Inde: un 1er voyage en train épique / India: my first epic train ride

J’ai pris le train hier pour aller de Pondichery à Tanjore (Thanjavur) avec Fanny et Tiffany, 2 françaises rencontrées à Pondi. Le 1er train pour aller à Villupuram ne durait qu’une heure, était quasi vide et traversait les paysages de rizières et vaches/chèvres.
Puis, arrivées à Villipuram, on avait presque 2h d’attente avant de prendre notre train de nuit. 2h, c’est long, ça nous aurait laissé le temps de vérifier 10 fois le quai, le wagon, la classe de notre réservation. Si j’avais été seule, c’est très certainement ce que j’aurais fait d’ailleurs.
Mais à plusieurs, on a tendance à se reposer sur les autres… Bref, notre train devait partir à 6.50pm, mais bon, un peu de retard, ce n’est pas surprenant. Vers 7.15pm, un train entre en gare: ce ne peut être que le nôtre. Mais bien sûr, on n’avait même pas pensé à aller se poster devant la lettre correspondant à notre wagon. Et en Inde, les trains de nuit sont TRES longs (je dirais qu’il y a bien 20 wagons). Bien entendu, on était à l’opposé de notre wagon. On commence donc à activer le pas, monte dans le wagon qui est bien bien plein: les gens mangent (ils ont apporté leurs casseroles et leurs vraies assiettes), jouent, discutent, vérifient leur téléphone, etc. On attend bien 5′ avant d’atteindre nos sièges car une fille s’est coupé le doigt et tout le monde s’affaire à la soigner, bloquant le passage. Des gens sont à notre place: surbooking on se dit: on essaie de palabrer un peu avec eux, et puis on décide d’aller s’asseoir dans un autre wagon, tanpis. Au moment où l’on trouve une banquette vide, on voit un contrôleur et on lui explique la situation, il regarde notre billet et nous demande où l’on va car ce train là part à Calcutta, donc complètement à l’opposé. On a tout juste le temps de descendre du train que ce dernier se met en marche. Heureusement qu’ils conduisent avec les portes ouvertes!
On se pose donc sur le quai en riant de la situation à attendre passivement jusqu’à ce qu’on songe tout de même à verifier notre quai cette fois-ci. Le temps de trouver quelqu’un qui puisse nous renseigner, se faire comprendre, on réalise que notre train est celui qui attend au quai 4, et non au quai 1, là où on est… On repart donc en toute vitesse, on traverse les quais par les voies (à l’indienne), et on pose le pied sur la marche du train quand celui-ci démarre…. Ouf… On traverse donc les différents wagons pour arriver au nôtre, et là, rebelote: nos places sont occupées. Mais après avoir redemandé 8 fois, on est bien dans le bon train! On grimpe donc sur les couchettes du haut, et visiblement, notre dextérité amuse les Indiennes qui sont sous nous🙂

I took the train from Pondichery to Tanjore with 2 French girls, Fanny and Tifanny, that I met in Pondi. The first train to connect to Villupuram junction is only 1 hour long: it is almost empty, goes quite fast through rice paddies and other nice landscapes: it is great!
Then, when we arrive in Villupuram, we have about 2 hours to wait for our night train. 2h is more than enough to check our reservation, make sure we are on the right platform, etc. If I were alone, I would certainly have checked 10 times… But when you travel with other people, you have a tendency to let go and rely on each other (that is what I do).
So, our train was supposed to arrive at 6.50pm, but well, delays are not that surprising… So, the train that arrived at 7.15pm had to be ours. But night trains in India are very long (at least 20 cars) and of course, we were waiting on the opposite side…
So, we first rushed to reach our car, hopped on the train: people are eating, drinking, playing, joking, checking their phones. The train is packed so we have to wait at least 5′ to reach our seats (a girl cut her finger and everyone trying to put a bandage blocks the way). So, when we find our seats, some people took them: surbooking. So, well, we decide to go and seat in another car. This is when we meet a controller: explaining him the situation, he tells us that this train goes to Kolkotta, the opposite direction of where we are heading to…
We jump off the train the moment it leaves: lucky us, they don’t close the doors in the train!
So, we then wait on the platform, laughing at the situation and at ourselves, when we decide to check again for our train. It takes us a few minutes to find the right person to talk to, understand them (they have a very strong accent) when we are told that our train is the one waiting on platform #4 (and we are at #1).
So, we start rushing again, cross on the tracks (Indian way) to reach quicker our platform, and we get in the train the moment it leaves the station. We then walk through the different cars to reach ours, only to discover that people are sitting on our reserved seats. But, after checking 8 times, we know that we caught the right train. So, it does not matter if our seats are occupied, we climb on to seat on the upper seat. And the Indian women laugh at our dexterity!

Advertisements

2 thoughts on “Inde: un 1er voyage en train épique / India: my first epic train ride

  1. Avec les élèves, nous avons pris le temps de découvrir tes photos du Sri Lanka et de lire ton aventure de train en Inde!!! Ils ont pris beaucoup de plaisir et avaient mille questions… Merci pour ce partage.

    Liked by 1 person

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s