie d’avoir la chance d’être si bien accueillie dans le village, de pouvoir voir les maisons et les conditions dans lesquels vivent les gens, et de participer à cette cérémonie. C’est certain, je ne suis pas prête d’oublier cette journée.
Les photos sont par ici (et d’autres vont bientôt suivre…)

Today, I spent the day in a small village: 158 houses, 728 inhabitants. I went to visit a primary school and I bought them some supplies.
How did I find the school? When I arrived in Laos last week, I met Michel and Henri, 2 French men who were in Laos to help schools. How? By bringing them supplies (books, pens, tables and chairs) and also funding a new classroom or helping (financially) to renovate part of the schools.
So, Michel introduced me to Vongsay, whose wife is a teacher in his village.
So, after buying a few supplies that they needed (scissors, glue, rattanballs and nets), I went today to the village, with Touy, my tutktuk driver for the day.
I will tell about the school visit in another article, but what I did not expect was:
They organized a baci for me. A baci is a spiritual celebration that Laotien people organize for weddings, or to bless a new house, to thank people, etc.
So, women prepared flowers, and after spiritual word and offering money and food to Gods, we tied strings around each others’s wrists to wish good luck.
And after that, we (the tuktuk driver -who would also translate and explain rituals- and me) were invited to stay for lunch. Women were cooking on one side, while men were sipping beer and eating insects on the other side. I stayed with men as I was a guest, so I also sipped beer and ate insects: it was actually quite good.
Then, for lunch, we had chicken soups with different broths and sticky rice: it was good, then cabbage (I was advised not to eat it as it was very spicy) and then, what I thought was a stew, but with red gravy. It turned out it was duck blood with livers and things like that: a tough one to swallow…
Beyond this culinary adventure and cultural ritual discovery, I was really grateful for their warm welcome. I was also very happy to see how people live in the village, the interior of their homes, etc. For sure, this is a day I will not forget.
You can see a few pictures here (more will come soon)

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s